L'orient et la Bible

Couverture
Librairie de Périsse Frères, 1855 - 339 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 333 - Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé?.... Quel est dans le lieu saint ce pontife égorgé?...
Page 336 - Seigneur est bon, que son joug est aimable! Heureux qui dès l'enfance en connaît la douceur! Jeune peuple, courez à ce maître adorable : Les biens les plus charmants n'ont rien de comparable Aux torrents de plaisirs qu'il répand dans un cœur. Que le Seigneur est bon, que son joug est aimable! Heureux qui dès l'enfance en connaît la douceur ! UNE AUTRE.
Page 254 - Et moi je vous dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent...
Page 267 - Je vous avoue aussi que la majesté des Ecritures m'étonne, que la sainteté de l'Evangile parle à mon cœur. Voyez les livres des philosophes avec toute leur pompe : qu'ils sont petits près de celui-là ! Se peut-il qu'un livre à la fois si sublime et si simple soit l'ouvrage des hommes...
Page 330 - Au peuple qui le loue imposerait silence : Son nom ne périra jamais. Le jour annonce au jour sa gloire et sa puissance ; Tout l'univers est plein de sa magnificence...
Page 321 - Au reste, quand ce grand Dieu a choisi quelqu'un pour être l'instrument de ses desseins, rien n'en arrête le cours; ou il enchaîne, ou il aveugle, ou il dompte tout ce qui est capable de résistance.
Page 278 - Je suis la Résurrection et la Vie ; celui qui croit en moi, vivra, quand même il serait mort ; 26 Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra point pour toujours.
Page 80 - Pourquoi la lumière at-elle été donnée à un misérable, et la vie à ceux qui sont dans l'amertume du cœur?
Page 332 - O justice, ô bonté suprême ! Que de raisons, quelle douceur extrême D'engager à ce Dieu son amour et sa foi ! UNE voix, seule. D'un joug cruel il sauva nos aïeux, Les nourrit au désert d'un pain délicieux ; II nous donne ses lois, il se donne lui-même : Pour tant de biens, il commande qu'on l'aime.
Page 274 - ET LE VERBE S'EST FAIT CHAIR, et il a habité parmi nous, plein de grâce et de vérité (et nous avons vu sa gloire, qui est la gloire du Fils unique du Père).

Informations bibliographiques