Curiosités de l'étymologie française: avec l'explication de quelques proverbes et dictons populaires

Couverture
L. Hachette et cie, 1863 - 337 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 57 - Le grand CALENDRIER et COMPOST DES BERGERS, composé par le Berger de la Grand?
Page 305 - France, furent appelez du nom du lieu premièrement pistoyers , depuis pistoliers, et en la fin pistolets. Quelque temps après, estant venue l'invention des petites harquebuses, on leur transporta le nom de ces petits poignards ; et ce...
Page 199 - ... inspireront toujours, à ce que, sous prétexte d'arrêter le trouble et le 'scandale, les juges séculiers n'excèdent point les bornes de l'autorité qui leur est confiée, en imposant aux ministres de l'Église des lois sur des matières purement spirituelles, telles que la dispensationdes choses saintes, dont ils ne tiennent le pouvoir que de Dieu seul.
Page 213 - Depuis le commencement de caresme , je perds plus de six escus , car ma maistresse va tous les jours à la halle , et moy après elle avec un grand panier; je ne gaigne pas pour faire mettre des bouts à mes souliers depuis que je ne gouverne plus l'ance du panier.
Page 151 - ... Mais sans pénétrer dans le fonds , Si les motifs en étoient bons , Les effets étoient bien contraires. Je n'ose appeler attentat Votre grand zèle pour l'Etat. Voulant nous tirer de souffrance , Vous ne jugiez pas que ce vœu Pouvoit un jour mettre le feu Dans les quatre coins de la'France. 39. Ce même jour les ennemis Traînèrent canons plus de six , Dont ils firent battre en ruine Le château de monsieur de Luyne , Lésigny, qui le lendemain Fut pris, et tout son saint Crespin. (Le Courrier...
Page 99 - ... quelque son mesuré, en les battant l'un contre l'autre. — On appelle en France FOSSETTE, Le petit creux que les enfans font en terre, pour jouer à qui y fera tenir plus de noix, plus de noisettes, etc. Jouer À LA FOSSETTE. En Suisse, les enfans disent, au creux. — Le jeu d'enfans , dans lequel l'un d'eux ferme les yeux, tandis que les autres se cachent en divers endroits, où il les doit chercher pour les prendre...
Page 42 - Janus! nulle cigogne jamais ne te pinça par derrière; nulle main souple ne te fit les oreilles d'âne ' ; on ne te tira point une langue aussi longue que celle d'un chien altéré de la Fouille. Mais vous, nobles patriciens, à qui il est donné de vivre sans yeux par derrière, prévenez les grimaces sournoises. Que dit le peuple? Eh ! que...
Page 196 - Vexin français, un seigneur ombrageux et cruel qui se fesait amener les étrangers passant par cette ville , et les soumettait à un interrogatoire, après lequel il les renvoyait chez eux ou les retenait prisonniers, selon qu'ils y avaient bien ou mal répondu. Comme ces pauvres voyageurs étaient toujours intimidés et déconcertés par les questions et les menaces d'un pareil tyranneau, l'on en prit occasion de dire par comparaison : Avoir l'air de revenir de Pantoise...
Page 320 - ... des étrangers frappent tellement ce passage, que pour rencontrer les personnes qu'on cherche, il suffit de s'y promener une heure chaque jour. Les mouchards se plantent là; et quand au bout de quelques jours ils ne voient pas leur homme, ils affirment positivement qu'il est hors de Paris. Le coup d'œil est plus beau de dessus le Pont-Royal; mais il est plus étonnant de dessus le Pont-Neuf.
Page 294 - Je le fais planter; Ayant la dentelle, Le soulier brodé, La blouque à l'oreille, Le chignon cardé. Narguant tes compagnes. Méprisant leurs vœux, J'ai fait deux campagnes Rôti de tes feux. Digne de la pomme, Tu reçus ma foi ; Et jamais rogomme Ne fut bu sans toi. Tiens, serre ma pipe, Garde mon...

Informations bibliographiques