Résumé de l ́Histoire des traditions morales et religieses chez les divers peuples

Couverture
Lecointe et Durey, 1827 - 418 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 313 - Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent ; faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous outragent et qui vous persécutent...
Page 303 - Dieu, par lequel il a déterminé ce qu'il vouloit faire d'un chacun homme. Car il ne les crée pas tous en pareille condition: mais ordonne les uns à vie éternelle, les autres à éternelle damnation.
Page 310 - Épaminondas, qui avait l'extrême valeur jointe à l'extrême bénignité ; car autrement ce n'est pas monter, c'est tomber. On ne montre pas sa grandeur pour être en une extrémité, mais bien en touchant les deux à la fois, et remplissant tout l'entre-deux.
Page 280 - ... coule à fond, que dois-je faire ? Je fais ce qui dépend de moi, je ne criaille point, je ne me tourmente point. Je sais que tout ce qui est né doit mourir, c'est la loi générale ; il faut donc que je meure. Je ne suis pas l'éternité ; je suis un homme, une partie du tout comme une heure est une partie du jour. Une heure vient, et elle passe ; je viens, et je passe aussi : la manière de passer est indifférente, que ce soit par la fièvre ou par l'eau, tout est égal.
Page 286 - Berse du temps de Chardin, baptisa ses disciples sur les bords d'un torrent de la Judée; il y baptisa un jeune sage que bientôt des Juifs placèrent au nombre des prophètes. Ce dernier réformateur paraissait avoir puisé quelque notion particulière d'une haute doctrine, soit en Egypte, d'où il revenait, dit-on, soit en écoutant les Esséniens ou les plus raisonnables d'entre les Pharisiens : on le nommait Jésus.
Page 105 - L'empereur dit : Vous êtes louable de vous excuser ; mais je veux être obéi. 24. L'empereur dit : Kouei , je vous nomme surintendant de la musique'; je veux que vous l'enseigniez aux enfants des princes et des grands : faites en sorte qu'ils soient sincères et affables, indulgents, complaisants et graves; apprenez-leur à être fermes, sans être durs ni cruels ; donnez-leur le discernement, mais qu'ils ne soient point orgueilleux; expliquez-leur vos pensées dans des vers , et composez-en des...
Page 289 - V ; ses cheveux sont d'une couleur qu'on ne saurait guère comparer, tombant à boucles jusqu'au-dessous des oreilles, et se répandant sur ses épaules avec beaucoup de...
Page 189 - Tu mangeras le pain à la sueur de ton visage jusqu'à ce que tu retournes à la terre dont tu as été tiré, car tu es poussière et tu retourneras à la poussière.
Page 194 - Et après cela, venez et soutenez votre cause contre moi, dit le Seigneur. Quand vos péchés seraient comme l'écarlate, ils deviendront blancs comme la neige; et quand ils seraient rouges comme...
Page 349 - La jouissance de la vie d'icibas est peu de chose ; la vie future est le vrai bien pour ceux qui craignent Dieu. Là on ne vous trompera pas d'un seul brin.

Informations bibliographiques