Leçons de chimie, Volume 6

Voorkant
Librairie Hachette et Cie, 1869
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 133 - ... été toujours la plus grande lorsque le courant a traversé le point b en allant de la partie froide à la partie chaude et le point a en allant de la partie chaude à la partie froide. Il en résulte que dans le fer le courant électrique tend à produire de la chaleur quand il passe d'un point froid à un point plus chaud, et à produire du froid dans le cas inverse. M. Thomson exprime ce résultat en disant que dans le fer il ya transport de la chaleur dans le sens de l'électricité négative.
Pagina 133 - Dans tout le reste du circuit, et particulièrement à la soudure froide, le courant produit un dégagement de chaleur. Il semble donc qu'il n'y ait dans le circuit qu'un dégagement de chaleur sans absorption équivalente, et la production du courant thermo-électrique paraît incompréhensible. Pour échapper à cette contradiction, il faut nécessairement admettre avec...
Pagina 13 - Si l'on veut absolument conserver le mot affinité, ne la considérons plus comme la force qui préside aux phénomènes chimiques. Admettons-le comme représentant une qualité, une propriété qu'ont les corps de se combiner ou de ne pas se combiner dans telles ou telles circonstances, comme les uns sont colorés et les autres ne le sont pas. Quand...
Pagina 132 - ... de ce genre se produit dans un circuit composé de deux métaux dont les soudures sont inégalement échauffées, il tend à échauffer la soudure froide et à refroidir la soudure chaude. Par conséquent la production du courant est accompagnée à la soudure chaude d'une absorption incessante de chaleur qui doit être en quelque sorte alimentée par la source employée à échauffer la soudure, et c'est la chaleur absorbée en ce point qu'on peut considérer comme la cause de tous les effets...
Pagina 114 - Main tenant, si l'on prend une distance/'' ' =Jï, il est bien évident qu'en i et i' le mouvement de la chaleur ne doit pas être le même, en raison de la présence de la masse o. Le courant ne peut être attribué qu'à la différence de ces deux mouvements. Or, la spirale o s'échauffant...
Pagina 142 - Prenons pour exemple le couple cuivre-bismuth. Je formais une sorte de fer à cheval avec deux barreaux de bismuth rectangulaires, exactement de même longueur, de même section et de même poids, reliés à leur partie supérieure par une traverse de même métal soudée à chacun d'eux. A chacune des extrémités inférieures sont soudées des lames de cuivre rouge aussi identiques que possible ; ce sont ces lames qui établissent la communication avec la pile.
Pagina 131 - ... se trouvent être à des températures différentes, la chaleur a la tendance de pousser l'électricité dans une direction déterminée aussi bien que dans deux métaux en contact. Ajoutons qu'il considère bien, comme nous l'avons fait nous-même, la manifestation de l'état électrique dans l'intérieur d'un même métal, non comme un effet direct, mais seulement comme un effet secondaire de la différence des températures, c'est-à-dire comme le résultat du changement produit par la chaleur...
Pagina 129 - ... le circuit, celle qui a lieu à la surface de jonction dépend du sens du courant, l'intensité électrique ne changeant pas. Si sa direction est la même que celle du courant thermo-électrique auquel on donnerait naissance en chauffant ces métaux , l'élévation de température à la surface de jonction est moins forte; si cette direction est inverse de celle du courant électrique auquel donnerait lieu réchauffement, l'élévation de température est plus considérable.
Pagina 131 - Peltier sur l'effet thermique des courants qui traversent la surface de contact de deux métaux différents permet de concevoir, au point de vue de la théorie mécanique de la chaleur, l'origine des courants thermo-électriques. En effet, lorsqu'un courant de ce genre se produit dans un circuit composé de deux métaux dont les soudures sont inégalement échauffées, il tend à échauffer la soudure froide et à refroidir la soudure chaude. Par conséquent, la production du courant est accompagnée...
Pagina 129 - Lorsqu'un courant électrique, circulant dans un cir» cuit métallique hétérogène composé de deux métaux, ar» rive à la surface de séparation de ceux-ci, alors, l'élévation » de température restant la même dans le reste du circuit, » celle qui a lieu à la surface de jonction dépend du sens » du courant, l'intensité électrique ne changeant pas. Si » sa direction est la même que celle du courant thermo...

Bibliografische gegevens