Images de page
PDF

1780, mort le 3 décembre 1805, épousa, à Bruxelles, le 22 juin 1801, Jeanne Caroline Josèphe de Fraula, seur aînée. de Suzanne Josèphe ci-dessus, femme en secondes noces, le 15 janvier 1807, de Benoît Antoine Joseph de Neufforge, son cousin, dont deux enfants, savoir :

les

[graphic]

GAIFFIER.

DE SABLE, à la hallebarde d'argent, A la hampe d'or, placée en pal, accostée de deux étoiles à six rais d'or. COURONNE, à cinq perles pour les barons; et de comte, pour les vicomtes. SUPPORTS : deux lions au natural.

La maison de Gayffier de France, originaire du Languedoc, établie de temps immémorial à Bessettes, paroisse de Chastonier, près de Langogne, en Gévaudan, s'honore d'avoir une souche commune avec la maison de Gueffier, de Belgique. Cette croyance, qui s'appuie sur d'anciennes traditions, mais non sur des titres réels, a donné lieu, au siècle dernier, à un échange de correspondances qui n'ont fait que fortifier cette conviction. Si les armes des deux familles, absolument distinctes aujourd'hui, ne sont pas les mêmes, il est incontestable que les Gayffier de France écrivaient Gaiffier anciennement et que le nom se retrouve énoncé ainsi dans les vieux titres du Gévaudan.

I. GUILLAUME DE GAYFFIER rendit hommage, le 6 juin 1333, avec son cousin Thomas de Bruyères, à Stéphane de Polliac, garde sceau du comte de Forez. L'acte fut reçu par Barthélemy Barbier, notaire à Montbrison, pour un fief situé sur Chareyre et plusieurs autres paroisses, pour lequel ses prédécesseurs, est-il dit, avaient rendu le même hommage de temps immémorial.

Hugon de Gayffier, de Bessettes, damoiseau, frère de Guil

laume ci-dessus, rendit hommage, le 6 décembre 1334, à Eraclée de Tornelle, prieur de Langogne, pour ses seigneuries de Bessettes et de Besse. Dans une reconnaissance qui lui est faite en 1347, Hugon de Gayffier est qualifié chevalier de Saint Jean de Jérusalem.

D'autres titres lui donnant la qualification de grand prieur d'Auvergne.

Il est fait encore mention de Hugon de Gayffier dans une censive du 9 décembre 1513, qui fait partie du terrier, à cette date, de la maison de Bessettes.

II. GUILLAUME DE GAYFFIER, écuyer, IIe du nom, comparut dans la monstre de Bouthow, de Cusagnet, reçue en l'ost devant Saint Antonien, le 6 juillet 1353.

Gayffier de Beauvesinest cité parmi les « escuyers de la compagnie et sequelle de monseigneur le duc d'Anjou, monstre à l'Isle Jourdain, le 6 février 1368. »

ArnautGayffier, écuyer, est mentionné dans la « monstre des gens d'armes, archers, gens à cheval, arbalestriers et sergens à pié de messire Pierre Reymond de Rabastens, chevalier banneret et sénéchal de Toulouse, reçue à Montauban, le fer septembre 1369. »

III. GUILLAUME DE GAYFFIER, écuyer, seigneur de Bessettes, en 1400, est mentionné dans la revue d'Arnaut Guillaume, seigneur d'Andoux et de trente autres écuyers de la compagnie et retenue, reçue à Montpellier, le 10 juin 1431. . A partir de cette époque, les diverses branches de cette famille se répandirent dans l'île de France, en Flandre et en Auvergne. Gillekin de Gaiffier, que l'on trouve, échevin de Namur, de 1412 à 1438, est, selon l'opinion la plus accréditée, fils de Guillaume, ci-dessus.

Nous n'avons pas la filiation suivie des branches belges. Sa généalogie présente des lacunes qui nous obligent à la présenter par fragments.

IV. GILLEKIN GAIFFIER, échevin de Namur, de 1412 à 1438, eut un fils, Jehan, qui suit, V.

V. JEHAN GAIFFIER, mort après 1449, eut trois enfants, savoir :

A. Godefroid, qui suit, VI.
B. Jacquemin GAIFFIER, échevin de Namur, en 1465.
C. Marie, épousa Jacquemin de Bossimé.

VI. GODEFROID GAIFFIER, épousa N. Gobin, dont deux enfants, savoir :

A. Jean, qui snit, VII.
B. Guillaume, épousa N. de Haultepenne.

VII. JEAN GAIFFIER, seigneur de Bonnine, bourgmestre et échevin de Namur, de 1549 à 1572, mort le 5 avril 1583, épousa Isabeau Marotte, morte le 22 avril 1566, et inhumée avec son mari aux Dames Blanches, à Namur, dont un fils, Guillaume, qui suit, VIII.

VIII. GUILLAUME GAIFFIER, seigneur de Bonnine, épousa Catherine Cloquier, dont deux enfants, savoir :

A. Guillaume, qui suit, IX.

B. Isabelle, épousa Jean de Charlet, seigneur de Pontillas, dont le nom, joint au sien, figurait sur une verrière posée, en 1611, dans l'église de Pontillas, représentant leurs quartiers.

CHARLET, Arbre, Lamisant, Sart.

GAIFFIER, Marotte, Cloquier, Cerf. IX. GUILLAUME GAIFFIER, seigneur de Bonnine, vivant en 1655, épousa Anne de Thiribu d'Oumale, dont deux fils, savoir :

A. Guillaume GAIFFIER, épousa Catherine de Ponty, flle de Thierry et de Françoise de Huy.

B. Othon Ernest, qui suit, VIII.

X. OTHON ERNEST DE GAIFFIER, seigneur de Bonnine et de Bossimé, épousa Catherine Thomaz, dont un fils, savoir:

Florent Hubert de GAIFFIER.

[graphic]

VIII. GODEFROID GAIFFIER, conseiller et vice-président du conseil provincial de Namur, épousa Jeanne de Mahuet, dont un fils, Godefroid, qui suit, IX.

IX. GODEFROID GAIFFIER, licencié ès lois, mort conseiller au conseil provincial de Namur, épousa Jeanne Burlen, fille de Gilles, pensionnaire de l'État ecclésiastique de Namur, et de Marguerite Tamison, dont deux enfants, savoir :

« PrécédentContinuer »