Journal de pharmacie et des sciences accessoires, Volume 25

Voorkant
Chez L. Colas Fils, 1839
Beginning with vol.12, Bulletin de la Société de Pharmacie de Paris is included in the publication.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 185 - Cours de Chimie contenant la manière de faire les opérations qui sont en usage dans la médecine, par une méthode facile ; avec des raisonnements sur chaque opération , pour l'instruction de ceux qui veulent s'appliquer à cette science. (3) Paris, 1677, 1679, 1682, 1683, 1687, 1690, 1696, 1697, 1698, 1701, 1713, 1730, in-8°.
Pagina 729 - ... l'hyposulfite a pour but : chimiquement, l'enlèvement des parties d'iode dont la lumière n'a pas produit le dégagement ; artistiquement, la mise à nu des parties miroitantes qui doivent faire les noirs. Mais, dans cette théorie, que seraient ces demi-teintes sans nombre et si merveilleusement dégradées qu'offrent les dessins de M.
Pagina 729 - ... l'enlèvement des parties d'iode dont la lumière n'a pas produit le dégagement ; artistiquement , la mise à nu des parties miroitantes qui doivent faire les noirs. Mais dans cette théorie, que seraient ces demi-teintes sans nombre et si merveilleusement dégradées qu'offrent les dessins de M. Daguerre ? Un seul fait prouvera d'ailleurs que les choses ne sont pas aussi simples : La lame de plaqué n'augmente pas de poids d'une manière appréciable en se couvrant de la couche d'iode jaune...
Pagina 187 - Observation sur le miel, et son analyse. Examen d'une eau minérale découverte dans le faubourg Saint-Antoine, à Paris. 1707. De l'urine de vache, de son analyse et de ses effets en médecine. Mémoire sur l'hydromel vineux. 1708. Observations sur la cire. Observations sur la manne. 1709. Observations et expériences sur le sublimé corrosif. Notice sur les cloportes. -1712. Observations sur l'odeur développée pendant la précipitation de l'or dissous dans l'eau régale, par l'esprit de sel ammoniac...
Pagina 173 - Enfin, quant à la terre ou caput mortuum , qu'on appelait aussi terre damnée, il est loin de la regarder comme morte et inutile , et il ajoute : « on pouvait être plus charitable « envers cette pauvre terre et ne la damner pas si facilement. « Mais, sans doute , l'origine de cette dénomination vient de «. quelque alchimiste de mauvaise humeur , qui , n'ayant pas « trouvé ce qu'il cherchait dans la terre des mixtes , lui donna « sa malédiction. » La physique de Lémery est celle de son...
Pagina 167 - Egypte , avait-elle fourni quelques procédés aux arts et à l 'industrie , que ceux qui en étaient les possesseurs voulurent les dérober au vulgaire , en les cachant sous des symboles , des énigmes , des hiéroglyphes. Passées aux mains des Arabes , ces connaissances prirent naturellement cette teinte de merveilleux si répandue chez les nations orientales. Enfin , apportées en Europe, elles devinrent la propriété des théologiens et des moines qui, à cette époque, environnaient encore...
Pagina 413 - ... l'académie des sciences de Londres , et qui est destiné à apprécier la quantité de crème contenue dans le lait, consiste' en un certain nombre de tubes de verre d'un diamètre (à l'intérieur), de 20 millimètres sur une longueur de 29 centimètres ; ces tubes fermés à la partie inférieure , ont .une légère ouverture dans le haut, ils sont tous montés verticalement et de la même manière sur un plateau de bois ou de toute autre substance; à 27 centimètres (10 pouces) de la base,...
Pagina 127 - Entre vous et moi, mon cher collègue, il ya eu plus d'un point de conformité. Tous deux élevés dans la même religion, nous avons regardé longtemps comme un devoir de persister dans la foi qui nous avait été transmise. Peu versés dans les matières religieuses, ayant dirigé notre esprit vers des recherches d'une autre nature, nous restions attachés à une croyance qui, jusque-là, avait suffi à nos cœurs. Des esprits plus éclairés sans doute, avaient décidé que nous devions modifier...
Pagina 667 - Essai sur la Gravelle et la Pierre, considérées sous le rapport de leurs causes, de leurs effets, et de leurs divers modes de traitement; par PS Ségalas, professeur agrégé de la faculté de médecine de Paris.
Pagina 115 - Tout, au contraire, portait ici le caractère de l'étude laborieuse, de la science utile ; toiit annonçait le savant modeste qui a consacré sa vie> de bonne foi et sans réserve, à la recherche de la vérité. Celui des deux vieillards qui paraissait faire à son ami les honneurs de sa chère retraite, le conduisit à l'un des angles du laboratoire, près d'une croisée, et lui montra avec une joie difficilement contenue, un matras à col très^ court, à large ouverture, dont la voûte était...

Bibliografische gegevens