Pagina-afbeeldingen
PDF
[blocks in formation]

Caire. — Expulsion d'Ibrahim-Bey de la
basse Égypte. — Bataille navale d'Abou-
kir.—La Porte déclare la guerre à la ré-
publique française. — Expédition de De-
saix dans la haute Égypte. — Bataille de
Sédiman. — Insurrection du Caire.. . .

CHAP. LXXX. Affaires maritimes et colonia-
les. —Tentatives des Français sur les îles
Saint-Marcouf, et des Anglais sur Ostende.
— Insurrection de l'Irlande. — Débar-
quement de 1,500 Français dans cette île.
— Lord Cornwallis y est envoyé avec des
forces imposantes. — Le général Hum-
bert, après la plus valeureuse résistance,
est forcé de capituler. — Une expédition
plus nombreuse, partie trop tard de Brest
sous les ordres du général Hardy, est
prise dans la traversée. - Les Anglais,
voulant assurer leur supériorité dans la
Méditerranée, s'emparent de Minorque.—
Ils évacuent Saint-Domingue. — État de
cette colonie où le Directoire vient d'en-
voyer le général Hédouville.—Toussaint,
qu'on soupçonne d'intelligence avec les
Anglais, le sorce à se rembarquer. .. .

PIÈCEs JUSTIFICATIvEs.

N° 1. Pièces relatives aux préliminaires de
Léoben. .. . .. .. · · · · · · · · · · · .
N° 2. Précis des conférences pour la paix
séparée de l'Autriche, tant à Montebello
qu'à Udine. .. . .. .. . .. : . .. • . .
N° 3. Traité de paix définitifsigné à Campo-
Formio entre la république française et
l'Empereur, roi de Hongrie et de Bohême.
N° 4. Pièces relatives à l'origine du pro-
jet sur l'Égypte • • • • • • • • • • • • • • • •

LIVRE XIV.

CAMPAGNE DE 1799.

CHAP. LXXXI. Précis des événements à la
fin de 1798.—Intervention de la Russie
en faveur de l'Empire.—La rupture des

217
268

conférences de Seltz porte l'Autriche à
se rapprocher d'elle et à se préparer à la
guerre.—A la suite d'un traité, une armée
russe se rassemble sous les ordres de Su-
warow, et entre en Galicie.—Le Direc-
toire, de son côté, fait décréter une con-
scription de 200,000hommes.—Révolu-
tions intérieures de la Cisalpine, de la
Hollande et de la Suisse.—Laharpe et
Ochs sont nommés au directoire helvé-
tique.—Traité d'alliance, signé à Paris,
par Jenner et Zeltner.—Les petits can-
tons refusent le serment de fidélité.—
Combat de Stanz.—Les Grisons appellent
les Autrichiens, qui entrent à Coire.—
État des négociations de Rastadt; elles
sont suspendues par la nouvelle de la
marche d'une armée russe .. . .. . page

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

276

292

par l'escadre combinée russo-turque. . .

CHAr. LXXXV. Événements en Suisse. —
Levée des milices pour compléter le con-
tingent. — Masséna est forcé d'évacuer
les Grisons, par suite des succès de l'ar-
chiduc. — Retraite pénible du généralLe-
courbe.— Combats de Taverne et de Da-
sio. — Les Autrichiens, devancés par des
proclamations aux Suisses, passent le Rhin
vers Schaffhausen. Masséna se replie der-
rière la Thur.— Combats de Frauenfeld
et de Winterthur. — Évacuation de Zu-
rich. — Le gouvernement helvétique se
retire à Berne.— Insurrections dans plu-
sieurs cantons, et surtout dans le Valais.
— Lecourbe bat le général Saint-Julien,
et reprend le Saint-Gothard, qu'il est en-
suite obligé de quitter . . . . . . . . .

CHAP. LXXXVI. Opérations en Italie depuis
le milieu d'avril. — Suwarow arrivé avec
les Russes prend le commandement en
chef. — Passage de l'Adda par les alliés
à Brivio et Trezzo.—Bataille de Cassano.
| Retraite des Français entre la Bormida et
le Pô. — Prise d'Orci-Novi, de Peschiera
et de Pizzighetone par les Autrichiens.-
Combat de Bassignano. — Insurrection
du Piémont. — Les Austro-Russes se di-
rigent sur Turin. — Wukassowich pénè-
tre dans la ville, où il fait de riches prises.
—Moreau se réfugie dans l'Apennin; em-
barras qu'il éprouve par la perte de Ceva.
— Retraite des parcs par Pignerol. —
Hohenzollern assiége le château de Milan
et se porte dans les bailliages italiens.-
Combat de Taverne. — Klénau s'empare
de la citadelle de Ferrare. — Défection
de Lahoz. —Coup d'œil sur lesderrières,
jusqu'à la fin de mai. . . . . , . . . .

CHAP.LXXXVII. Événements politiques et
militaires de Naples, depuis l'établisse-
ment de la république parthénopéenne,
jusqu'au rappel de l'armée française dans
la haute Italie. — Retraite et premiers
succès de Macdonald. — Moreau débou-
che sur Alexandrie pour le rejoindre. —

[ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

de la bataille de la Trebbia. . . . . . . ibid.

FIN DE LA TABLE.

« VorigeDoorgaan »