Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm

ROMANCE D'ALEXIS.

LES PAROLES SONT TIRÉES D'UN PROSPECTUS DE M. DE LA BORDE.

(No 8 du Recueil gravé in-folio.)

Larghetto.

21

[ocr errors]
[ocr errors]

A - le - xis de-puis deux ans A – do

Fee - H-IE-S E :

roit Gli — cè - re; Il ca - choit de-puis ce temps Ses pl

-LES ILLE

bIII-
ten - dres sen - ti — ments.Un jour il a-per-çut la

mè-re, Qui dans la

plai-ne tra - vail - loit; Il vole aux

pieds de la

ber— gère, Pour lui con- ter ce qu'il souf

froit; Il vole aux pieds de la ber — gè-re, Pour lui con

E skoj ter ce qu'il souf - froit.

Il frappa tout doucement,

Elle ouvrit la porte.

Ah! dit-il, un seul moment

Écoutez mon tourment;
De la tendresse la plus forte
Laissez-moi vous conter l'ardeur;
Et dans mon ame presque morte
Faites renaître le bonheur.

Vous ne pouvez pas entrer,

Lui répondit-elle;
Vous me faites frissonner,

On peut nous écouter.
Non, non, je ne suis pas cruelle;
Par tant d'amour vous me charmez :
Mais voyez ma frayeur mortelle,
Et laissez-moi, si vous m'aimez.

Eh bien! je vous obéis.

O vous que j'adore,
Si vous aimez Alexis

Tous ses maux sont finis.
Mais jurez-moi qu'avant l'aurore,
En menant paître vos moutons,
Nous nous dirons cent fois encore
Que pour toujours nous nous aimons.

La peur fit qu'elle jura

D'aller sur l'herbette.
Il prit sa main, la baisa,

Et puis s'en alla.
Le lendemain la bergerette
Voulut accomplir son serment;
Hélas ! on dit que la pauvrette
Perdit beaucoup en s'acquittant.

FIN DES ÉCRITS SUR LA MUSIQUE.

[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][ocr errors][ocr errors][subsumed]
« VorigeDoorgaan »