Le Comte de Gabalis, ou Entretiens sur les sciences secrètes, Volume 2

Couverture
chez les freres Vaillant, 1742
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 76 - ... couverture, et avec tel titre sur la tranche; et, enfin, si dans ce livre, qu'il le conjure de lire exactement pour l'amour de lui, en cas qu'il s'y trouve, il n'ya pas dix vers grecs tout semblables à ceux qu'il a mis au bas de sa lettre.
Page 75 - PoefieGrecque , qu'elle lui revient , & qu'il la répète fans cefle ; il ne veut pas l'oublier , & pour cela il bat le fufil , & avec le fecours de fa plume , il s'en décharge fur le papier; après quoi il tâche de ratraper fon fommeil. Le lendemain, à fon lever , il réflechit fur fon Avanture nocturne , & la trouvant des plus extraordinaires dans toutes fes circonftan-» ées , il fe réfout de la fuivre jufqn'au, bout.
Page 84 - ... fon avanture , & leur montra les mots barbares qu'il avoit écrit fur un morceau de papier. Ils avoient prefque tous voyagé après leurs études , & les uns favoiént l'Anglois & l'Allemand , les autres l'Italiens&l'Efpagnol.
Page 82 - ... revinrent sur leurs pas dire que les jeunes princes dormaient tranquillement, et que ce serait un meurtre de troubler leur repos. La princesse, voyant leur obstination et peut-être leur tromperie , demanda fièrement sa robe de chambre. Il n'y eut plus moyen de reculer; on fut chercher les jeunes princes, qui furent à peine dans la chambre de leur mère que leur appartement fut abîmé.
Page 86 - Je vous jure que fi celame regardoit , je ne fero'is pas un moment fans , déménager. Puis fe tournant du côté du Confeiller, il lui dit, croyez-moi, Monfieur, retournez-vous en chez vous , & mettez tous les Crocheteurs du quartier en mouvement, vous en ferez quitte pour remettre ^ os meubles en place, en cas qu'il n'arrive rien.
Page 77 - ... tranche : Et enfin , fi dans ce livre , qu'il le conjure de lire exactement pour l'amour de lui , en cas qu'il s'y trouve , il n'ya pas dix vers Grecs tout lemblables a ceux qu'il a mis au bas de fa Lettre.
Page 76 - Il le connoifloit de ïéputation ; mais il avoit plus de liaifon avec Mr. Chanut , qui y étoit Ambafladeu-r pour la France. C'eft à lui qu'il s'adrefla pour faire rendre une de fes Lettres à Mr. Defcartes...
Page 83 - Ces mots entrèrent tellement dans fa tête , & s'y arrangèrent fi diftin&ement , que s'étant éveillé , il fe fit aporter de la lumière & du papier pour les écrire. Il le fit, & après il .éteignit fa bougie & ne fongea plus qu'à fe rendormir. Il ne pût fermer les yeux le refte de la nuit. Son fonge & les paroles étrangères lui revenoient toujours dans l'efprit , & fe trouvant inquiet au dernier point , il prit le parti de fe lever & de...
Page 77 - StoKholm qu'il étoit dans fa Lettre ; que le Palais & la Bibliothèque y étoient très parfaitement bien dépeint , qu'il avoit trouvé le Livre en queftion dans la Tablette...
Page 86 - ... neuf heures du foir. On fit un éclat de rire fur la verfion, & l'on prétendit que le fonge n'étoit qu'un jeu & un conte fait à plaifir. Un des plus prudens delà Compagnie , qui voyoit à l'air du...

Informations bibliographiques