Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

la seconde destinée à régler la marche des montres. Au moyen d'un mécanisme très-ingénieux, une montre mise en rapport avec cette pendule y est réglée en peu de temps. M. Pecqueur a présenté aussi trois autres machines applicables à l'hydraulique et aux manufactures (607).

285 M. WAGNER, rue du Cadran, n. 39.

Mécanicien distingué, M. Wagner a présenté des horloges publiques dont il a simplifié le mécanisme depuis la dernière exposition; celles qu'il a établies tant à Paris que dans plusieurs villes de province lui ont mérité des éloges (517).

M. Wagner a présenté aussi le mécanisme d'un grand phare lenticulaire qui a particulièrement fixé l'attention du jury.

Cet artiste a rendu de grands services à la mécanique, et il s'est empressé de faire jouir le public des perfection

nemens qu'il y a apportés. . 286 MM. BERTHOUD frères, rue de Richelieu ,

. 103. i . Successeurs de leur père, MM. Berthoud se sont rendus dignes de soutenir la réputation qu'il avait acquise; les montres marines et les autres instrumens propres à mesurer le temps, présentés par ces habiles artistes, ont été examinés par le jury avec le plus grand intérêt, et il croit devoir les recommander à l'attention du jury central (593).

287 M. JANVIER, horloger ordinaire du Roi, au

palais de l'Institut. .: . Cet artiste a consacré sa vie au perfectionnement des ouvrages d'horlogerie; il a formé de nombreux élèves qui sont devenus, par ses soins et ses conseils, d'excellens hor

logers. Les trois pendules qu'il a présentées sont remarquables par la précision du travail et par les combinaisons qui servent à indiquer les divisions du temps (599).

288 M. LEPAUTE, rue Saint-Thomas-du-Louvre,

n. 42. La réputation de M. Lepaute se soutient au premier rang. Il a présenté des pendules astronomiques et une grande horloge à sonnerie et à équation, qui ont été vues par le jury avec tout l'intérêt qu'inspire le nom de leur auteur (602).

289 M. DUCHEMIN, place du Châtelet, n. 2.

M. Duchemin a présenté une pendule et une montre marines d'une exécution remarquable. Le jury a reconnu dans la montre marine des perfectionnemens d'un grand intérêt, et qui prouvent que l'auteur possède des connaissances étendues dans son art (596)

290 M. PERRELET, rue du Bac, n. 40..

M. Perrelet a présenté une pendule astronomique d'une nouvelle construction, indiquant , sur des cadrans séparés, le temps sidéral et le temps moyen. Cet ouvrage a reçu l'approbation de la société d'encouragement pour l'industrie nationale , et ne peut manquer d'exciter l'intérêt du jury central (608).

291 MM. Tissot frères, quai de la Grève, n. 80.

M. Tissot a présenté : 1o. le modèle d'un mécanisme dont l'objet est de diminuer considérablement les frottemens des axes tournans, de quelque poids qu'ils soient chargés; 2o. un treuil mu par une vis sans fin, qui exige beaucoup moins de force motrice et moins de volume que les moyens ordinaires; et 3o. une horloge publique dont les rouages sont très simples (615).

Les travaux de cet artiste méritent une distinction particulière, et le jury sé plaît à le reconnaitre.

292 M. ROBIN, rue de Richelieu, n. 45. .

En 1819, M. Robin a obtenu une médaille de bronze pour les ouvrages d'horlogerie qu'il a exposés. Il en présente de nouveau cinq, entre autres une pendule astronomique indiquant le temps sidéral et le temps moyen, et une horloge publique dont les rouages tiennent très-peu de place, quoiqu'ils fassent tourner des aiguilles de cinq pieds. Cette horloge a été construite pour les écuries de S. A. R. madame la duchesse d'Angoulême. Le jury estimé que M. Robin est de plus en plus digne de la récompense qui lui a été décernée (612).....

is Eel, 293 M. CASTILLE, rue Neuve-Saint-Sauveur, n. .

M. Castille a présenté une pendule à demi-secondes, à équation et à échappement libre, établie d'après les meilleurs principes avec des perfectionnemens remarquables', et un quantième perpétuel renfermé dans un médaillon destiné à être suspendu. Les pièces d'horlogerie de M. Cas

tille sont d'une très-belle exécution (594) , i r 294 M. REUSSEC, rue Neuve-des-Petits-Champs, n 13.;

; . .: M. Rieussec a' présenté différentes pièces d'horlogerie, notamment une grande pendule astronomique à secondes et un chronographe', dont l'objet est de déterminer d'une manière précise le commencement de l'observation d'un phénomène. L'ingénieux mécanisme de cé chronographe a fixé l'attention particulière du jury (611), dan di

295 M. LARESCHE, au Palais-Royal, galerie de

Valois. Des réveils mobiles, qui peuvent s'adapter à toutes les montres, ont été présentés par M. Laresche. La communication s'établit au moyen d'un petit arbre, dont le bout s'ajuste sur le carré des aiguilles, comme une clef ordinaire, et la montre fait partir la sonnerie à l'heure que l'on a marquée sur le réveil. Ces petits instrumens seront d'une grande utilité, et le prix en est d'ailleurs très-modéré

(601). 296 M. BERROLA, rue Grenetat, n. 4.

Cet artiste a inventé un mécanisme indiquant les jours de la semaine, le quantième du mois et le cours de la lune. Cette machine peut s'adapter à toute espèce de pendules sans nuire à la précision du mouvement avec lequel elle n'est en rapport qu'une fois par vingt-quatre heures. M. Berrola a présenté aussi des montres bien exécutées et

d'un prix modéré (592). 297 MM. Raingo frères, rue Saint-Sébastien, n. 46.

Trois pendules à sphère mouvante ont été présentées par MM. Raingo' frères. Ces pendules offrent des détails

très-ingénieux et ont été vues avec intérêt par le jury (609). 298 M. Coeur, rue de la Verrerie, n. 55. ^

M. Coeur a présenté deux pendules à quantième, dont une à réveil. Ces produits sont d'une belle exécution:(595). 299 M. ALAVOINE, (Joseph) rue du Temple, n. 115. • Une montre d'une très-bonne exécution, et divers outils qui ont mérité le suffrage de nos meilleurs horlogers, ont été présentés par M. Joseph Alavoine. On ne pourra sc défendre d'un vif intérêt pour l'auteur de ces ouvrages,

quand on saura qu'il est sourd-muet de naissance, qu'il n'est âgé que de dix-neuf ans et demi, et qu'il les a faits après trois ans d'apprentissage.

Le jury croit devoir recommander particulièrement M. Alavoine au jury central (591).

CHAPITRE XXXIV.

É BÉNISTERIE, MENUISERIE.

Sciage et Débit de bois de placage. 300 M. ROGUIN, rue du Temple, n. 124.

Les ateliers de M. Roguin présentent une belle application de la machine à vapeur au travail des bois de menuiserie. Les produits qu'il a présentés ont paru de nature à fixer l'attention. Les ouvrages exécutés avec des bois détaillés par les procédés de M. Roguin sont supérieurs à tous ceux qui se font par la main-d'oeuvre ordinaire (621).

Ébénisterie.

301 M. WERNER, rue de Grenelle-Saint-Germain,

n. 126. . "M. Werner a exposé une grande quantité d'ouvrages d'ébénisterie et de meubles en bois doré et autres bois. Ce fabricant s’est particulièrement attaché à n'employer quc des bois indigènes ; ses produits en frêne ronceux et moiré, racine d'aulne et érable, le disputent au plus beau bois des îles : l'exécution en est très-soignée et les formes en sont élégantes. M. Werner, qui jouit à juste titre de la réputation d'un de nos meilleurs ébénistes, mérite d'être particuliè

« VorigeDoorgaan »