Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

CHAPITRE XXIV.

PRODUITS CHIMIQUES. .

Produits chimiques. 167. M. ROARD, de Clichy, rue Montmartre, n. 160.

M. Roard a rendu à l'industrie française les plus grands i services; il a introduit dans les procédés de teinture de la

manufacture royale des Gobelins des améliorations importantes : un grand nombre de fabricans lui doit la communication de nouveaux moyens qui ont augmenté la prospérité de leurs établissemens. Celui qu'il a fondé à Clichy, pour la fabrication de la céruse et du minium, nous a:affranchis

du tribut que jusqu'alors nous avions payé à l'étranger · pour ces inatières (332). ;...; .

M. Roard est un savant qui mérite d'être particulièrement distingué, et sur lequel nous appelons toute l'atten,

tion du jury central. 168 MM. Payen et Compe.,, rue du Doyenné, n. 3.

La fabrique de MM. Payen et Compe.', établie dans la plaine de Grenelle, donne des produits chimiques trèsvariés. Ils ont présenté du sel ammoniac et divers composés de l'ammoniaque, du sulfate et du sous-carbonate de soude, du borax, du chlorure de chaux, du noir animal. Toutes ces substances, dont la qualité a été reconnue excellente, attestent que ces fabricans possèdent de grandes connaissances dans les arts chimiques (331). 169 M. Bobée, d Choisy-le-Roi, et rue de Ménars ,

. :. .: n. 19, à Paris. . i .. ... Une grande variété de produits chimiques a été pré

: sentée par M. Bobée; le jury a remarque de l'acide acétique, obtenu par la distillation du bois, et une suite d'acétate de plomb, de cuivre, d'alumine et de potasse, d'une excellente fabrication. Il a joint à ces produits un assortiment de vian

des fort bien conservées (325). 170 M. CALLET , d Choisy-le-Roi..

Belle manufacture de produits chimiques et de savons. · M. Callet prépare lui-même la potasse et la soude factices

qu'il emploie dans la fabrication du savon. Les produits qu'il a présentés ont fixé l'attention du jury, et sont dignes

de l'interêt du jury central (327). 171 MM. VINCENT et Compe. , à Vaugirard. : MM. Vincent et Compe. ont établi à Vaugirard une maį nufacture de bleu de Prusse et de prussiate de potasse. Ils

emploient dans leur fabrication le sang provenant des abattoirs de Paris. Les produits qu'ils ont présentés sont d'une

très-belle qualité (333). : 172 M. DE CAVAILHON, à Passy.

La société d'encouragement pour l'industrie nationale a décerné, au mois d'octobre 1822, un prix à M. de Cavailhon, pour la revivification qu'il a operée du charbon animal, qui a servi à, la clarification des sirops. Cette découverte est d'un grand intérêt pour les rafineries de sucre, et le jury estime que M. de Cavailhon mérite une distinction particulière pour le charbon animal, ainsi revivifié, qu'il a présenté à l'exposition (329).

Savons. 173 M. DEMARSON, rue de la Verrerie, n. 95.

M. Demarson a présenté des échantillons de savons de ménage et de toilette. Parmi ces produits, le jury a par

ticulièrement distingué les savons transparens , qui sont

de la plus grande beauté (354). 174 Mme. Ve. Roelant, (Auguste) rue Culture

Sainte-Catherine, n. 22. La fabrique de savon de Mme, veuve Auguste Roëlant soutient la réputation qu'elle a acquise; les savons de ménage et de toilette qu'elle a présentés sont très-remarquables (336).

Colle-Forte. 175 M. PERNET-LAISNÉ, à Clichy, et rue Poisson

nière, n. 31, à Paris. Les colles-fortes présentées par M. Pernet - Laisné, et · qu'il fabrique au moyen de la vapeur , sont d'une qualité

excellente (339).

Couleurs, Encre, etc. 176 M. COLCOMB, quai de l'École, n. 18.

M. Colcomb a présenté des couleurs pour les peintres : le jury en a reconnu la bonne fabrication, qui est d'ailleurs attestée par un certificat de nos premiers artistes, parmi lesquels nous citerons MM. Gros, Girodet-Triozon, le comte de Forbin, Paulin-Guérin, etc. etc. (343).

177 M. Gohin, rue Neuve-Saint-Jean, n. 29. : De très-beaux échantillons de diverses couleurs ont été présentés par M. Gohin. Ce fabricant a mérité l'intérêt particulier du jury, par les produits de différentes natures

qu'il met à l'exposition (347). 178 M. DESMOULINS, rue Sainte-Avoie, n. 41.

. M. Desmoulins fabrique un vermillon comparable à ce

lui de la Chine. Le jury se plait à reconnaître que c'est à ce fabricant que nous devons d’être affranchis du tribut que nous étions obligés de payer à l'étranger pour cette subs

tançe (364). 179 M. LEFRANÇOIS, rue Saint-Maur, n. 66.

Inventeur d'un nouveau vert fixe, bien supérieur au vertde-gris, et d'un aspect beaucoup plus agréable, M. Lefrançois en a présenté des échantillons qu'il se propose d'exposer, et que le jury a vus avec intérêt (350).

180 M. Heim, rue des Fossés-du-Temple, n. 28.

Au moyen d'une mixtion encaustique de son invention , M. Heim fixe la peinture au pastel de manière à la rendre plus durable. Les procédés de cet artiste ont fixé l'attenlion du jury, qui le recommande à celle du jury central

(349). 181 M. SOEHNÉE, rue de la Contrescarpe-Saint

Antoine, n. 50. M. Soehnée a présenté des peintures sur cuivre d'un eslet très-agréable. Ces peintures, qu'il nomme transparentes pyrotechniques, sont le résultat de l'application d'une mixtion dont il est l'inventeur, et qui a la propriété de produire diverses imitations d'or et d'autres couleurs, par une

cuisson plus ou moins forte (354). 182 Mme. Ve. Cosseron, quai de PÉcole, n. 10.

Cette dame a présenté des couleurs lucidoniques très· bien préparées , et qui peuvent être employées utilement

dans les appartemens que l'on doit habiter de suite (344). 183 M. LARENAUDIÈRE, rue du Mouton.

M. Larenaudièrc a présenté de l'encre de sûreté qui parait de très-bonne qualité (351). ·

184 MM. CAVAIGNAC et BEAULÈS, rue Saint-Julien

le-Pauvre, n. 5. Grande- manufacture d'encre d'imprimerie. On doit à MM. Cavaignac et Baulès l'invention des rouleaux qui remplacent les balles d'imprimerie, au moyen d'un mélange de colle et de mélasse. Ils se proposent de présenter à l'exposition ces rouleaux et les ustensiles qui servent à leur fa

brication (345). 185 M. BERGER, rue de Sully, n. 8.

Depuis une vingtaine d'années, M. Conté avait affranchi la France du tribut qu'elle payait à l'étranger pour les crayons fins; mais les fabricans ne pouvaient encore soutenir la concurrence avec ceux de Nuremberg, pour les crayons communs, qui se vendent à des prix très-modiques. M. Berger y est parvenu , et les crayons qu'il présente sont d'une bonne fabrication; il a ajouté aux crayons à coulisse un petit mécanisme qui les rend d'un usage plus facile et d'une plus longue durée (341).'

· Cire à cacheter.

186 MM. HERBIN et MARÉCHAL, rue de la Verrerie,

n. 52.

. Divers échantillons de cire à cacheter ont été présentés par MM. Herbin et Maréchal; le jury en a remarqué la bonne fabrication, notamment des cires blanches et bleuçs,

dont la préparation est plus difficile (556). 187 MM. Grafe frères, rue des Fossés-Mont

. martre, n. 13. MM. Grafe ont également soumis à l'examen du jury, de très-beaux produits că cires à cacheter de diverses coulcurs (555).

« VorigeDoorgaan »