Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 54 pour Entrouvraient pour me voir l'écorce des bouleaux, Et les pleurs qui coulaient durant....
" Entrouvraient pour me voir l'écorce des bouleaux, Et les pleurs qui coulaient durant nos promenades Tombaient, purs comme l'or, dans le cristal des eaux. Qu'as-tu fait, mon amant, des jours de ta jeunesse? "
Poésies nouvelles de Alfred de Musset: 1836-1852-- - Page 66
de Alfred de Musset - 1852 - 298 pages
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue des deux mondes, Volume 3 ;Volume 29

1836
...méchans ; Tu n'en sentiras plus que d'effroyables restes, Qui remueront encor, comme ceux des serpens. O ciel! qui t'aidera? que ferai-je moi-même, Quand...peupliers blancs, Je t'agaçais le soir en détours nonchalans; Ah ! j'étais jeune alors et Nymphe, et les Dryades Entr'ouvraient pour me voir l'écorce...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Poésies complètes de Alfred de Musset

Alfred de Musset - 1849 - 419 pages
...n'étaient pas menacées, • • Sous les verts marronniers et les peupliers blanes, Je l'agaçais le soir en détours nonchalants. Ah ! j'étais jeune...fruit sur mon arbre enchanté? Hélas! ta joue en fleur plaisait à la déesse Qui porte dans ses mains la force et la santé. De tes yeux insensés...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Étude morale et littéraire sur les épîtres d'Horace

J A. Estienne - 1851
...Là, lui dit la muse, interlocutrice et consolatrice du poëte en ces quatre scènes, Perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...blancs, Je t'agaçais le soir en détours nonchalants. Sans doute on n'imagine pas , pour te sévère et quelque peu janséniste Boileau , cette muse agaçante...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Étude morale et littéraire sur les Épitres d'Horace

J. A. Estienne - 1851 - 623 pages
...Là, lui dit la muse, interlocutrice et consolatrice du poëte en ces quatre scènes, Perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...blancs, Je t'agaçais le soir en détours nonchalants. Sans doute on n'imagine pas , pour le sévère et quelque peu janséniste Boileau , cette muse agaçante...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Poésies nouvelles

Alfred de Musset - 1859 - 370 pages
...toi? Pauvre enfant! nos amours n'étaient pas menacées, Quand dans les bois d'Auteuil, perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...Entr'ouvraient pour me voir l'écorce des bouleaux. Etles pleurs qui coulaient durant nos promenades Tombaient, purs comme l'or, dans le cristal des eaux....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Poésies

Alfred de Musset - 1866
...Pauvre en fan I ! nos amours n'étaient pas menacées, Quand dans les bois d'Auteuil, perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...Ah! j'étais jeune alors et nymphe, et les dryades Entr' ouvraient pour me voir l'écorce des bouleaux, Et les pleurs qui coulaient durant nos promenades...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Premières poésies, 1829-1835

Alfred de Musset - 1867 - 356 pages
...toi? Pauvre enfant! nos amours n'étaient pas menacées, Quand dans les bois d'Auteuil, perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...fruit sur mon arbre enchanté? Hélas ! ta joue en fleur plaisait à la déesse Qui porte dans ses mains la force et la santé. De tes xeux insensés...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Poésies, Volumes 1 à 2

Alfred de Musset - 1867
...Pauvre enfant ! nos amours n'étaient pas menacées, Quand dans les bois d'Auteuil, perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...Tombaient, purs comme l'or, dans le cristal des eaux. LA NUIT D'AOUT. 89 Qu'as-tu fait, mon amant, des jours de ta jeunesse? Qui m'a cueilli mon fruit sur...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Poésies nouvelles: 1836-1852

Alfred de Musset - 1867 - 297 pages
...toi? Pauvre enfant! nos amours n'étaient pas menacées, Quand dans les bois d'Auteuil, perdu dans tes pensées, Sous les verts marronniers et les peupliers...Ah ! j'étais jeune alors et nymphe, et les dryades Entr' ouvraient pour me voir l'écorce des bouleaux, Et les pleurs qui coulaient durant nos promenades...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Oeuvres de Alfred de Musset ...: Poésies, 1833-1852

Alfred de Musset - 1876
...dans les bois d'Auteuil, perdu dans tes pensées, Sous les verts maronniers et les peupliers blnncs, Je t'agaçais le soir en détours nonchalants. Ah...fruit sur mon arbre enchanté ? Hélas ! ta joue en fleur plaisait à la déesse Qui porte dans ses mains la force et la santé. De tes yeux insensés...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger le PDF