Panégyric du chevalier sans reproche, Louis de La Trémoille

Voorkant
Proux, 1837 - 76 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 103 - Il les avoit seulement envoyez rafraîchir : « mais vous aviez si bon vouloir de retourner, que « six cens pipes de vin, et une pension que le Roy « vous donne, vous ont renvoyé bientost en Angle
Pagina 167 - Pour tous plaisirs il aimoit la chasse, et les oiseaux en leurs saisons : mais il n'y prenoit point tant de plaisir comme aux chiens. Des dames , il ne s'en est point meslé, tant que j'ay esté avec luy : car à l'heure de mon arrivée, luy mourut un fils nommé Joachim...
Pagina 16 - ... estat , l'un devant l'autre : et devoient bien estimer les deux princes ceux qui leur tenoient compagnie si bonne à ce besoin : mais ils en firent comme hommes , et non point comme anges. Tel perdit ses offices et estats pour s'en estre fuy , et furent donnez à d'autres qui avoient fuy dix lieues plus loin.
Pagina 115 - ... qu'autrement, comme vous entendrez; car la douleur qu'il eut de la perte de la première bataille de Granson fut si grande, et luy troubla tant les esprits, qu'il en tomba en grande maladie; et fut telle que sa colère et chaleur naturelle...
Pagina 100 - ... à eux deux. Après vint le Roy tomber sur le duc de Bretagne, qui estoit ce qui luy avoit fait ouvrir cette parole , et luy en fit semblable demande. Le roy d'Angleterre luy respondit qu'il luy prioit qu'il ne...
Pagina 26 - JE me suis mis en ce propos par ce que j'ay veu beaucoup de tromperies en ce monde, et de beaucoup de serviteurs envers leurs maistres , et plus souvent tromper les princes et seigneurs orgueilleux, qui peu veulent ouyr parler les gens, que les humbles qui volontiers les escoutent. Et entre tous ceux que j'ay jamais connu, le plus sage pour soy tirer d'un mauvais pas, en temps d'adversité, c'estoit le roy Louis xi ii.
Pagina 159 - ... en la ville de Tours , ny aux champs , dont il eût suspicion , qu'il ne le feist retirer loin de luy; mais par archers les en faisoit aller et conduire. De nulle matière on ne luy parloit, que des grandes qui luy touchoient. Il sembloit à le voir, mieux homme mort que vif, tant estoit maigre, ne jamais homme ne l'eût creu.
Pagina 508 - Parquoy, après luy avoir laissé le duché de Berry pour son estat, espousa la royne duchesse de Bretaigne, veufve du feu roy Charles. Si ce fut bien ou mal fait, Dieu est tout seul qui le congnoist. La bonne duchesse de Berry, Jehanne de France, a toute sa vie vescu en saincteté ; et a l'on voulu dire depuis son trespas que Dieu fait des miracles pour l'amour d'elle1.
Pagina 74 - Normandie autresfois, après qu'il l'eut baillée en partage, comme avez ouy. Le duc de Bourgongne envoyoit souvent devers le roy, pour ces matières. Le roy respondoit que c'estoit le duc de Guyenne, son frère, qui vouloit eslargir ses limites, et qui commençoit toutes ces brigues : et que au partage de son frère ne vouloit point toucher.
Pagina 69 - Je ne pensoys pas que telle chose advint? Bien devroit rougir un prince, s'il avoit aage, de faire telle excuse, car elle n'a point de lieu. Bel exemple est cestuy-cy pour les princes , qui jamais n'ont doute ny crainte -de leurs ennemis, et le tiendroient à honte : et la pluspart de leurs serviteurs...

Bibliografische gegevens