Mélanges littéraires extraits des Pères latins, Volume 1

Voorkant
Girard & Josserand, 1864 - 514 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 208 - ET VERBUM CARO FACTUM EST, et habitavit in nobis: et vidimus gloriam ejus, gloriam quasi Unigeniti a Patre, plenum gratiae et veritatis.
Pagina 288 - Venez, les bénis de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez revêtu ; j'étais malade , et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venu à moi.
Pagina 189 - C'est au milieu de l'abaissement le plus honteux des esprits et des courages ; c'est dans un empire gouverné par des eunuques , envahi par les barbares , qu'un Athanase, un Chrysostome, un Ambroise, un Augustin font entendre la plus pure morale et la plus haute éloquence.
Pagina 40 - Viderint qui Stoicum, et Platonicum, et Dialecticum Christianismum protulerunt. Nobis curiositate opus non est, post Christum Jesum, nee inquisitione, post evangelium. Cum credimus, nihil desideramus ultra credere. Hoc enim prius credimus, non esse, quod ultra credere debemus.
Pagina 352 - Fontaine, le jour douteux aux prises avec les ombres , et Chateaubriand versera la lueur de la lune sur la cime indéterminée des forêts. Les temps de décadence veulent continuer ces conquêtes de la poésie sur ce qu'il ya de plus fugitif et de plus insaisissable dans la nature, ils redoublent toujours d'effort el de recherche; ils font ressortir le bizarre, et jouent, pour ainsi dire, avec lui.
Pagina 21 - Capitolia certantia ad caelum, sed temeraria de cespite altaria, et vasa adhuc Samia, et nidor ex illis,* et deus ipse nusquam. Nondum enim tune ingenia Graecorum atque Tuscorum fingendis simulacris urbem inundaverant.
Pagina 64 - Quels préjugés, quel aveuglement ne faut-il point avoir pour oser comparer le fils de Sophronisque au fils de Marie ! Quelle distance de l'un à l'autre ! Socrate mourant sans douleur, sans ignominie, soutint aisément jusqu'au bout son personnage ; et si cette facile mort n'eût honoré sa vie, on douteroit si Socrate, avec tout son esprit, fût autre chose qu'un sophiste.
Pagina 27 - Nous ne sommes que d'hier, et nous remplissons tout, vos cités, vos îles, vos forteresses, vos colonies, vos tribus, vos décuries, vos conseils, le palais, le sénat, le forum; nous ne vous laissons que vos temples...
Pagina 3 - ... ni changé. La fermeté régna avec Vespasien, la douceur avec Titus, la générosité avec Nerva, la grandeur avec Trajan, les arts avec Adrien, la piété avec Antonin, enfin la philosophie monta sur le trône avec Marc-Aurèle, et l'accomplissement de ce rêve des sages n'amena aucun bien solide. C'est qu'il n'ya rien de durable, ni même de possible, quand tout vient des volontés et non des lois.
Pagina 12 - Damnatis itaque oblatum quem nemo voluit requisitum, qui, puto, iam non ideo meruit poenam, quia nocens est, sed quia non requirendus inventus est.

Bibliografische gegevens