Un chapitre de la révolution française: ou, Histoire des journaux en France de 1789 à 1799, précédée d'une notice historique sur les journaux

Voorkant
L. Hachette et cie, 1853 - 259 pagina's

Vanuit het boek

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 188 - Il fallait montrer de la joie de la mort de son ami, de son parent, si l'on ne voulait s'exposer à périr soimême. Sous Néron, plusieurs dont il avait fait mourir les proches allaient en rendre grâce aux Dieux; ils illuminaient. Du moins il fallait avoir un air de contentement, un air ouvert et calme.
Pagina 197 - Français, auxquels il dit anathème, et qu'il enveloppe en masse dans une proscription commune; qui, pour s'étourdir sur ses remords et ses calomnies, a besoin de se procurer une ivresse plus forte que celle du vin, et de lécher sans cesse le sang au pied de la guillotine?
Pagina 195 - Hébert, que quand les tyrans d'Europe veulent avilir la République; quand ils veulent faire croire à leurs esclaves que la France est couverte des ténèbres de la barbarie, que Paris, cette ville si vantée par son atticisme et son goût, est peuplée de Vandales; ne sais-tu pas, malheureux, que ce sont des lambeaux de tes feuilles qu'ils insèrent dans leurs gazettes, comme si le peuple était aussi bête, aussi ignorant que tu voudrais le faire croire à M.
Pagina 196 - Eh quoi! lorsque tous les jours les douze cent mille soldats du peuple français affrontent les redoutes hérissées des batteries les plus meurtrières et volent de victoires en victoires, nous, députés à la Convention; nous, qui ne pouvons jamais tomber, comme le soldat, dans l'obscurité de la nuit, fusillé dans les ténèbres, et sans...
Pagina 194 - Paris a vu, il ya deux ans, receveur des contre-marques à la porte des Variétés, dont tu as été rayé pour cause dont tu ne peux pas avoir perdu le souvenir ? Est-ce toi qui oses parler de...
Pagina 188 - Suspect. — Si, au contraire, un citoyen se donnait du bon temps et des indigestions , il ne se divertissait que parce que l'empereur avait eu cette attaque de goutte , qui heureusement ne serait rien ; il fallait lui faire sentir que Sa Majesté était encore dans la vigueur de l'âge : Reddendam pro intempestiva licentiu mœsiam et funcbrem noctem,qua sentiat vivere Vitellium et imperare.
Pagina 187 - Pomponius parce qu'un ami de Séjan était venu chercher un asile dans une de ses maisons de campagne. Crime de contre-révolution...
Pagina 192 - Thrasybule, après s'être emparé d'Athènes, à la tète des bannis, et avoir condamné à mort ceux des trente tyrans qui n'avaient point péri les armes à la main , usa d'une indulgence extrême à l'égard du reste des citoyens, et même fit proclamer une amnistie générale. Dira-t-on que Thrasybule et Brutus étaient des Feuillants, des Brissotins? Je consens à passer pour modéré comme ces grands hommes.
Pagina 195 - ... aussi ignorant que tu voudrais le faire croire à M. Pitt; comme si on ne pouvait lui parler qu'un langage aussi grossier; comme si c'était là le langage de la convention et du comité de...
Pagina 190 - ... 1° Ceux qui, dans les assemblées du peuple, arrêtent son » énergie par des discours astucieux, des cris turbulents et des » menaces; » 2° Ceux qui, plus prudents, parlent mystérieusement des ., malheurs de la République, s'apitoient sur le sort du peuple, » et sont toujours prêts à répandre de mauvaises nouvelles avec ,, une douleur affectée;

Bibliografische gegevens