Traité expérimental de l'électricité et du magnétisme, et de leurs rapports avec les phénomènes naturels, Volume 1

Voorkant
Firmin Didot frères, 1834
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 189 - Nous ne doutions pas que la pêche ne se terminât par la mort successive des animaux qu'on y emploie ; mais peu à peu l'impétuosité de ce combat inégal diminue ; les gymnotes , fatigués , se dispersent. Ils ont besoin d'un long repos et d'une nourriture abondante pour réparer ce qu'ils ont perdu de force galvanique. Les mulets et les chevaux parurent moins effrayés ; ils ne hérissaient plus la crinière ; leurs yeux exprimaient moins l'épouvante.
Pagina 381 - Recherches sur les degrés successifs de force magnétique qu'une aiguille d'acier reçoit pendant les frictions multiples qui servent à l'aimanter.
Pagina 110 - ... francs à celui qui, par ses expériences et ses découvertes, fera faire à l'électricité et au galvanisme un pas comparable à celui qu'ont fait faire à ces sciences Franklin et Volta,... mon but spécial étant d'encourager et de fixer l'attention des physiciens sur cette partie de la physique , qui est , à mon sens , le chemin des grandes découvertes.
Pagina 41 - Nollet, entreprenait de prouver par une comparaison bien suivie des phénomènes, que le tonnerre est entre les mains de la nature, ce que l'électricité est entre les nôtres, que ces merveilles dont nous disposons maintenant à notre gré, sont de petites imitations de ces grands effets qui nous...
Pagina 198 - ... de distance de la côte occidentale d'Amérique. Du reste, pour qu'on ne s'exagère point cette discordance, nous devons dire que, dans son -excursion boréale, la courbe sans inclinaison de M. Hansteen ne s'éloigne pas de l'équateur terrestre de plus d'un degré et demi, et qu'en définitive cette ligne et celle de M. Morlet ne sont nulle part à deux degrés de distance l'une de l'autre dans le sens des cercles de latitude. Ces divers résultats se rapportent à l'équateur magnétique de...
Pagina 309 - Romas aperçut sauter la paille, il n'osa plus tirer aucune étincelle, même avec toutes les précautions et il pria de nouveau les spectateurs de s'éloigner encore davantage. « Immédiatement après arriva la dernière scène, et M. de Romas avoua qu'elle le fit trembler. La plus longue paille fut attirée par le tube de fer-blanc, sur quoi il se fit trois explosions dont le bruit ressemblait fort à celui du tonnerre. Quelqu'un de la compagnie le compara à l'explosion des fusées volantes,...
Pagina 319 - D'ailleurs, la propriété d'un paratonnerre d'at* tirer plus fréquemment la foudre supposerait aussi celle de la transmettre librement dans le sol, et dès lors il ne pourrait en résulter aucun inconvénient pour la sûreté des édifices. ' «Nous avons recommandé l'usage des pointes aiguës pour les paratonnerres, parce qu'elles ont l'avantage, sur les barres arrondies à leur extrémité , de verser continuellement dans l'air, sous l'influence du nuage orageux, un torrent de matière électrique...
Pagina 190 - Indiens assuraient en avoir vu de plus grands encore. Nous avons trouvé qu'un poisson qui avait trois pieds dix pouces de long pesait douze livres. Le diamètre transversal du corps était (sans compter la nageoire anale, qui est prolongée en forme de carène ) de trois pouces cinq lignes. Les gymnotes du Cano de Bera sont d'un beau vert d'olive.
Pagina 317 - C'est encore par -une cause semblable qu'elle dissipe en vapeurs la dorure des lambris dorés sans les enflammer. La foudre fait périr les animaux, soit en lésant les organes et le système vasculaire , soit en paralysant le système nerveux ; la putréfaction s'en opère u ès-promptement , mais de la même manière que celle de tous les animaux frappés d'une mort subite quelconque.
Pagina 188 - ... d'autres, haletants, la crinière hérissée, les yeux hagards et exprimant l'angoisse, se relèvent et cherchent à fuir l'orage qui les surprend. Ils sont repoussés par les Indiens au milieu de l'eau. Cependant un petit nombre parvient à tromper l'active vigilance des...

Bibliografische gegevens