Mémoires, souvenirs, oeuvres et portraits, Volume 3

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 14 - ... j'ai été appelé deux fois au conseil de celui qui fut mon maître, dans le temps que cette fonction était ambitionnée par tout le monde : je lui dois le même service lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
Pagina 145 - Carthage, de Grenade, chez le Grec, le Turc et le Maure, parmi les forêts et les ruines ; après avoir revêtu la casaque de peau d'ours du sauvage et le cafetan de soie du mameluck, après avoir subi la pauvreté, la faim, la soif et l'exil, je me suis assis, ministre et ambassadeur, brodé d'or, bariolé d'insignes et de...
Pagina 27 - J'adore vos desseins éternels et impénétrables ; je m'y soumets de tout mon cœur pour l'amour de vous. Je veux tout, j'accepte tout, je vous fais un sacrifice de tout, et j'unis ce sacrifice à celui de mon divin Sauveur. Je vous demande, en son nom et par ses mérites infinis, la patience dans mes peines et la parfaite soumission qui vous est due pour tout ce que vous voulez ou permettez.
Pagina 11 - Ne souhaitons jamais de révolution ; plaignons nos pères " de celles qu'ils ont éprouvées. Le bien dans la nature physique •• et morale ne descend du ciel sur nous que lentement, peu à " peu, j'ai presque dit, goutte à goutte. Mais, tout ce qui est " subit, instantané, tout ce qui est révolution, est une source " de maux. Les déluges d'eaux, de feux, et d'hommes, ne '' s'étendent sur la terre que pour la ravager.
Pagina 59 - Washington est mort. Ce grand homme s'est battu contre la tyrannie. Il a consolidé la liberté de sa patrie. Sa mémoire sera toujours chère au peuple français comme à tous les hommes libres des deux mondes, et spécialement aux soldats français qui, comme lui et les soldats américains, se battent pour l'égalité et la liberté.
Pagina 41 - Général, lui dit-elle, quelle est la femme que vous aimeriez le plus ? — La mienne. — C'est tout simple, mais quelle est celle que vous estimeriez le plus ? — Celle qui sait le mieux s'occuper de son ménage. — Je le conçois encore. Mais enfin quelle serait pour vous la première des femmes ? — Celle qui fait le plus d'enfants, Madame...
Pagina 121 - Ah ! mon commandant (il continuait de me donner ce nom par amitié), ce n'est pas bien ce que vous faites là. — Comment, ce n'est pas bien ! Si j'en avais de meilleur, je vous l'offrirais. — Du vin à moi ! Vous ne vous rappelez donc pas ce que je vous ai promis ? — Non, en vérité ! Et alors il me rappela l'engagement qu'il avait pris à Nantes en 1793. Depuis ce jour, ajouta-t-il, je n'ai pas bu une goutte de vin ; c'était bien la moindre chose que je pouvais faire pour un brave homme...
Pagina 116 - Jamais traitement ne mérita mieux te » nom d'assassinat ; il y aurait eu moins d'Inhumanité à * livrer la tête blanchie de Pie VI au fer d'un bourreau , » qu'à profaner avec étude la sainteté de son caractère, » qu'à l'abreuver intentionnellement d'affronts et de » douleurs , qu'à le traîner , de son palais ravagé, dans » la captivité sur une terre étrangère, qu'à promener » son agonie de prisons en prisons, en lui laissant la vie » pour en éprouver toutes les souffrances....
Pagina 112 - Gand; j'avais le projet de ne point répondre, mais comme j'aireçu un grand nombre de lettres anonymes plus ou moins polies et certaines visites que je ne veux pas qualifier, je déclare que cette chanson n'est pas de moi : si j'avais eu à traiter une question d'une telle importance, ce n'est pas par un calembour que j'aurais exprimé -mon opinion sur un prince aussi respectable par ses vertus que par ses malheurs.
Pagina 49 - Réveillez-le. On réveille Junot, qui, le moment d'après, ronfle de plus fort. . — Réveillez-le donc, vous dis-je. Puis, avec quelque impatience : — Qu'as-tu donc à ronfler ainsi ? — Général, c'est votre sacré fichu Institut qui endort tout le monde, excepté vous. — Va dormir dans ton lit. - — C'est ce que je demande, dit en se levant l'aide de camp, qui, prenant cela pour un congé définitif, se crut autorisé dès lors à ne plus assister à nos séances. Ces faits sont de la...

Bibliografische gegevens