Histoire du commerce et de la navigation a Bordeaux: principalement sous l'administration anglaise

Voorkant
J. Delmas, 1870
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Inhoudsopgave

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 34 - Médicis, conseiller du Roi, trésorier de France et général de ses finances en la Généralité de Riom (charge anoblissante), et de Marguerite Pascal de Mons.
Pagina 164 - Compte-rendu des travaux de la Commission des monuments et documents historiques du département de la Gironde, Bordeaux, 1852, in-8°, 66 p., Bordeaux, 1853, in-8°, 80 p.
Pagina 40 - ... que tous gentilshommes puissent, par eux ou par personnes interposées, entrer en société et prendre part dans les vaisseaux marchands, denrées et marchandises d'iceux, sans que, pour raison de ce, ils ne soient censés ni réputés déroger à la noblesse, pourvu toutefois qu'ils ne vendent point en détail.
Pagina 225 - Colbert écrivit quelques jours après à l'intendant de Bordeaux pour lui dire d'en suspendre la publication. Heureusement l'intendant avait pris sur lui de prévenir ses ordres, et il répondit que le beau temps qui continuait...
Pagina 126 - J'ai reçu d'Angleterre la réponse pour le vin que vous m'avez fait envoyer à milord Ëliban ; il a été trouvé extrêmement bon. On me demande une commission pour quinze tonneaux; ce qui fera que je serai en état de finir ma maison rustique.
Pagina 320 - Saint-Michel à la tête de quelques troupes, fut accosté par un des meneurs en guenilles. trEh bien! mon ami, lui dit le maréchal, à qui en veux-tu? as-tu dessein de me parler? — Oui, je suis député des gens de Saint-Michel pour vous dire qu'ils sont bons serviteurs du Roi, mais qu'ils ne veulent point de gabelles, ni de marque d'étain, ni de tabac, ni de papier timbré, ni de greffes d'arbitrage.
Pagina 448 - Conseil, qui défend de faire de nouvelles plantations de vignes dans la généralité de Guyenne, est contraire au bien de cette province et du royaume. Comme le sieur de Montesquieu a beaucoup d'esprit, il ne s'embarrasse pas de traiter des paradoxes, et il se flatte qu'à la faveur de quelques raisons brillantes, il lui sera facile de prouver les choses les plus absurdes. Je vous prie de me dispenser de répondre à son mémoire et d'entrer en lice avec lui ; il n'a d'autre occupation que de chercher...
Pagina 55 - de bien et favorablement traicter les subjects de l'un et l'autre prince, et les laisser trafiquer en toute seureté et liberté les uns avec les autres, sans les molester, ny permettre qu'ils soient indeuëment travaillez, ny molestez pour quelque occasion que ce soit.
Pagina 78 - ... c'est ce qui produit leur puissance et l'abondance de leurs peuples et de leurs gens de mer. Si les impositions qu'ils mettront sont égales sur tous ces vins, ils courront risque que les Anglois et les François mesmes qui ne les payeront...
Pagina 40 - Que tous nos sujets nobles par extraction , par charges ou autrement, excepté ceux qui sont actuellement revêtus de charges de magistrature, pourront faire librement toute sorte de commerce en gros, tant au dedans qu'au dehors du royaume, pour leur compte ou par commission, sans déroger à leur noblesse.

Bibliografische gegevens