Danton émigré: recherches sur la diplomatie de la république (an 1er-1793)

Voorkant
H. Le Soudier, 1887 - 280 pagina's
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 148 - ... avons bien promis de le rendre heureux , de le délivrer de ses oppresseurs , mais que nous nous sommes bornés à des paroles. Le peuple , asservi à l'aristocratie sacerdotale et nobiliaire , n'a pas eu la force , seul , de rompre ses fers , et nous n'avons rien fait pour l'aider à s'en dégager.
Pagina 138 - La Convention nationale déclare, au nom de la Nation française, qu'elle accordera fraternité et secours à tous les peuples qui voudront recouvrer leur liberté, et charge le pouvoir exécutif de donner aux généraux les ordres nécessaires pour porter secours à ces peuples, et défendre les citoyens qui auraient été vexés, ou qui pourraient l'être pour la cause de la liberté.
Pagina 150 - Il faut que le système populaire s'établisse , que toutes les autorités soient renouvelées , ou vous n'aurez que des ennemis à la tête des affaires. Vous ne pouvez donner la liberté à un pays , vous ne pouvez y rester en sûreté, si les anciens magistrats conservent leurs pouvoirs ; il faut absolument que les sans-culottes participent à l'administration. (De nombreux applaudissemens s'élèvent dans l'assemblée et dans les tribunes. ) Déjà , citoyens, les aristocrates des paysqu...
Pagina 11 - Sire, par une démarche franche (i) éloignez de vous les ennemis de la constitution ; annoncez aux nations étrangères qu'il s'est fait une glorieuse révolution en France, que vous l'avez adoptée; que vous êtes maintenant le roi d'un peuple libre; et chargez de cette instruction d'un nouveau genre des ministres qui ne soient pas indignes d'une si auguste fonction. Que la nation apprenne que son roi s'est choisi, pour environner sa personne, les plus fermes appuis de la liberté ; car aujourd'hui...
Pagina 179 - La nation française renonce à entreprendre aucune guerre dans la vue de faire des conquêtes, et n'emploiera jamais ses forces contre la liberté d'aucun peuple.
Pagina 194 - Nationale, considérant que les hommes qui, par leurs écrits et par leur courage, ont servi la cause de la liberté, et préparé l'affranchissement des peuples, ne peuvent être regardés comme étrangers par une Nation que ses lumières et son courage ont rendue libre...
Pagina 199 - Nous avons juré de vivre libres ou de mourir; nous attendons de vous la vie ou la mort. Hâtez-vous de prononcer notre agrégation à la République française; nous vous disons, avec cette franchise qui convient à un peuple libre, que, si notre prière d'être Français n'était pas accueillie, nous ne transigerions jamais avec nos persécuteurs et nous embraserions plutôt toutes nos possessions dans cette terre de proscription, pour aller vivre dans la terre de la liberté que vous habitez.
Pagina 160 - Les limites de la France sont marquées par la nature. Nous les atteindrons dans leurs quatre points ; à l'Océan, au Rhin, aux Alpes, aux Pyrénées.
Pagina 244 - ... elle s'unit, par ses vœux, au succès d'une cause qu'elle croit ne pouvoir être souillée ni par l'ambition ni par l'avidité. La France doit donc rester circonscrite dans ses propres limites : elle le doit à sa gloire, à sa justice, à sa raison, à son intérêt et à celui des peuples qui seront libres par elle.
Pagina 168 - Ce décret semblerait vous engager à secourir quelques patriotes qui voudraient faire une révolution en Chine. Il faut, avant tout, songer à la conservation de notre corps politique, et fonder la grandeur française. Que la République s'affermisse, et la France, par ses lumières et son énergie, fera attraction sur tous les peuples.

Bibliografische gegevens