Le langage des fleurs

Couverture
1830
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 90 - Pour qu'elle soit à la fois un objet de l'amour et de la philosophie, il faut la voir, lorsque, sortant des fentes d'un rocher humide, elle brille sur sa propre verdure, que le zéphyr la balance sur sa tige hérissée d'épines...
Page 27 - En marchant elle vit quelque chose de bleu dans la haie, et me dit : Voilà de la pervenche encore en fleur. Je n'avais jamais vu de la pervenche, je ne me baissai pas pour l'examiner, et j'ai la vue trop courte pour distinguer à terre les plantes de ma hauteur: Je jetai seulement en passant un coup...
Page 44 - Rien ne manque à Vénus , ni les lis , ni les roses , Ni le mélange exquis des plus aimables choses , Ni ce charme secret dont l'œil est enchanté , Ni la grâce , plus belle encor que la beauté.
Page 101 - L'amour, aussi bien que le feu, ne peut subsister sans un mouvement continuel, et il cesse de vivre dès qu'il cesse d'espérer ou de craindre. 76. Il est du véritable amour comme de l'apparition des esprits : tout le monde en parle, mais peu de gens en ont vu.
Page 81 - Il y avait à Amadan une académie dont les statuts étaient conçus en ces termes : ,,Les académiciens penseront beaucoup, écriront peu , et parleront le moins possible.
Page 90 - Quelquefois une cantharide , nichée dans sa corolle, en relève le carmin par son vert d'émeraude ; c'est alors que cette fleur semble nous dire que , symbole du plaisir par ses charmes et par sa rapidité , elle porte , comme lui , le danger autour d'elle , et le repentir dans son sein.
Page 206 - La cotte d'armes, teinte d'un gris roussâtre , indiquoit le chevalier que la gloire des armes éloignoit de plus doux combats. Le jaune, uni au vert et au violet , témoignoit qu'on avoit obtenu les faveurs de sa belle et ne devoit jamais se rencontrer chez le guerrier modeste...
Page 87 - Mais elle était du monde où les plus belles choses Ont le pire destin ; Et rose elle a vécu ce que vivent les roses, L'espace d'un matin.
Page 141 - Allemagne , que deux jeunes amants , à la veille de s'unir , se promenaient sur les bords du Danube : une fleur d'un bleu céleste se balance sur les vagues , qui semblent prêtes à l'entraîner. La jeune fille admire son éclat et plaint sa destinée : aussitôt , l'amant se précipite , saisit la tige fleurie , et tombe englouti dans les flots. On dit que, par un dernier effort , il...
Page 88 - Aimable rosé, au lever de l'aurore, Un essaim de zéphirs badine autour de toi : Chacun d'eux jure qu'il t'adore ; Chacun d'eux te promet une éternelle foi. Mais le soleil, en se couchant dans l'onde, Voit à leurs tendres soins succéder le mépris : La troupe ingrate et vagabonde Déserte sans scrupule avec ton coloris.

Informations bibliographiques