Les sept sièges de Lille: contenant les relations de ces sièges, appuyées des chartes, traités, capitulations et de tous les documents historiques que s'y rattachent, avec trois plans aux époques de 1667, 1708 et 1792

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 160 - CAR TEL EST NOTRE PLAISIR : et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes.
Pagina 28 - La main de la fortune cependant vint au secours des vaincus, plus que n'eût pu le faire la fuile, ou la marche rapide en laquelle ils mettaient l'espoir de leur salut. En effet, la terre humide, toute couverte de joncs de marais, et cachant ses entrailles puantes sous une plaine fangeuse, s'évaporait par l'effet d'une chaleur intérieure, et, changeant l'atmosphère en nuit épaisse , exhalait des brouillards , formés d'un mélange de chaleur et de liquide , de telle sorte que l'œil du conducteur...
Pagina 28 - ... que l'œil du conducteur pouvait à peine atteindre à l'objet qu'il conduisait, et que nul ne pouvait distinguer ce qu'il y avait devant, derrière lui, ou à côté de lui. Les nôtres donc ne poursuivirent les fuyards que tant qu'ils purent s'avancer, à la lueur de l'incendie de la ville, car le soleil ne pouvait luire à travers les brouillards. Ils tuèrent cependant un grand nombre d'hommes, et firent encore plus de prisonniers...
Pagina 27 - Ferrand, le cœur rempli d'épouvante, à travers les broussailles et en rase campagne, hors de tous les sentiers, se croyant toujours près des portes • fatales, n'osant porter la tête en arrière, soit pour ne pas tomber, soit pour ne pas perdre un seul mouvement de leurs pieds. L'effroi leur permet à peine de regarder à droite ou à gauche; aucun lieu. ne leur paraît un asile assuré ; ils se croient déjà sur le point d'être tués ou faits prisonniers ; au moindre bruit qui se fait entendre...
Pagina 27 - ... fureur, répandent les flammes autour d'eux; ils abattent et renversent sur la terre les plus belles maisons. Cet incendie devient pour les citoyens infidèles une plus grande occasion de dommage que ne pourraient être le fer ou les bras des combattans. Les fureurs de Vulcain, animées, par le souffle d'Eole, suffisent à tirer vengeance de tant de perfidie; la flamme dévorante ne se borne pas à consumer sur les côtés les rues qui se communiquent, et bientôt, les étincelles volant au loin,...
Pagina 27 - En même temps que les maisons, périssent tous ceux à qui les infirmités de l'âge ou la faiblesse du corps refusent les moyens d'échapper au danger. Ceux qui peuvent se sauver, fuyant à pied ou à l'aide d'un cheval vigoureux, évitent à la fois la double fureur des flammes et de l'ennemi, et s'élancent à la suite de Ferrand, le cœur rempli...
Pagina 495 - RETURNED TO THE LIBRARY ON OR BEFORE THE LAST DATE STAMPED BELOW. NON-RECEIPT OF OVERDUE NOTICES DOES NOT EXEMPT THE BORROWER FROM OVERDUE FEES. Harvard Collège Widener Library Cambridge, MA 021 38...
Pagina 462 - Monsieur le commandant général, la garnison que j'ai l'honneur de commander et moi, sommes résolus de nous ensevelir sous les ruines de cette place, plutôt que de la rendre à nos ennemis ; et les citoyens , fidèles comme nous à leur serment de vivre libres ou de mourir, partagent nos sentiments et nous seconderont de tous leurs efforts. » Même énergie dans le langage de la municipalité de Lille à Albert de Saxe. « Nous venons de renouveler notre serment d'être fidèles à la nation...
Pagina 33 - Les brasiers amoncelés des maisons qui étaient alors en bois , avaient échauffé la terre bitumeuse , a l'endroit où sont aujourd'hui les rues Basse et de la grande Chaussée , de manière que le sol brûlait encore plusieurs jours après la destruction ; la fumée qui s'élevait dans les airs formait un nuage épais qui répandait dans les campagnes , à plus de trois lieues sous le vent, une odeur de tourbe. Le Breton décrit dans sa Philippéide cet incendie du sol par les vers suivans : «...
Pagina 464 - ... défendez vos habitations des flammes ; soyez assurés, soyez absolument certains que la république, riche de ses vastes domaines et des propriétés des infâmes émigrés, fera rebâtir vos maisons, vous indemnisera de toutes vos pertes!

Bibliografische gegevens