Zoeken Afbeeldingen Maps Play YouTube Nieuws Gmail Drive Meer »
Inloggen
Boeken Boek 1 - 9 van 9 over Vous n'avez pas dû pensep que je voulusse être redevable à M. de Voltaire de mon....
" Vous n'avez pas dû pensep que je voulusse être redevable à M. de Voltaire de mon rétablissement. Qu'il vous serve utilement, et qu'il continue au surplus ses plaisanteries sur mon compte ; elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. J'aurois... "
Oeuvres complètes de J. J. Rousseau: Correspondance - Pagina 276
door Jean-Jacques Rousseau - 1825
Volledige weergave - Over dit boek

Oeuvres de J.J. Rousseau, Volume 19

Jean-Jacques Rousseau - 1826
...d'une telle perte que ce que votre bon naturel ne lui peut refuser. Vous n'avez pas dû penser que'je voulusse être redevable à M. de Voltaire de mon...plus de chagrin que de mal. J'aurois pu m'honorer deson amitié s'il en eût été capable ; je n'aurois jamais voulu de sa protection: jugez si j'en...
Volledige weergave - Over dit boek

Œuvres complètes, Volume 16

Jean-Jacques Rousseau - 1833
...sentir d'une telle perte que ce que votre bon naturel ne peut lui refuser. Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...voulu de sa protection ; jugez si j'en veux , après re qui s'est passé. Son apologie est pitoyable ; il ne me croit pas si CORRESPONDANCE. T. III. 9 bien...
Volledige weergave - Over dit boek

Le dix-huitième siècle à l'étranger: histoire de la littérature française ...

André Sayous - 1861
...Rousseau vit le piége et répondit de Chiswick où l'histoire lui parvint : « Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. » Voltaire a joué de malheur dans toute sa conduite avec Rousseau. Le conseil donné par celui-ci...
Volledige weergave - Over dit boek

Le dix-huitième siècle à l'étranger: histoire de la littérature ..., Volume 1

Pierre André Sayous - 1861
...Rousseau vit le piége et répondit de Chiswick où l'histoire lui parvint : « Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. » Voltaire a joué de malheur dans toute sa conduite avec Rousseau. Le conseil donné par celui-ci...
Volledige weergave - Over dit boek

Le dix-huitième siècle à l'étranger: histoire de la littérature ..., Volume 1

Pierre-André Sayous - 1861 - 1004 pagina’s
...Rousseau vit le piège et répondit de Chiswick où l'histoire lui parvint : « Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...qu'il continue, au surplus, ses plaisanteries sur mou compte ; elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. » Voltaire a joué de malheur dans...
Volledige weergave - Over dit boek

Voltaire et la société au XVIIIe siècle: Voltaire et Genève

Gustave Desnoiresterres - 1876
...d'illusions ou plus de perspicacité. Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à Mr de Voltaire de mon rétablissement. Qu'il vous serve...eût été capable; je n'aurois jamais voulu de sa proteetion : jugez si j'en veux, après ce qui s'est passé. Son apologie est pitoyable; il ne me croit...
Volledige weergave - Over dit boek

Querelles de philosophes: Voltaire et J.-J. Rousseau

Gaston Maugras - 1886 - 607 pagina’s
...l'avenir toute envie de servir d'intermédiaire à des réconciliations : « Vous n'avez pas dû penser que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. J'aurais pu m'honorer de son amitié, s'il en eût été capable; je n'aurais pas voulu de sa protection...
Volledige weergave - Over dit boek

La vie & les œuvres de Jean-Jacques Rousseau, Volume 2

Henri Beaudouin - 1891
...jusqu'à lui faire oublier le soin de sa propre dignité : « Vous n'avez pas dû pensev, répondit-il, que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. J'aurais pu m'honorer de son amitié, s'il en eût été capable ; je n'aurais jamais voulu de sa protection....
Volledige weergave - Over dit boek

La vie & les œuvres de Jean-Jacques Rousseau, Volume 2

Henri Beaudouin - 1891
...jusqu'à lui faire oublier le soin de sa propre dignité: « Vous n'avez pas dû penser, répondit-il, que je voulusse être redevable à M. de Voltaire...et qu'il continue au surplus ses plaisanteries sur mou compte ; elles ne me feront pas plus de chagrin que de mal. J'aurais pu m'honorer de son amitié,...
Volledige weergave - Over dit boek




  1. Mijn bibliotheek
  2. Help
  3. Geavanceerd zoeken naar boeken
  4. ePub downloaden
  5. PDF downloaden