Analectes pour servir à l'histoire de l'Université de Louvain, Nummers 9-12

Voorkant
Valinthout et Vandenzande, 1846
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 78 - Vicq-d'Azir , c'est moins dans les palais et parmi les grandeurs où les motifs, soit apparents, soit réels, de l'intérêt ne laissent aucune prise à ceux de l'humanité, que dans les demeures étroites et malsaines du pauvre. Là point de protecteur, point de cupidité; la renommée n'approche point de ces asiles : tout s'y tait hormis la douleur qui les fait si souvent retentir de ses sanglots. Les victimes de la misère, celles de la maladie et de la mort, entassées, confondues , y offrent...
Pagina 122 - VI, où il avait fait ses études en théologie, et il venait d'être élu président du collége de Divaeus, quand il succéda à Deckers dans l'enseignement de l'hébreu. De Mazière ne put se livrer que fort peu de temps à cet enseignement spécial : il entra, en octobre 1786. dans le personnel du séminaire général de Joseph II, comme professeur de théologie dogmatique 2 , et, au mois de mars 1788...
Pagina 138 - Au sortir de l'enfance , nous dit-il , il s'était destiné à l'enseignement public, et, dès l'âge de 20 ans , il y fut appelé par le gouvernement des Pays-Bas » : ce fut vers 1782 qu'il devint professeur de sixième et de cinquième au collége-pensionnat royal de Namur. Un peu plus tard Et.
Pagina 150 - ... avait retenti. Il eut le bonheur d'être apprécié par quelques hommes d'ordre qui usaient de leur influence auprès des représentants du nouveau pouvoir, afin de maintenir et de multiplier les moyens d'instruction. L'an VII, Heuschling fut compris par l'administration du département de la Dyle au nombre des personnes destinées à former le noyau d'une société libre des arts, des sciences et des lettres, près ladite administration : on sait que cette société peut être considérée comme...
Pagina 144 - Ces grandes vérités, ainsi que toutes celles dont la grammaire universelle se nourrit; sur lesquelles elle établit ses théories, elle fonde sa doctrine ; comment parvenir à les démontrer, à les rendre palpables? en suivant les inspirations du génie créateur des sciences, l'esprit d'observation : en recueillant les faits, en multipliant les expériences, en poussant nos recherches en ce genre , aussi loin qu'elles peuvent aller; en ramassant les matériaux les plus propres à construire un...
Pagina 123 - Le cours de langue hébraïque fut assigné dans l'organisation du nouveau séminaire à un autre théologien, Henri Wouters, de Louvain, qui était chargé en même temps des leçons sur l'Ancien Testament. De Mazière se trouva mêlé à tous les débats dans lesquels s'engagea la faculté de théologie avant...
Pagina 128 - Quant à la langue grecque , dit-il (1), il n'en était question dans presque aucun collége ; et dans ceux où l'on daignait encore s'en occuper, on s'y bornait à la simple connaissance des éléments (2). Retenus par le préjugé qui s'élevait contre cette langue savante , les instituteurs osaient à peine en prononcer le nom » Ce qui se passait dans la majorité des colléges de la Belgique, on peut l'appliquer avec justesse dans une certaine mesure à l'état déplorable de la partie littéraire...
Pagina 152 - Si Heuschling n'a point trouvé à la nouvelle Université de Louvain de nombreux auditeurs pour toutes ces branches d'enseignement, il faut l'attribuer en partie à l'état naissant de cette institution, en partie à la faveur beaucoup plus grande dont jouissaient dans l'opinion les leçons de philologie classique données en vue des cours d'humanités, en partie aussi à l'exposition un peu confuse du penseur, qui aimait à mêler des vues philosophiques abstraites à l'exposé élémentaire de...
Pagina 47 - la juridiction touchant les » bourses de l'université de Paris appartenait au chan» celier de cette université :» Brillon (2), de son côté, remarque en termes généraux que : Les fondations comme les legs pieux étaient « sous la protection spéciale du roi.
Pagina 148 - Heuschling à la louange de ('HARMONIE, qu'il contemple dans le langage, dans l'univers, dans les sphères célestes, dans l'homme et dans la société; on ne verra pas sans quelque sentiment de curiosité et de surprise l'homélie de Heuschling en l'honneur...

Bibliografische gegevens