Nouveaux romans

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 206 - Il est à'usage (surtout pour les jeunes femmes) de s'émouvoir, de pâlir, de s'attendrir, et même en général, de se trouver mal en apercevant M. de Voltaire ; on se précipite dans ses bras, on balbutie, on pleure, on est dans un trouble qui ressemble à l'amour le plus passionné. Voilà l'étiquette de la . DE PÉLICIE L***. 20Q la présentation à Ferney.
Pagina 208 - ... en sa présence qu'une admiration silencieuse. Il serait permis, il serait simple de montrer de l'enthousiasme pour un héros, pour le libérateur de la patrie, parce que, sans instruction et sans esprit, on peut apprécier de telles actions, et que la reconnaissance semble autoriser l'expression du sentiment qu'elles inspirent; mais lorsqu'on se déclare le partisan passionné d'un homme de lettres, on annonce qu'on se croit en état de juger souverainement tous ses ouvrages, on s'engage à...
Pagina 215 - Il changea d'entretien , parla de l'Italie et des arts comme il en a écrit , c'est-à-dire sans connaissance et sans goût. Je ne dis que quelques mots . qui exprimaient que je n'étais pas de son avis. Il ne fut question de littérature ni avant ni après le dîner, M. de Voltaire ne jugeant pas, je crois, que cette conversation dût intéresser une personne qui s'annonçait d'une manière aussi peu brillante. Néanmoins il soutint l'entretien avec politesse et même quelquefois avec galanterie...
Pagina 210 - ... avec douleur, que j'étais arrivée trois quarts d'heure trop tôt, ce qui ne contribua pas à me donner de l'aisance et de la confiance. M. Ott vit à l'autre extrémité du salon un grand tableau à l'huile, dont les figures sont en demi-nature; un cadre superbe, et l'honneur d'être placé dans le salon, annonçaient quelque chose de beau.
Pagina 225 - Le lendemain de mon arrivée ici, j'ai vu Gessner ; c'est un bon grand homme que l'on admire sans embarras, avec qui l'on cause sans prétentions, et que l'on ne peut voir et connaître sans l'aimer.
Pagina 214 - ... mais enfin je fus flattée que M. de Voltaire m'eût baisé la main, et je l'embrassai de très-bon cœur intérieurement, car je conservai toute la tranquillité de mon maintien. Je lui présentai M. Ott, qui fut si transporté de s'entendre nommer à M. de Voltaire que je crus qu'il allait faire une scène.
Pagina 93 - ... concevoir. EURINOME. Vous vous désespérez , Galatée , et comblée de tous les dons de la nature et de la fortune , vous êtes cependant la plus heureuse de toutes les femmes ; mais telle est la vie , que , malgré* tant d'avantages réunis, on ne peut goûter le bonheur en naissant , comme vous , avec toute sa raison et un cœur sensible. La sagesse des dieux nous a donné l'enfance et les premières années de la jeunesse , pour accoutumer par degrés, notre imagination et nos sens, à des...
Pagina 208 - J'avais un fâcheux pressentiment que mes prétentions en ce genre seraient les seules qui dussent avoir quelque succès. Durant la route , je tâchai de me ranimer en faveur du fameux vieillard que j'allais voir ; je répétais des vers de la Henriade et de ses tragédies ; mais je sentais que , même en supposant qu'il n'eût jamais profané son talent par tant d'indignes productions , et qu'il n'eût fait que les belles choses qui doivent l'immortaliser, je n'aurais eu, en sa présence , qu'une...
Pagina 215 - ... d'une manière aussi peu brillante. Néanmoins, il soutint l'entretien avec politesse, et même quelquefois avec galanterie pour moi. On se mit à table, et pendant tout le dîner M. de Voltaire ne fut rien moins qu'aimable; il eut toujours l'air d'être en colère contre ses gens, criant à tuetête, avec une telle force, qu'involontairement j'en ai plusieurs fois tressailli ; la salle à manger est très sonore, et sa voix de tonnerre y retentissait de la manière la plus effrayante.
Pagina 214 - Voltaire, que je crus qu'il allait faire une scène, il s'empressa de tirer de sa poche des miniatures qu'il avait faites à Rome ; malheureusement, l'un de ces tableaux représentait une Vierge avec l'Enfant Jésus, ce qui fit dire à M. de Voltaire plusieurs impiétés aussi plates que révoltantes; je trouvai qu'il...

Bibliografische gegevens