Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

Lithographie. 367 M. SENEFELDER, (Aloys) rue Servandoni, n. 13.

Déjà il a été question de M. Senefelder, à l'occasion de sa presse lithographique. Les dessins et autres produits qu'il a présentés méritent une mention toute particulière. Cet artiste a rendu à la lithographie les services les plus si

gnalés (777). 368 M. ENGELMANN, rue de Louis-le-Grand, n. 27.

M. Engelmann a présenté plusieurs estampes et dessins lithographiés. Ses produits sont d'une grande netteté, et continuent à lui assurer un rang distingué parmi les établissemens du même genre ( 772).

369 M. CONSTANS, rue Neuve-Saint-Augustin, n. 5.

Les lithographies exécutées par M. Constans sont traitées avec soin. Cet artiste, attaché comme dessinateur à la manufacture royale de Sèvres , est inventeur d'un procédé pour corriger les défauts d'une planche lithographique

(771). 370 M. Motte, rue des Marais, n. 13, faubourg

Saint-Germain. Cet habile lithographe, déjà cité pour les perfectionnemens qu'il a appliqués à la presse dont il se sert, a présenté de très-beaux dessins et estampes, exécutés avec le plus

grand soin (775). 571 M. CHAPUY, ancien élève de l'école polytech

nique, rue de Seine-Saint-Germain, n. 56.

Une belle collection des cathédrales de France, que M. Chapuy se propose de publier par souscription. Le jury y a remarqué une grande habileté à reproduire les dé· tails les plus minutieux de l'architecture gothique (770). 372 M. LANGLUMÉ, rue de l'Abbaye, n. 4.

M. Langlumé est un de nos lithographes les plus distingués. Il a présenté diverses collections intéressantes : la galerie de Saint-Bruno, d'après Lesueur; la chapelle de Saint-Maurice, dans l'église Saint-Sulpice, d'après les fresques de M. Vinchon. Des vues de l'église Notre-Dame de Paris, et divers autres dessins d'une exécution parfaite (774).

Gravure sur bois. 373 M. THOMPSON, rue des Noyers, n. 33. 374 Mme. BoUGON, rue des Noyers, n. 33.

Ces deux artistes se sont particulièrement distingués dans la gravure sur bois, et le jury croit devoir appeler l'attention du jury central sur les ouvrages qu'ils ont présentés à l'exposition (781, 778).

CHAPITRE XL.

ARCHITECTURE, SCULPTURE, ETC.

Sculptures et Cadres. 375 M. ROMAGNESI, rue de Paradis-Poissonnière ,

n. 12. M. Romagnesi est inventeur d'une composition qu'il nomme carton-páte, avec laquelle il fabrique des orne-mens d’architecture qui s'emploient avec succès dans la décoration des appartemens; il en fait aussi des ouvrages

de sculpture', et parmi les objets qu'il a présentés, le jury a remarqué deux candelabres, le buste du Roi et la Cérés antique. Le genre d'industrie auquel s'applique M. Romagnesi mérite des encouragemens (800).

376 MM. Wallet et HUBERT, rue Porte-Foin, n. 3.

Ces artistes font, avec une composition qu'ils appellent carton-pierre, des ornemens d'architecture d'une trèsbelle exécution. Ils appliquent aussi leur invention à la sculpture, et, dans les objets qu'ils ont présentés, le jury a remarqué un christ d'un bon style (801).

377 M. GARNERY, rue Saint-Honoré, n. 123..

Une collection d'ornemens d'architecture fort bien faits a été présentée par M. Garnery et a fixé l'attention du

jury (796). 378 M. DEDREUX, rue Taitbout, n. 9..

M. Dedreux a présenté des statues et des ornemens d’architecture, en pierres artificielles. Ces produits présentent de l'intérêt, et peuvent être employés avec succès pour la décoration des édifices publics et des habitations particu

lières (793). 379 MM. Hacks et Compe., rue du Faubourg

· Saint-Antoine, n. 47. Au moyen d'une machine de son invention , M. Hacks fabrique des bordures de cadres dont les profils sont de la plus grande pureté. Ces produits ont fixé l'attention du jury, qui croit devoir recommander M. Hacks au jury

central ( 797). 380 M. Falhon, quai des Grands-Augustins, n. 15.

Divers articles de dorure ont été présentés par M. Falhon.

Des bordures de cadres faites et dorées par un procédé nouveau, des bordures en métal où les couleurs et l'or habilement employés forment des ornemens d'un très-bon goût, enfin des cuirs gauffrés, à l'usage de la sellerie. Tous ces produits sont remarquables, et le jury estime que ce fabricant est digne d'encouragement (795).

Marbrerie.

381 MM. VALLIN père et fils, rue Moreau, n. 3,

faubourg Saint-Antoine. Ces artistes se sont rendus recommandables par les soins particuliers qu'ils mettent au travail des marbres de toute nature. Ils se sont spécialement occupés des granits et des porphyres de France (808).

382 M. DURAND, rue de Bussy, n. 19.

Fabrique de marbres artificiels par des procédés nouveaux. Ces marbres sont d'une grande vérité d'imitation : leur dureté est supérieure à celle du stuc. Ces compositions prouvent que M. Durand a fait une étude particulière de la nature , de la qualité et des accidens des marbres (804).

Albâtres.

383 M. Le Roy, au Palais-Royal, n. 113.

M. Le Roy exploite à Thorigny, près de Lagny, (Seineet-Marne ) une carrière d'albâtre; il en fait des cheminées, des pendules, des vases d'une exécution remarquable

(810). 384 M. Gozzoli, rue J.-J.-Rousseau, n. 20.

La fabrique d'albâtre de M. Gozzoli est la première qni' ait été établie en France ; ses produits sont recherchés

pour le choix des formes et la belle exécution. Le jury a remarqué plusieurs vases imités de l'antique (809).

Plastique. 385 M. SOUILLARD, rue des Vieux-Augustins, n. 41.

M. Souillard a présenté des bas-reliefs et divers objets de sculpture exécutés avec une matière plastique de son invention. Ces objets sont d'un aspect fort agréable par la variété des couleurs, la dureté et le poli. Des vases en porcelaine d'un grand prix ont été raccommodés par le moyen de la composition de M. Souillard, et leur restauration est aussi parfaite qu'on peut le désirer (813).

[blocks in formation]

Fourneaux et Grils. 386 M. HAREL, rue de l'Arbre-Sec, n. 50.

A l'exposition de 1819, il fut décerné à M. Harel une médaille d'argent, pour ses fourneaux et appareils de pyrotechnie appliquée à l'économie domestique. Depuis cette époque il à établi, à Vaugirard, une manufacture pour la confection de toutes les pièces qu'il était obligé d'acheter chez d'autres fabricans, ce qui lui a permis de diminuer ses prix, et de les mettre à la portée de tout le monde. M. Harel a introduit divers perfectionnemens dans sa fabrication, et le jury estime qu'il n'a pas cessé de mériter la distinction

particulière qu'il a obtenue ( 815). 387 MM. Milan frères, rue de la Paix, n. 13.,

Un fourneau de cuisine d'un usage facile et économique

« VorigeDoorgaan »