Chants de pierres

Couverture
ELLUG, 2005 - 431 pages
Etudie dans la poésie française du XXe siècle la place et l'évolution de l'imaginaire minéral, ainsi que le passage de la pierre précieuse à la pierre brute avec l'essor de la modernité.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Lhéritage mallarméen
27
Les derniers éclats des pierreries
43
Vers un épuisement du motif
62
Valéry face au désenchantement
71
A lépreuve de la finitude
79
De la constellation à lœuvre construite
87
LOPUS MINÉRALE
117
Le surréalisme cristallin de Breton
123
Les pierres du séjour
274
Dire labsolu de la pierre
281
Bonnefoy et les pierres écrites
294
Le faîte du monde dans les pierres
307
Les signes et les mots
314
Le monde brisé de Dupin
323
La faille du ciel effervescent 3 27
336
Itinérrance
349

Le liber mundi
137
Le surréalisme noir dArtaud
155
Le corps crevassé 15 5
162
Rien que des éléments premiers tour à tour enchaînés et déchaînés
170
Une révolut1on réal1ste
181
Le seuil élémentaire
187
A même la réalité rugueuse
205
Le silence des origines
227
Lombre portée du calme bloc
247
La face cachée de la pierre
254
Sur quelques feuilles de pierre
357
Dans les plis du corps pierreux
367
Hiéroglyphes sans message
377
Eclaircies dans lopacité
391
Vivacité du vide
399
Conclusion
407
Bibliographie
415
Index
429
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques