Zoeken Afbeeldingen Maps Play YouTube Nieuws Gmail Drive Meer »
Inloggen
Boeken Boek
" Mon père, ne me veut-on point bander! » Et comme le père lui répondit que cela dépendait de lui, il dit : • Oui, mon père, il me faut bander;  "
Nouvelles impressiones de voyage: (Midi de la France). - Pagina 234
door Alexandre Dumas (the elder.) - 1841
Volledige weergave - Over dit boek

Histoire de la Fronde, Volume 3

comte de Sainte-Aulaire (Louis Clair de Beaupoil) - 1827
...« et souriant en regardant ceux qui étaient auprès : « Oui, Messieurs, je l'assure, je suis un poltron, je crains de mourir ; quand je pense à la mort, je tremble, mes cheveux se hérissent, et si vous voyez quelque peu de constance en moi, attribuez cela à notre...
Volledige weergave - Over dit boek

Revue du Lyonnais

1868
...Et, en souriant et regardant ceux qui esloient les plus proches, dit: — « Messiéurs^je- Tadvoue, je suis poltron, je crains « de mourir. Quand je pense à la mort, je tremble, je « frémis, les cheveux me hérissent, et si vous voyez « quelque peu de constance en moy, attribuez cela à nos«...
Volledige weergave - Over dit boek

Revue de Paris

Louis Désiré Véron - 1837
...demanda les médailles pour gagner l'indulgence, puis dit : a Mon père, ne me veut-on point bander? o Et comme le père lui répondit que cela dépendait de lui, il dit : « Oui, mon père, 3 me faut bander, o Et regardant ceux qui étaient les plus proches, dit : a Messieurs, je l'avoue,...
Volledige weergave - Over dit boek

Archives curieuses de l'histoire de France depuis Louis XI jusqu'à Louis ...

L. Lafaist, Jean Louis Félix Danjou - 1838
..., il dit : < Ouy , mon Père , il me faut bander. » Et en sousriant et regardant ceux qui estoient les plus proches , dit : « Messieurs, je l'avoue,...Quand je pense à la mort, je tremble , je frémis, les cheveux me hérissent, et si vous voyez quelque peu de constance en moy , attribuez cela à nostre...
Volledige weergave - Over dit boek

Archives curieuses de l'histoire de France: depuis Louis XI jusqu'à Louis ...

1838
...il dit : « Ouy , mon Père , il me faut bander. » Et en sousriant et regardant ceux qui estoient les plus proches , dit : « Messieurs, je l'avoue,...Quand je pense à la mort, je tremble , je frémis , les cheveux me hérissent, et si vous voyez quelque peu de constance en moy , attribuez cela à nostre...
Volledige weergave - Over dit boek

Histoire de la Fronde, Volume 2

comte de Sainte-Aulaire (Louis Clair de Beaupoil) - 1841
...• et souriant en regardant ceux qui étaient auprès : • Oui, Messieurs, je l'assure . je suis un poltron, je crains de mourir; quand je pense à la mort je tremble, mes cheveux se hérissent, et si vous voyez quelque peu de constance en moi, attribuez cela à notre...
Volledige weergave - Over dit boek

Paris littéraire: (Revue rétrospective de Paris): magasin mensuel des ...

1844
...des médailles pour gagner l'indulgence, puis il dit : « Mon père, ne me veut-on point bander! » Et comme le père lui répondit que cela dépendait...à la mort, je tremble, je frémis, mes cheveux se hérisent, et si vous voyez quelque peu de constance en moi, attribuez cela à noire Seigneur, qui...
Volledige weergave - Over dit boek

Impressions de voyage, Volume 1

Alexandre Dumas (the elder.) - 1851
...demanda les médailles pour gagner l'indulgence, puis dit: » Mon père, ne me veut-on point bander ? — Et comme le père lui répondit que cela dépendait...poltron, je crains de mourir. Quand je pense à la morl, je tremble, je frémis, mes cheveux se hérissent ; et si vous voyez quelque peu de constance...
Volledige weergave - Over dit boek

Œuvres de La Rochefoucauld: 1. ptie. Lettres. 2. ptie. Lexique de la langue ...

François duc de La Rochefoucauld - 1881
...(dit M. de Tbou au P. Montbrun, son confesseur). Et comme le Père lui répondit que cela dépendoit de lui, il dit : « Oui, mon Père, il me faut bander. » Et, en souriant et regardant ceux qui étoient les plus proches, dit : « Messieurs, « je l'avoue, je...
Volledige weergave - Over dit boek

Oeuvres, Volume 1

François duc de La Rochefoucauld - 1883
...(dit M. de Thou an P. Montbrun, son confesseur). Et comme le Père lui répondit que cela dépendoit de lui, il dit : « Oui, mon Père, il me faut bander. » Et, eu souriant et regardant ceux qui éloient les plus proches, dit : « Messieurs, « je l'avoue, je...
Volledige weergave - Over dit boek




  1. Mijn bibliotheek
  2. Help
  3. Geavanceerd zoeken naar boeken
  4. ePub downloaden
  5. PDF downloaden