Archives de physiologie normale et pathologique

Voorkant
Masson et cie., 1880
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 68 - ... membres postérieurs restent excitables, et ces membres postérieurs réagissent aux excitations faites sur les membres antérieurs situés en amont de la ligature, ces membres antérieurs étant eux-mêmes paralysés par le poison. 3° On rend cette expérience plus manifeste en strychnisant la grenouille; on peut alors observer simultanément, sur le même animal, l'effet de la strychnine et du bromhydrate de conine. 4° Le nerf pneumogastrique est paralysé avant les autres nerfs, et son excitabilité...
Pagina 69 - Pultimum moriens. Il continue à battre pendant plus longtemps qu'un cœur normal, après la cessation de la respiration artificielle, ou quand on le sépare du corps. Chez les lapins et les chats l'électrisation directe du cœur par un fort courant d'induction n'a pas produit sa paralysie quand l'empoisonnement était poussé jusqu'à la perte complète de l'excitabilité du nerf sciatique. Cette expérience a échoué chez un coq. Quand chez les lapins l'excitabilité du sciatique n'était pas...
Pagina 377 - Outre les difficultés que doit présenter le jaugeage précis d'un espace capillaire très-petit, je me suis assuré par des expériences comparatives que tout appareil se remplissant par capillarité conduit a des résultats erronés.
Pagina 547 - ... des membranes séreuses.) Ces cellules sont disposées de telle sorte que leur bord recouvrant plus ou moins celui des cellules voisines, une seule couche de cellules peut en simuler deux; au centre de chaque cellule se trouve un grand noyau. 3° Les villosités synoviales sont recouvertes de cellules cylindriques ou polyédriques qui ont le caractère de cellules glandulaires, analogues aux cellules des glandes à mucus ; il s'y rencontre aussi des cellules caliciform.es semblables à celles...
Pagina 782 - ... à l'état embryonnaire, revient à une constitution plus simple, celle de la neutralité fonctionnelle, c'est-à-dire celle qui précède le développement complet ou qui correspond aux intervalles des époques du rut.
Pagina 68 - La paralysie produite par le bromhydrate de conine est le résultat de la paralysie des nerfs moteurs, qui perdent aussi leur excitabilité. 2. Quand on interrompt la circulation dans le train postérieur d'une grenouille, en ménageant les nerfs qui s'y rendent, et que l'on introduit une dose de...
Pagina 69 - ... 9° II est fort douteux que les centres nerveux soient directement atteints par le bromhydrate de conine; les convulsions observées chez les animaux à sang chaud, dans la dernière période de l'empoisonnement, sont le résultat de l'asphyxie due à la paralysie des agents mécaniques de la respiration. Ces convulsions peuvent être évitées au moyen de la respiration artificielle. 10° La contractilité musculaire n'est point modifiée par le bromhydrate de conine, — Sur la sécrétion...
Pagina 886 - ... le plus aux généralisations graves. Celles qui ne présentent que des productions adénoïdes semblent moins dangereuses. Quant aux kystes et tumeurs kystiques qui ne présentent aucune de ces néoformations...
Pagina 690 - ... sont pas plus que de 20 à 30 par seconde, il n'ya pas d'addition latente ; au contraire , avec un diapason vibrant cent fois par seconde, les résultats d'addition latente sont très nets. 8. En résumé, nous avons pu démontrer que l'opinion générale relative à la perception des lumières très brèves n'est pas exacte, et que, s'il est vrai qu'une lumière très courte et intense provoque toujours une perception, une lumière très courte et très faible ne peut pas vaincre l'inertie de...
Pagina 547 - ... regardée à juste titre comme une glande close. Il n'ya aucune raison pour considérer les synoviales comme des séreuses, ainsi que le font la plupart des auteurs, ou comme de simples cloisons de tissu conjonctif. 8. Les synoviales ne s'étendent jamais jusqu'au bord même des cartilages articulaires hyalins; elles en sont toujours séparées par une bande de cartilage fibreux non recouvert d'épithélium.

Bibliografische gegevens