Manuel du voyageur en Suisse, Volume 2

Voorkant
Orell Füssli, 1818 - 725 pagina's
0 Recensies
Reviews worden niet geverifieerd, maar Google checkt wel op nepcontent en verwijdert zulke content als die wordt gevonden.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 207 - De toutes les habitations où j'ai demeuré (et j'en ai eu de charmantes), aucune ne m'a rendu si véritablement heureux et ne m'a laissé de si tendres regrets que l'île de Saint-Pierre au milieu du lac de Bienne.
Pagina 502 - Mon lac est le premier! C'est sur ses bords heureux Qu'habité des humains la Déesse éternelle, L'âme des grands travaux, l'objet des nobles vœux. Que tout mortel embrasse, ou désire, ou rappelle. Qui vit dans tous les cœurs, et dont le nom sacré Dans les cours des tyrans est tout bas adoré, La Liberté!
Pagina 502 - Que le chantre flatteur du tyran des Romains, L'auteur harmonieux des douces Géorgiques, Ne vante plus ces lacs et leurs bords magnifiques, Ces lacs que la nature a creusés de ses mains Dans les campagnes italiques ! Mon lac est le premier : c'est sur...
Pagina 207 - Je compte ces deux mois pour le temps le plus heureux de ma vie et tellement heureux qu'il m'eût suffi durant toute mon existence sans laisser naître un seul instant dans mon âme le désir d'un autre état.
Pagina 209 - Du côté du midi l'île offre une pente douce, couverte de champs , de prairies et de pâturages. A l'orient, ses rives escarpées sont plantées de vignes, au-dessus desquelles On voit un verger, et plus haut encore un bois de chênes. Une jolie allée traverse ce bois du côté du couchant ; au milieu de cette allée s'élève un pavillon à huit faces. En un mot, cette île offre les sites et les aspects les nlus variés et les plus riches en beautés pittoresques.
Pagina 217 - Au couchant on voit sortir des ondes du lac un vaste palais qui n'est pas encore entièrement achevé. Dans un des berceaux des terrasses le fondateur a fait consigner sur le marbre le but de cette création.
Pagina 466 - Partout elle monle en zigzag, de sorte qu'on ne peut apercevoir ni le chemin que l'on a fait ni celui qui reste encore à faire. Arrivé au pied de la montagne, si l'on jette un regard sur l'énorme paroi dont on vient de descendre, on est surpris de n'y pouvoir découvrir aucune trace de chemin.
Pagina 312 - Des deux côtés on voit couler des ruisseaux qui forment des chutes , et sur lesquels on a pratiqué des ponts et des galeries, au milieu d'une forêt de lauriers , de cyprès, de châtaigniers, de mûriers, de peupliers et de vignes, où l'on trouve une grande variété de beaux points de vue. Dans le palais même jaillit la source périodique dont cette...
Pagina 161 - A l'est , on a construit deux châteaux forts l'un au dessus de l'autre, et il y en a un troisième du côté de l'ouest. Des murs descendent depuis ces trois châteaux jusqu'aux bords du Tessin, desorte que les trois portes de la ville ferment toute la vallée.
Pagina 547 - Le vallon nu et sauvage où se trouve l'hospice forme un bassin d'une lieue de long , et s'étend dans la direction du nord au sud ; il est entouré de toutes parts de pics d'une grande hauteur. A l'est on voit s'élever le Prosa , le Sella , le Schipsiusetle Sorcscia ; au sud-ouest le Fibia, leFieudo, lepic Luzeiidro (haut.

Bibliografische gegevens