Nouvelles impressiones de voyage: (Midi de la France).

Voorkant
Meline, Cans & Cie., 1841
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 62 - Les puissances alliées ayant proclamé que » l'empereur était le seul obstacle au rétablisse»ment de la paix en Europe, l'empereur, fidèle à » son serment, déclare qu'il renonce pour lui et «ses enfants aux trônes de France et d'Italie, et » qu'il n'est aucun sacrifice, même celui de la vie, » qu'il ne soit prêt à faire aux intérêts de la
Pagina 61 - Les puissances alliées ayant proclamé que l'empereur Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe, l'empereur Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses héritiers, aux trônes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire à l'intérêt de la France.
Pagina 68 - J'ai donc sacrifié tous nos intérêts à ceux de la patrie : je pars. Vous, mes amis, continuez de servir la France. Son bonheur était mon unique pensée; il sera toujours l'objet de mes vœux! Ne plaignez pas mon sort; si j'ai consenti à me survivre, c'est pour servir encore à votre gloire; je veux écrire les grandes choses que nous avons faites ensemble!
Pagina 322 - Valence, élu pour rédiger les actes destinés à constater les naissances, mariages et décès des citoyens, est comparu M.
Pagina 68 - Garde, je vous fais mes adieux. Depuis vingt ans, je vous ai trouvés constamment sur le chemin de l'honneur et de la gloire. Dans ces derniers temps, comme dans ceux de notre prospérité, vous n'avez cessé d'être des modèles de bravoure et de fidélité. Avec des hommes tels que vous, notre cause n'était pas perdue. Mais la guerre était interminable ; c'eût été la guerre civile, et la France n'en serait devenue que plus malheureuse.
Pagina 49 - Christine se soucie peu de votre cour ,,et encore moins de vous. Que pour me venger, je n'ai ,,pas besoin d'avoir recours à votre formidable puissance. ,,Mon honneur l'a voulu ainsi: ma volonté est une loi que ,,vous devez respecter. Vous taire , est votre devoir ; et ,,bien des gens que je n'estime pas plus que vous, feraient ,,très-bien d'apprendre ce qu'ils doivent à leurs égaux avant ,,que de faire plus de bruit qu'il ne convient.
Pagina 67 - Soldats de ma vieille garde, dit-il, je vous fais mes «adieux. Depuis vingt ans, je vous ai trouvés constam«nienl sur le chemin de l'honneur et de la gloire. Dans «ces derniers temps, comme dans ceux de notre prospérité, vous n'avez cessé d'être des modèles de bravoure «et de fidélité. Avec des hommes tels que vous, notre «cause n'était pas perdue ; mais la guerre était intermi«nable...
Pagina 234 - Mon père, ne me veut-on point bander! » Et comme le père lui répondit que cela dépendait de lui, il dit : • Oui, mon père, il me faut bander;
Pagina 44 - Je m'approchai de lui, et les autres se retirèrent un peu à quartier; et, un genou en terre, il demanda pardon à Dieu, et me dit encore quelque chose, où je lui donnai l'absolution, avec la pénitence de souffrir la mort pour ses péchés, pardonnant à tous ceux qui le faisaient mourir ; laquelle reçue, il se jeta sur le carreau; et, en tombant, un autre lui donna un coup sur le haut de la tête qui lui emporta des os ; et, étant étendu sur le ventre...
Pagina 31 - Majesté, et l'assurer de mes humbles obéissances, et qu'elle avait eu la bonté de m'en remercier, et rien autre chose. Sur quoi, cette reine me dit que je portais un habit qui l'obligeait à se fier en moi, et me fit promettre, sous le sceau de la confession, de garder et de tenir le secret qu'elle me voulait découvrir. Je fis réponse à Sa Majesté qu'en matière de secret, j'étais naturellement aveugle et muet, et que l'étant à l'égard de toutes sortes de personnes, à plus forte raison...

Bibliografische gegevens