Histoire de Philippe-Auguste, Volume 1

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 255 - ... de cette fenêtre en grande abomination de cœur. « Lors fit mander li prévôt et borgeois de Paris, et «li commanda que toutes les rues fussent pavées, « bien et soigneusement de grès gros et forts.
Pagina 212 - ... ches et habits : mais quand elles se virent a tel point, » elles en feurent ainsi toutes honteuses : mais sitôt » qu'elles virent que chacune estoit en tel point, elles » se prirent toutes à rire de leur aventure; car elles » avoient donné leurs joyaux et leurs habits de si » grand cœur aux chevaliers , qu'elles ne s'apperce» voient de leur dénuement et devestement.
Pagina 290 - Philippe-Auguste s'embrassèrent en pleurant et se présentèrent les premiers pour recevoir la croix. Richard , fils de Henri et duc de Guienne ; Philippe, comte de Flandre; Hugues , duc de Bourgogne ; Henri , comte de Champagne ; Thibaut, comte de Blois ; Rotrou , comte du Perche ; les comtes de Soissons , de Nevers , de Bar , de Vendôme ; les deux frères...
Pagina 312 - ... d'un autre coup de son glaive, et fait rouler le cheval sur le cavalier. Pourquoi cela? parce qu'il ne pouvait emmener le comte prisonnier, le dépouiller de ses armes, ou le frapper de mort après l'avoir vaincu, se trouvant lui-même seul, enveloppé de tous côtés d'une foule d'ennemis, qui ne cessaient de l'accabler de traits et de pierres, et de faire pleuvoir sur lui, et de loin, une grêle de flèches, car aucun d'eux n'osait se rapprocher davantage, en venir aux mains avec lui, ni se...
Pagina 181 - Sens, vivait jadis un ménétrier, le meilleur humain de la terre, et qui pour un trésor, n'eût pas voulu avoir querelle avec un enfant; mais homme sans conduite, et dérangé s'il en fut jamais. Il passait sa vie au jeu ou à la taverne, à moins qu'il ne fût dans des lieux encore pires. Gagnait-il quelque argent, vite il le portait là.
Pagina 191 - Les tensons de ces nobles hommes , leurs lays , leurs sirventes étaient tous inspirés par le sentiment le plus exalté; ils disputaient entre eux sur des points de jurisprudence amoureuse sur la décision des cours d'amour. Dans six châteaux de France existaient alors de nobles assemblées de dames ; on citait celle de la dame de Gascogne, d'Ermengarde, vicomtesse de Narbonne , de la reine Eléonore , de la comtesse de Champagne , de la comtesse de Flandre, et des dames de Pierrefeu de Signe,...
Pagina 17 - Cédant à l'attrait de la variété, nous prétendons régler nos mœurs sur la mode nouvelle, et cet amour imprudent de la nouveauté nous entraîne au milieu des dangers. Les siècles passés ne sont plus qu'un objet de risée pour le nôtre. Un mélange de frivolité et d'infamie vient corrompre nos coutumes, désormais les esprits ont perdu tous les goûts sérieux et jusqu'à la honte du vice. L'honneur et la justice, la règle des gens de bien ne sont plus d'aucun prix. La mode du jour sert...
Pagina 346 - Comme nous désirons avidement accomplir notre saint pèlerinage, nous allons ordonner comment les affaires de notre royaume seront traitées quand nous en serons partis. Nos baillis désigneront, dans chaque prévôté, quatre hommes sages et loyaux pris parmi les bourgeois. Rien ne se fera sans leur conseil; à Paris, le nombre sera de six. Nous ordonnons à tous nos justiciers d'assigner un jour par chaque semaine, qui sera nommé jour d'assise, et durant lequel temps nos sujets recevront leurs...
Pagina 418 - De violentes sueurs, de terribles chaleurs, firent un si grand ravage dans ses os et dans tous ses membres, que les ongles tombèrent de tous ses doigts, et les cheveux de sa tête, en sorte que l'on crut, et ce bruit même n'est pas encore dissipé, qu'il avait...
Pagina 37 - Ah ! faux clergé , traître , menteur, parjure, débauché , tu commets chaque jour tant de désordres publics, que le monde en est dans le trouble et la confusion ; saint Pierre n'eut jamais rentes , ni châteaux , ni domaines ; jamais il ne prononça excommunication ou interdit.

Bibliografische gegevens