Images de page
PDF
ePub

1

[ocr errors]

Avant d'aborder la généalogie sommaire de cette maison, nous devons citer plusieurs de ses membres qui n'ont pu être classés dans la filiation établie :

Avezoete Schoutheete épousa Jordain Rym, petit fils de Jordain, créé chevalier par Bauduin, comte de Flandre, à la prise de Constantinople, en 1203; arrière petit fils de Bauduin Rym, qui prit la croix et fut créé chevalier par Philippe d'Alsace, en Terre Sainte.

Arnould de Schoutheete dit de Lokeren et sa femme vendirent, en février 1285, au profit de l'abbé et du couvent de Baudeloo, à Gand, en présence de Jean l’Escoutette et Bauduin, son frère, seize bonniers de terres à Exaerde, au lieu dit Oudevelt.

La même année, Arnould de Lokeren fit don, à l'abbaye de Saint Bavon, de propriétés territoriales, comme il conste par les archives de l'abbaye, rapportées par Philippe de l'Espinoy.

Daniel de Ponterave, haut échevin du pays de Waes en l'an 1300

Hugues l'Escoutette d'Erpe, contemporain de Bauduin l'Escoutette, ou de Schoutheete, seigneur d’Erpe, qui épousa Catherine, héritière d'Erpe.

Marguerite de Schoutheete, morte en 1356, épousa Philippe de Jonghe, chevalier, bailli du pays de Waes en 1360, commissaire du magistrat de Gand en 1375, dont postérité, représentée de nos jours dans la noblesse belge. Catherine de Schoutheete, épousa Martin van Siclers,

van Siclers, d'une ancienne famille noble de Gand. Leur fille Marie épousa son oncle Bauduin de Jonghe, fondateur de la branche éteinte, dite branche gantoise, à laquelle appartenait le célébre dominicain Bernard de Jonghe, mort, l'un des derniers de cette branche, le 24 octobre 1749.

Charlotte de Schoutheete de Zaemslach dite de Zaemslach, morte, ainsi que son mari, avant 1443, épousa Evrard de Jonghe.

Amelberghe de Schoutheete de Zaemslach dite de Zaemslach épousa Bauduin de Jonghe, chevalier, mort en 1490. D'eux descendent les de Jonghe d'aujourd'hui.

Anne Schoutheeten morte le 10 janvier 1584, fille de Guillaume, épousa Rogier de Zoete van Laken.

Josse Schoutheet ou de Schoutheete épousa Elisabeth de Rouck, veuve de Liéven van de Walle. Ils eurent deux enfants, Jacques et Jeanne, qui épousa, en 1573, François de Waele.

Jean Schautheet épousa, en 1631, Philippote de Meyhere.

Christophe Schauteedt, fils de Jean, capitaine de la garde bourgeoise de Gand, mort le 16 mars 1679, et inhumé près de sa femme, à Saint Bavon, à Gand, avec épitaphe et armoiries, épousa Catherine Turcschap, morte le 9 mars 1675.

Anne Schauteet, fille de Jean, morte le 26 octobre 1682, et inhumée près de son mari à Saint Sauveur, à Gand, épousa Lucas Oste, fils de Jacques, mort le 2 octobre 1677.

Esther Schautheet, fille de Pierre, morte le 3 avril 1681, et inhumée près de son mari, et ses enfants, à Saint Bavon, à Gand, avec épitaphe et quartiers, épousa George van den Eynde, mort le 14 février 1716.

Josse Schauteet épousa Marie Penneman, dont une fille, Madeleine, qui épousa Mathias Stevens,

Marie de Schoutet, « d'ancienne maison, » d'après les fragments généalogiques de Dumont, épousa Josse de Smet, bailli d'Alost.

Le père dominicain Bernard de Jonghe, cité parmi les personnes inhumées aux Dominicains, à Gand, après 1326 :

Marie van Erpe, en 1677; Catherine Schautheet, veuve de Josse van Rysseghem, en 1690; Josse Schauteet, étudiant, en 1691; Omer Schauteet, en 1703; et Jeanne Pauwels, sa femme, en 1706.

Passons, sans autre préambule, à la généalogie.

ORIGINE COMMUNE DES DIVERSES BRANCHES.

I. ZWÉRALDUS DE ZUYLEN, de la branche ainée de Zuylen d'Abcoude, chevalier, seigneur d'Abcoude et de Wyck te Duerstede, vivant en 1090, épousa Aleyde de Wassenaere, dont plusieurs enfants, entre autres Sohier le cadet, qui suit, II.

II. SOHIER DE ZUYLEN, chevalier, vivant du temps de Robert le Frison, mort en 1092, épousa Mabélie d'Arckel, dont plusieurs enfants, entre autres deux, qui suivent, savoir :

A. Werner, qui suit, III.
B. Jeanne, épousa Hubert de Boesincheni, seigneur de Culembourg,

III. WERNER DE ZUYLEN, premier seigneur écoutète du pays de Waes, mort en 147, près d’Edesse, en Mésopotamie, Hollandais d'origine, établi en Flandre, un des conseillers intimes de Thierry d'Alsace, comte de Flandre, qu'il accompagna dans sa croisade en Terre Sainte, sous Louis VII, roi de France, témoin à la donation faite à Dackenam, en 1142, par Thierry d'Alsace, en faveur de l'abbé et du couvent de Ninove, épousa, en 1124, Mabélie d'Egmont de Bervolt, dont un seul fils connu, Arnould, qui suit, IV.

IV. ARNOULD DE ZUYLEN DIT DE SCHOUTHEETE, chevalier, seigneur de Ponteraye, écoutète héréditaire du pays de Waes, en due propriété, tenue en fief des comtes de Flandre, épousa Béatrix de Heusden, fille de Bauduin, seigneur de Heusden, en Hollande, et de Bertrande, fille du seigneur de la Lippe, dont huit enfants, savoir :

A. Thierry DE SCHOUTHEETE DIT DE PONTERAVE, chevalier, mort sans enfants.

B. Rodolphe DE ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, sans alliance.
C. Bauduin de ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, sans alliance.
D. Gilles, qui suit, V.
E. Wolfard de ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, sans alliance.
F. Judith, sans alliance.
G. Catherine, sans alliance.
H. Ursule, sans alliance.

V. GILLES DE ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, chevalier, seigneur de Ponterave, écoutète héréditaire de Waes, épousa Walburge d'Amstel, fille du seigneur d'Amstel, en Hollande, dont cinq enfants, savoir :

A. Gilles, qui suit, VI.
B. Bauduin DE ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, sans alliance.

C. Gauthier de ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, mort sans alliance, vivait du temps de Marguerite de Constantinople.

D. Jean DE SCHOUTHEETE DIT DE PONTERAVE, eut un fils :

Jean DE PONTERAVE, échevin de la Keure de Gand en 1321, 1326, 1330, 1336, échevin des Parchons de Gand en 1324, 1334, 1354.

E. Agnės, épousa Gilles de Calckene, chevalier.

VI. GILLES DE ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, chevalier, seigneur de Ponterave, écoutète héréditaire de Waes, échevin de la Keure de Gand en 1345, épousa N. de Heelbeke de Wolfshaghe, fille du seigneur de Wolfshaghe, au pays de Gaesbeke, en Brabant, dont quatre enfants, savoir :

A. Romain, qui suit, VII.

B. Gauthier DE SCHOUTHFETE, haut échevin du pays de Waes en 1311, mort sans enfants.

C. Jean de ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, dit aussi DE LOKEREN, chevalier, commis au renouvellement du magistrat de Gand en 1346 et en 1350, témoin, avec d'autres Gantois, à l'acte d'alliance conclu, le 3 novembre 1339, entre Louis de Nevers, comte de Flandre, et Jean III, duc de

Brabant. Capitaine de la ville de Gand, après la mort de Jacques van
Artevelde, il mourut sans alliance.

D. Agnès, épousa Jean Uutenhove.

-

VII. ROMAIN DE ZUILEN DE SCHOUTHEETE, chevalier, seigneur de Ponterave, écoutète héréditaire de Waes, haut échevin du pays de Waes en 1361, mort le 3 janvier 1365, et inhumé à Lokeren, près de sa femme, avec épitaphe et quartiers, cité dans une charte des échevins de Waesmunster, en date du 12 novembre 1363, dans un acte passé, le 10 janvier 1365, par devant le souverain bailli du pays d’Alost, et dans la liste des nobles de Flandre, sous le règne de Louis de Crécy, en 1328, donnée par Sandérus, épousa Wivive Schrycken ou de Rycke, fille de Jean et de N. Damman, dont quatre enfants, savoir :

A. Gilles, qui suit, VII.

B. Bauduin, fondateur de la branche de Schoutheete van Zuylen d'Erpe.

C. Gauthier de ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, chevalier, haut échevin du pays de Waes de 1366 à 1374, assista, en 1369, au traité de mariage de Marguerite de Flandre, fille de Louis de Male, avec Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, ayant été chargé par le Pays de compter à la princesse une partie de la dot.

Cité dans les documents du 30 juin et du 1er septembre 1371, ayant trait à des contestations entre Guillaume Clappen, entrepreneur de la construction de la tour de Waesmunster, et les marguillers de la paroisse, il mourut sans alliance.

D. Jean DE ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, échevin du Franc de Bruges en 1380, 1384, 1393, épousa, en 1387, Marguerite van den Winckele.

VIII. GILLES DE ZUYLEN DE SCHOUTHEETE, chevalier, armé par la main de Louis de Male, le 6 novembre 1379, à Audenaerde, qu'il défendit contre les Gantois, seigneur de Zaemslach, par achat conclu avec Philippe d'Axel, écoutète héréditaire de Waes, adopta, ainsi que ses descendants, le nom de sa nouvelle seigneurie, dont il écartela les armes avec celles de Schoutheete.

Cité, comme seigneur de Zaemslach , dans un acte passé à

« PrécédentContinuer »