Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

188 - M. THIBAULT, rue de la Verrerie, n. 46.:

Ce fabricant se propose d'exposer des cires à cacheter, jaspées et marbrées, de diverses couleurs. Ses produits sont de très-bonne qualité (557).

Mastics et Bitumes. 189 M. Didier, rue Pavée-Saint-André-des-Arcs,

: n. 12. i .. Le mastic - bitume de Seyssel, employé en planches coulées pour remplacer le plomb dans le recouvrement des . terrasses et des corniches, et des mosaïques exécutées au moyen de ce bitume avec de petits cailloux, ont été présentés par M. Didier. Ces objets ont fixé l'attention du

jury (358). 190 M. QUESNEL, boulevard de la barrière Mont

martre, n. 33. M. Quesnel est l'inventeur d'un ciment au moyen duquel il fait des tableaux de démonstration et des tablettes, en l'appliquant sur le carton , la toile, le bois et autres. matières (362). . Produits de distillations alcooliques, et Parfumerie. 191 Mme: Ve. CROZET, rue Saint-Marc, n. 1. ; La fabrique d'eau de Cologne de Mme. Crozet est la première en ce genre. Les produits qu'elle a présentés sont

d'une très-bonne qualité (365.) 192 M. GESLIN, rue Saint-Honoré, n. 188.

M. Geslin a présenté de l'eau de Cologne et d'autres cosmétiques bien fabriqués (370).' 193 M. Bazin, rue Saint-Denis, n. 268.

Cosmétique , nommé pále axérasine (367).

194 M. Nacquet, au Palais-Royal, n. 132.

Cosmétique , nommé rouge-vert d'Athènes (374). 195 M. FARGEON, rue de Richelieu, n. 88.

M. Fargeon se propose d'exposer une grande variété d'articles de parfumerie et d'objets de toilette (369). 196 M. Bully, rue Saint-Honoré, n. 259. - Vinaigre aromatique et cosmétique de son invention

(479).

CHAPITRE XXV.
TEINTURE, BLANCHIMENT, APPRÊTS, ETC.

Teinture.

197 M. WERDET, boulevard Saint-Antoine, n. 17.

La teinture en écarlate, par la cochenille, est trèschère ; M. Werdet a tenté d'y substituer la garance, et déjà ses efforts ont été couronnés de premiers succès. L'échantillon de drap, teint d'après ses procédés, qu'il a présenté au jury , est d'un très-beau ton de couleur, et mérite de fixer l'attention (382).

198 M. Michaux, membre de la Société Royale

ď Agriculture. On doit à M. Michaux la naturalisation du chêne quercitron, dont il a apporté les graines d'Amérique ; il a présenté des tissus de laine mérinos, teints avec l'écorce de cet arbre, et dont la couleur est très-remarquable (381).

LAYE

ILLA

199 M. BRULLEY, rue de Louis-le-Grand, n. 16.

M. Brulley a présenté un échantillon de drap teint avec de la cochenille cultivée et récoltée par lui (376). 200 M. de la Boulaye-Marillac, (le comte ) direc

teur des teintures à la Manufacture Royale des Gobelins.

Un échantillon d'une pièce de damas, dont les soies ont été teintes par les procédés de M. le comte de la BoulayeMarillac , a été présenté par lui à l'admission , ainsi qu'une carte de comparaison entre les soies qui ont subi les plus fortes épreuves de la chaleur, et les mêmes soies qui n'ont pas subi ces épreuves (378).

Blanchiment.

201

Mme. CHOFFIN, "rue Martel, n. 16.

Mme. Choffin a présenté des blondes et des tulles blanchis d'après un procédé de son invention (383).

CHAPITRE XXVI.

PORCELAINE, FAÏENCE ET POTERIE.

Porcelaine. 202 MM. Nast frères, rue des Amandiers-Popin

court, n. 8. Aux précédentes expositions, les porcelaines de la fabrique de MM. Nast frères ont été justement appréciées et mises au premier rang; les produits qu'ils ont présentés

· soutiendront la réputatiou dont ils jouissent, tant par la bonté de la pâte que par l'élégance des formes et le choix

des ornemens (395). 203 M. DENUELLE, rue de Crussol, n. 8. : La belle collection des produits de porcelaine, présen

tée par M. Denuelle, atteste que ce fabricant s'est conservé au rang le plus distingué; le perfectionnement qu'il a apporté à l'exécution des fonds au grand feu, lui mérite une mention particulière (388). Peintures et Impressions sur porcelaine et émail. 204 M-e. Ve. GONORD, rue Saint-Antoine, n. 69.

Douze pièces de porcelaine, ornées d'impressions de différentes grandeurs, quoique produites par la même planche gravée sur cuivre, ont été présentées par Mme, veuve Gonord, qui continue avec succès à imprimer sur la porcelaine et la faience, d'après l'ingénieux procédé inventé par son mari (399). 205 M. LEGROS-D'Anisy, (le chevalier) rue Tique

tonne, n. 14. M. Legros-d'Anisy a présenté diverses pièces émaillées d'or, sur des porcelaines rouges, de la manufacture de M. Utszchneider , de Sarguemines; des modèles en faïence pour l'indication des rues et le numérotage des maisons , et plusieurs articles dorés et imprimés sur porcelaine , d'après des procédés de son invention (402).

A l'exposition de 1819, il fut décerné à M. Legrosd'Anisy une médaille d'argent, pour les procédés qu'il reproduit aujourd'hui , avec de grands perfectionnemens : ses impressions et ses dorures sur la porcelaine et la faïence remplacent les ouvrages de même nature que l'on faisait au pinceau; elles ont l'avantage d'éviter une grande perte de temps, et de produire une économic sensible dans le prix de la main d'oeuvre. Le jury estime que cet artiste est

de plus en plus digne de la distinction qu'il a obtenue. 206 M. ANDRÉ, rue Notre-Dame-de-Nazareth, n. 8.

M. André s’est livré au décors de la porcelaine blanche , qu'il établit à divers degrés de richesses et d'ornemens de bon choix et d'une belle exécution (397). 207 M. MORTELÈQUE, rue du Faubourg-Saint

Antoine, n. 132. Depuis plusieurs années, M. Mortelèque s'est livré à des études relatives à la peinture sur émail et sur verre. Ses essais en ce genre promettent des résultats importans. Le jury, qui a remarqué avec intérêt les faïences peintes au moyen de couleurs métalliques , et les verres colorés d'après les procédés de M. Mortelèque, le signale à l'attention du jury

central (421). 208 M. LE COMTE, rue de Saintonge, n. 44. ...

Un assortiment de flacons, de boucles d'oreilles , d'épingles et de petits bijoux en porcelaine, ornés de peintures et de dorures, a été présenté par M. le Comte. Le jury a remarqué que ces objets sont exécutés avec goût (401). 209 M. FROMENT, rue de l'Arbre-Sec, n. 49.

Deux tableaux peints sur porcelaine ont été présentés par M. Froment. Le premier représente une sainte Famille, et le second, la Vierge, l'enfant Jésus et saint Jean, d'après Annibal Carrache. Le jury a reconnu dans ces tableaux

une exécution soignée (398). 210 M. Hazard-MIrault, rue Sainte-Appoline,

n. 2. Le Muséum d'Histoire-Naturelle du Jardin du Roi , et la

« VorigeDoorgaan »