Essai chronologique pour servir à l'histoire de Tournay, Volume 94,Numéro 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 25 - moment : Eh bien ! quel est donc l'heureux mortel qui aura cette prérogative ! C'est la seule qui lui restera, et ce sera le Koi de France.
Page 112 - En conséquence, les titulaires possesseurs desdites maisons, leurs héritiers ou ayant-causes pourront en disposer comme bon leur semblera, à la charge par eux de payer au receveur du district, outre ce qui sera porté dans les titres et statuts...
Page 19 - Oh! c'est une gageure (s'écrie-t-on do toutes parts), il a juré de tout exterminer. — « Non, ce n'est pas moi qui l'ai juré. — Mais nous serons donc subjugués par les Turcs et les Tartares ?... — Encore.
Page 20 - Vous voyez bien qu'il est fou, «car il gardait le plus grand sérieux. « Est-ce que vous ne voyez pas qu'il plaisante ; et vous savez qu'il entre toujours du merveilleux dans ses plaisanteries. — Oui...
Page 22 - Grammont, nous sommes bien heureuses, nous autres femmes, de n'être pour rien dans les révolutions. Quand je dis pour rien, ce n'est pas que nous ne nous en mêlions toujours un peu; mais il est reçu qu'on ne s'en prend pas à nous, et notre sexe... — Votre sexe, mesdames, ne vous en défendra pas cette fois ; et vous aurez beau ne vous mêler de rien, vous serez traitées tout comme les hommes, sans aucune différence quelconque.
Page 14 - Ah! voyons, (dit Condorcet avec son air et son rire sournois et niais), un philosophe n'est pas fâché de rencontrer un prophète:— vous, M. de Condorcet, vous expirerez étendu sur le pavé d'un cachot, vous mourrez du poison que vous aurez pris, pour vous dérober au bourreau, du poison que le bonheur de ce temps-là vous forcera de porter toujours sur vous.
Page 26 - faire durer cette facétie lugubre. Vous la poussez trop « loin , et jusqu'à compromettre la société où vous êtes « et vous-même. » Cazotte ne répondit rien , et se disposait à se retirer, quand madame de Grammont, qui voulait toujours éviter le sérieux et ramener la gaieté, s'avança vers lui : « Monsieur le prophète , qui nous « dites à tous notre bonne aventure , vous ne nous dites
Page 17 - Chamfort, qui en serez un, et très-digne de l'être, vous vous couperez les veines de vingt-deux coups de rasoir, et pourtant vous n'en mourrez que quelques mois après.
Page 18 - Bailly, sur l'échafaud...* — Ah! Dieu soit béni! dit Roucher, il paraît que monsieur n'en veut qu'à l'Académie; il vient d'en faire une terrible exécution; et moi, grâce au ciel... — Vous! vous mourrez aussi sur l'échafaud. — Oh! c'est une gageure, s'écrie-t-on de toute part, il a juré de tout exterminer.
Page 13 - Soit ; mais peut-être faut-il l'être un peu plus pour ce qui me reste à vous dire. Savez-vous ce qui arrivera de cette révolution, ce qui en arrivera pour vous tous, tant que vous êtes ici, et ce qui en sera la suite immédiate, l'effet bien prouvé, la conséquence bien reconnue?

Informations bibliographiques