Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][ocr errors]

A LA MÉMOIRE, DE JOSEPH BEAUCHAMP,

ΜοΝ Α Μ Ι,
ANCIEN CORRESPONDANT DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES,
MEMBRE DE L'INSTITUT D'ÉGYPTE,

COMMISSAIRE
DES RELATIONS COMMERCIALES

A MASCATE EN AR A B I E.

ASTRONOME ÉCLAIRÉ, VOYAGEUR INSTRUIT, SAVANT MODESTE,

IL EUT L'ESTIME ET L'AFFECTION
'DE TOUS CEUX QUI LE CONNURENT.

APRÈS DE LONGS ET UTILES TRAVAUX,

SUIVIS D'UNE DURE CAPTIVITÉ
SUR LES BORDS DE LA MER NOIRE,

IL VIENT DE MOURIR AU PORT, VICTIMB DE SON DÉVOUEMENT AUX SCIENCES

ET A LA CHOSE PUBLIQUE :

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ERRA TA.
Mots à corriger.

Corrections.
pères mineurs

frères mineurs brachmines

brachmanes Bandelot

Baudelot don Calmet

don Calmet et J. Lelong donné

donnée bibliographie

biographie à mot

à ce mot ont

on bibliographe

bibliographique O mirificam!

0! mirificam 36

50
cette édition

ce ge vol.
1997 et an. suiv. 10 vol. in-4. 1801
anno 1486

annis 1473---76

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

P R É LIMIN A I R E.

Jamais les sciences et les arts n'ont été cultivés en Europe avec autant d'activité qu'au commencement du 19e siècle, et peut-être jamais moment n'a été plus favorable pour leur faire prendre un nouvel essor. Les savans sont honorés dans leur patrie ; la paix sourit à leurs voux ; appuyée sur des bases solides , elle rétablit les communications entre des peuples trop long. temps divisés ; elle rouvre partout les canaux du commerce; elle répand déjà sur nos champs la corne d'abondance ; et l'on sait que les Filles de Mémoire se plaisent, loin du tumulte des camps , sous un ciel pur et sur une terre féconde qu'habite le bonheur. Si . pendant les longs orages de la révolution, le souffle impur du vandalisme n'a point éteint le flambeau des sciences, si elles ont été respectées au milieu des malheurs inséparables d'une guerre qui embrasait l'Europe entière , de quel éclat ne vont-elles pas briller sous l'égide d'un gouvernement pacificateur, juste et éclairé qui protège et encourage ceux qui les cultivent ?

Quatre siècles célèbres font époque dans les annales de la littérature universelle ; un cinquième semble

monides qui couron.

s'ouvrir à la voix du génie qui préside aux destinées de la France. Une heureuse émulation s'établit entre tous les savans, entre tous les artistes : les sciences exactes surtout ont fait depuis près d'un siècle, et et font encore chaque jour des progrès incalculables. Si la littérature , la poésie et l'art dramatique n'of. frent rien qui surpasse les chefs-d'œuvres du siècle de Louis XIV, on en est dédommagé par les importantes découvertes et les succès rapides qui nent la physique, la chimie, l'histoire naturelle , et même l'idéologie. Mais il est une science qui n'a pas marché de front avec les autres, quoiqu'elle tienne à toutes, et qui a été négligée , quoique trèsintéressante ; je veux parler de la Bibliologie. Pour en faire sentir l'importance ,nil suffit de la définir et de présenter un apperçu rapide des principaux objets qui lui appartiennent et qui font l'objet de cet ouvrage.

La Bibliologie, embrassant l'universalité des connaissances humaines , s'occupe particulièrement de leurs principes élémentaires, de leur origine, de leur hisoire, de leur division , de leur classification et de tout ce qui a rapport à l'art de les peindre aux yeux et d'en conserver le souvenir par le moyen de signes, soit hiéroglyphiques ou épistoliques, soit manuscrits ou imprimés. On voit , par cette définition, que la Bibliologie peut être considérée comme une espèce d'encyclopédie littéraireméthodique, qui, traitant sommairement et descriptivement de toutes les productions du génie , assigne

« VorigeDoorgaan »