Histoire des Belges à la fin du XVIIIe siècle, Volume 1

Voorkant
A. Lacroix, Verboeckhoven & cie, 1861
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 320 - La nation française renonce à entreprendre aucune guerre dans la vue de faire des conquêtes, et n'emploiera jamais ses forces contre la liberté d'aucun peuple.
Pagina 348 - Le gouvernement est monarchique; le pouvoir exécutif est délégué au roi, pour être exercé sous son autorité, par des ministres et autres agens responsables, de la manière qui sera déterminée ci-après. V. Le pouvoir judiciaire est délégué à des juges élus à temps par le peuple. CHAPITRE PREMIER DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE Art. I.
Pagina 36 - Défense du droit de la compagnie hollandaise des Indes orientales contre les nouvelles prétentions des habitants des Pays-Bas autrichiens, et les raisons ou objections des avocats de la compagnie d'Ostende.
Pagina 150 - Feller, opter entre ces deux extrémités terribles, ou d'établir parmi nous le règne de la cohue nationale française, ou de rentrer dans le pouvoir du souverain dépossédé, la nation n'hésiterait pas. J'irais moi-même rappeler d'Alton avec tout ce qu'il ya de bourreaux dans la milice autrichienne.
Pagina 231 - ... soit ä l'egard des personnes qui en sont sorties, soit ä l'egard des biens qui en formoient la dotation, Sa Maj. promet de n'emploi'er ni destiner les revenus de ces biens qu'ä des usages pieux les plus analogues que possible aux intentions des fondateurs, et cela sur les propositions. qui lui seront faites par les etats, avec lesquels eile s'entendra, ainsi qu'avec les municipalites respectives, sur tout ce qui concerne l'administration des dits biens; Sa Maj. promet de plus de retablir ou...
Pagina 134 - Hoensbroech est le chef de mon pays, écrivit-il le 20 mai, j'ai > dit, j'ai écrit que ce rang était sacré pour moi; je le répète. > Mais j'ai dit qu'on le trompait; celui qui lui dit la vérité est son « seul ami. Si je me trompe, c'est de bonne foi, qu'il m'entende; •> si j'ai' commis des fautes, qu'il me fasse attaquer légalement, si » des crimes, qu'il me fasse punir légalement. Je ne crains rien; » j'attends. Mais quelque haut qu'on soit élevé, ne pouvoir lire, « ne pas vouloir...
Pagina 200 - ... aucun ami de la liberté, qui ne doive au peuple de Belgique des vœux et des éloges. Mais on doit, au sujet des lettres dont il s'agit, examiner deux choses. A qui sont-elles adressées, et par qui? Elles sont écrites au corps constituant de France, par un congrès que je respecte, mais qui ne paraît pas avoir tous les caractères qui émanent de la puissance souveraine du peuple.
Pagina 219 - ... souverain, de condamner cet acte de despotisme, comme « nous le condamnons par ces présentes, à être lacéré et brûlé au « plus haut point du jour sur le grand marché de notre capitale, « au pied du chapeau de liberté; permettant de faire imprimer « ce notre décret, et de l'afficher à la] perche dudit chapeau de
Pagina 138 - Ne désirant que le bien-être de la nation liégeoise, que nous chérissons et dont le bonheur est intimement lié à nos jouissances, nous déclarons consentir, autant qu'il est en notre pouvoir, à tout ce qui peut y contribuer, et nous nous empresserons toujours d'interposer nos bons offices pour l'accomplissement de ses vœux!...
Pagina 102 - Paris augmentaient la fermentation, écrit un agent autrichien ; on parlait tout haut de suivre le même exemple ; on voulait intimider en annonçant qu'on ferait sauter des têtes, et...

Bibliografische gegevens