Diderotiana, ou Recueil d'anecdotes, bons mots, plaisanteries, réflexions et pensées de Denis Diderot: suivi de quelques morceaux inédits de ce célèbre encyclopédiste

Voorkant
Chez Lebel et Guitel, 1811 - 157 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 102 - Puissent-ils reculer , au moins pour quelques siècles , le décret prononcé contre toutes les choses de ce monde ; décret qui les a condamnées à avoir leur naissance , leur temps de vigueur , leur décrépitude et leur fin...
Pagina 75 - Cependant votre ami gémit dans sa solitude, oublié de tout ce qui lui étoit cher. Il peut y tomber dans le désespoir, y mourir enfin, maudissant l'ingrat dont l'adversité lui fit tant verser de larmes, et qui l'accable indignement dans la sienne. Il se peut que les preuves de son innocence vous parviennent enfin , que vous soyez...
Pagina 118 - L'encre épaissie refusait-elle de couler de ma plume, elle présentait le flanc. On y voyait tracés en longues raies noires les fréquents services qu'elle m'avait rendus. Ces longues raies annonçaient le littérateur, l'écrivain, l'homme qui travaille.
Pagina 135 - ... feuille au rameau, qu'on déshonore en l'en dépouillant ; dont le chaos de raison et d'extravagance ne peut être regardé sans dégoût que par ces lecteurs futiles qui confondent la plaisanterie avec l'évidence, et à qui l'on a tout prouvé, quand on les a fait rire...
Pagina 134 - ... et la source de leur félicité; qui semble s'occuper à tranquilliser le scélérat dans le crime, le corrompu dans ses vices ; dont les sophismes grossiers, mais dangereux par la gaîté dont il les assaisonne, décèlent un écrivain qui n'a pas les premières idées des vrais fondements de la morale...
Pagina 110 - Mais ce n'est pas tout. Le cri de l'homme prend encore une infinité de formes diverses de la profession qu'il exerce. Souvent elles déguisent l'accent du caractère.
Pagina 84 - Richardson, Richardson, homme unique à mes yeux, tu seras ma lecture dans tous les temps ! Forcé par des besoins pressants, si mon ami tombe dans l'indigence, si la médiocrité de ma fortune ne suffit pas pour donner à mes enfants les soins nécessaires à leur éducation, je vendrai mes livres ; mais tu me resteras, tu me resteras sur le même rayon avec Moïse, Homère, Euripide et Sophocle; et je vous lirai tour à tour.
Pagina 65 - C'est que par sa pression je risquerais de me renverser; il faut que l'appui soit du côté qui porte toute ma personne. — A votre avis, le contraire serait. absurde?
Pagina 112 - C'est le pendant du géomètre , qui , fatigué des éloges dont la capitale retentissait lorsque Racine donna son Ip/iigénie', voulut lire cette I;i/iigénie si vantée. Il prend la pièce; il se retire dans un coin ; il lit une scène; deux scènes; à la troisième , il jette le livre , en disant : Qu'est-ce que cela prouve?... C'est le...
Pagina 142 - Le rôle d'un auteur est un rôle assez vain ; c'est celui d'un homme qui se croit en état de donner des leçons au public. Et le rôle du critique? Il est bien plus vain encore; c'est celui d'un homme qui se croit en état de donner des leçons à celui qui se croit en état d'en donner au public.

Bibliografische gegevens