Images de page
PDF
ePub

« ment favoriser les personnes susdites en particulier et en général, « que le présent bref concerne, nous les absolvons, et déclarons aba sous de toutes excommunications, de touts interdits, de toutes peia nes, de toutes sentences, et de toutes censures Ecclésiastiques, si ils a les ont encourues, n'importe le mode et la manière qu'elles soient « ou aient été portées. De notre autorité Apostolique nous décorons ( et décernons le titre de comtesses libres absolues et à honneurs ex« traordinaires et particuliers, à nos filles bien aimées en J.-C. Car« lotta (Carolina) van den Steen de Jehay, veuve et ses filles Carlotta « (Carolina) et Éléonore, et nous décorons et décernons le titre de « comtes libres absolus et à honneurs extraordinaires en particuliers, à & nos fils bien aimés en J.-C. les barons: Amand, Aloys, Léopold, « Édourd, Xavier et Victor van den Steen de Jehay, enfants de la susu dite Carlotta (Carolina), avec pouvoir de le transmettre à perpétuité « d'âges en âges à leurs enfants légitimes, tant dans la ligne mascua line que dans la ligne féminine, pourvu cependant qu'ils persévè« rent dans la foi catholique, à l'exception cependant des enfants issus a en mariage du côté des femmes, et par la même autorité nous accor« dons à tous le pouvoir, la faculté d'user de la décoration de ce titre, « même dans les lettres apostoliques et écrits publics, qu'ils puissent « également, librement et licitement se servir et jouir de tous privia léges, indultes, honneurs que les dits comtes et comtesses libres ab« solus et à honneurs extraordinaires et particuliers ont coutume de « faire, et que les descendants du dit baron van den Steen défunt, « embelliront, enrichiront leurs armoiries des clefs pontificales du « Saint Siége, signe de notre suprême juridiction et pour eux de la « fidélité, reconnaissance, et honneurs qu'ils lui doivent; de plus, de la « devise : Semper et ubique fidelis. De plus le tout posé sur un man« teau ducal de pourpre et d'hermine conforme au dessin ci-annexé.

« Voilà ce que nous accordons indulgemment, en décernant ce titre « qui doit être fort, valide, et efficace et qu'il ait ses pleins effets en « sorte qu'il appartienne en toute propriété que la chose concerne, ou « qu'elle concernera, nonobstant les constitutions et sanctions aposto« liques et tout ce qui pourait y être contraire.

« Donné à Rome, près de St.-Pierre, sous l'anneau du Pécheur, le « 22 mai 1846, de notre Pontificat la 16me année. »

Sous le grand sceau de Son Éminence le cardinal secrétaire d'État sont les mots suivants :

« De l'audience de Sa Sainteté, le 24 mai 1846, Sa Sainteté de Notre u Seigneur, ayant bénignement conféré, par une insigne marque de a distinction toute particulière, à la Noble Maison des barons van den « Steen de Jehay, le titre de comte absolu avec des honneurs particualiers et extraordinaires, leur a de plus octroyé les priviléges de pla« cer sur le blason de leur noble famille une couronne d'or et de « pourpre, surmontée des clefs Pontificales, signe de la suprême « juridiction de Sa Sainteté et pour eux de la reconnaissance, honneur * et fidélité qu'ils doivent au Saint Siege. De plus, de l'épigraphe « Semper et ubique fidelis.

« Le tout posé sur un manteau ducal d'hermine et de pourpre, avec « la couronne de même, comme il résulte du bref pontifical du 22 cou« rant, en toutes les formes du présent modèle. »

L'Estrato e Relazione generale per la salvaguardia e splendore dell'insigne e Pontificia Nobilità Privilegiata Romana al campidoglio. Codex aureus; attestato e con approvazione del Eminentissimo e Rmo Principe signo Cardinale Tommaso Bernnetti Vice-cancelliere della Sancta Romana chiesa, mentionne les familles de la noblesse romaine qui sont en droit d'user dans leurs armoiries de divers priviléges et insignes caractéristiques de la papauté, tels que le panneggio ou manteau d'hermine; les clefs pontificales chargées du trirègne ou tiare papale : ces familles se divisent en frois catégories de princes, marquis et comtes. Chaque famille princière a reçu ces insignes du pape qu'elle a donné à l'Église, elles sont encore aujourd'hui au nombre de dix-sept, savoir : Caëtani, par Boniface VIII en 1302; Colanna, par Martin V en 1423; Buoncompagni, par Grégoire XIII en 1576; Aldobrandini, par Clément VIII en 1602; Borghèse, par Paul V en 1608; Ludovisi par Grégoire XV en 1619; Barberini, par Urbain VIII en 1632; Doria Pamphily, par Innocent X en 1648; Ghigi, par Alexandre VII en 1662; Rospigliosi, par Clément IX en 1668; LA BELGIQUE HÉRALDIQUE, X.

13

Altieri, par Clément X en 1672; Odeschalchi, par Innocent XI en 1679; Ottoboni, par Alexandre VIII en 1290; Albani, par Clément XI en 1704; Orsini, par Benoit XIII en 1725; Corsini, par Clément XII en 1735; Braschi, Onesti, par Pie VI en 1779.

Les familles revêtues du titre de marquis sont au nombre de six, savoir : Ghislieri, Fieschi, Del Buffalo, Capranica, Mauro Patrizzi et Castiglioni. Les familles comtales sont : Borgia, Piccolomini, Bentivoglio, Malatesta, Falconnieri Mellini, Pacca, Brancadoro, de Clermont Tonnerre, de Vergas et van den Steen de Jehay. La préfecture des rites et cérémonies de la cour de Rome, sous le pontificat de Grégoire XVI, reconnaissait à ces familles la faculté d'être en possession de divers honneurs qu'on appelait di Panneggio, di Fambella, Piagnoni, Caporioni, Novendiales, Patriziato, e del Soglio.

Amand Chorles Herman Joseph, baron van den Steen de Jehay, épousa, au château de Bassinnes, le 25 février 1811, Charlotte Pétronille Eléonore de Grumsel d'Emale, née le 21 juin 1788, dernière titulaire de nom et d'armes de sa maison, enfant unique de Fernand Hubert Ernest Joseph de Grumsel d’Emale Liers, chevalier banneret du Saint Empire Romain, libre baron de la Pestacalda de l'Incardino y Incardinoz, comte de Slins et de Lichtenbourg, seigneur et dernier haut souverain justicier de Liers, Saint Martine, Ebeyne, Emale, Jeneffe, Bovegnistier, Hemricourt, etc, échevin de la souveraine haute cour de justice de la ville et principauté de Liége, sur preuves de seize quartiers, dernier grand échanson héréditaire et pair de la principauté et évêché de Liége, etc., né le 30 décembre 1752, mort le 27 août 1806, et de Marie Ottilie Hermanne Éléonore, baronne de Goër de Herve de Forêt et du Saint Empire Romain, morte le 12 janvier 1794, nièce de S. A. S. E. C. César Constantin, comte et marquis de Hoensbroech, prince évêque de Liége, duc de Bouillon.

De ce mariage sont nés huit enfants, savoir :

A. Amand Charles François, qui suit, XVII.

B. Louis Charles Herman, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né le 15 février 1813, mort subitement, au château de Lozange, le 17 juillet 1864, et inhumé dans le caveau de la famille, à Jehay, ancien membre de la chambre des représentants, chevalier de l'ordre de Léopold, épousa, au château de Mianoye, le 7 mars 1859, Alix Mélanie Célestine, comtesse de Gourcy Serainchamps, morte à Gênes, le 26 mars 1839, à l'âge de trente et un ans, et inhumée dans le caveau de la famille de son mari, à Jehay, le 2 avril 1859 (Voir tome V, page 101.)

C. Léopold Pierre Lambert, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né le 29 juin 1814, conseiller de légation, chevalier des ordres de Léopold, de Saint Michel de Bavière, de Louis de Hesse Grand Ducale de fre classe, du Lion d'or de Hesse Electorale et des Saints Maurice et Lazare de Sardaigne, épousa, à Bruxelles, le 25 mai 1852, Marie Ghislaine Camille Françoise, baronne de Wyckerslooth de Rooyestein, née le 26 septembre 1833, fille de Jacques Louis Joseph Jean, baron de Wyckerslooth de Rooyestein, et de Sophie Isabelle Louise Ghislaine, baronne de Diert, petite fille, du côté paternel, de François Jean Gaspard Nicolas, baron de Wyckerslooth de Rooyestein, et de Marie Élisabeth de Roest d'Alkemade, et du côté maternel, de Jean Gérard, baron Diert de Kerkwerve, et de Marie Barbe Ghislaine Osy de Zegwaert.

Il a de ce mariage deux enfants :

a. Charles, CUMTE VAN DEN STEEN DE JEBAY, né le 9 septembre 1863. D. Léopold, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né le 27 avril 1860.

D. Charlotte Marie Arnoldine, née le 10 septembre 1816, chanoinesse du chapitre impérial et royal de Brünn, en Moravie, sur preuves de trente deux quartiers, par admission capitutaire du 1er octobre 1864, par confirmation et décret de Sa Majesté l'empereur d'Autriche, du 14 octobre 1864, et par arrêté d'autorisation de Sa Majesté le roi Léopold Jer, du 14 juin 1865.

E. Édouard Marie Ignace, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né le 20 septembre 1818, mort au château de Bassines, le 31 octobre 1852, et inhumé près de son père, le 3 novembre, dans le caveau de - la famille, à Jehay.

F. François Xavier Ernest, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né le 8 anût 1820.

G. Victor Marie Auguste Philippe, COMTE VAN DEN STEEN DE JERAY, né le 23 mars 1822, épousa, le 14 juin 1849, Victorine Marie Ghislaine, comtesse de Lichtervelde, née le 16 septembre 1825, fille de Théodore Édouard Ghislain, comte de Lichtervelde, mort au château de Berlaere, le 2 octobre 1834 (voir tome V, pages 276 et 277), et de Clémentine Jeanne de Kerchove d'Ousselghem, morte le 17 mars. 1826. (Voir tome VI, page 99).

Il a de ce mariage, cinq enfants.

a. Hermann Amaury Charles Marie Joseph Ghislain, COUTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né à Gand, le 22 juillet 1850.

b. Maria Héléna Colette Joséphine Ghislaine, née à Gand, le 8 février 1852.

e, Werner Marie Joseph Ghislain , COMTE VAN DEN STEEN DE Jenay, né de Gand, le 11 juillet 1854.

d. Frédéric Marie Joseph, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né à Gand, le 22 juin 1858.

e. Fernand Marie Ghislain, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né à Gand, le 2 février 1865.

H, Éléonore Marie Caroline Ferdinande, née le 7 octobre 1824, épousa, au château de Bassines, le 11 novembre 1844, Alb:rt Joseph Antoine, marquis de Maillen d’Ohey, né au château de Ry, le 22 août 1822, enfant unique de Fortune Walrame Marie Ghislain François Antoine, marquis de Maillen d'Ohey, membre de l'ordre équestre de la province de Namur, né à Andenne, le 3 janvier 1788, mort au chåteau de Ry, le 2 août 1833, et de Sophie de Pierpont, morte en 1824 (Voir tome VII, pages 40 et 41) dont postérité.

XVII, AMAND CHARLES FRANÇOIS, COMTE VAN DEN STEEN DE JEHAY, né le 14 décembre 1811, chef de nom et d'armes de sa famille et auteur de la restauration du château de Jehay d'après le style rouman, secrétaire de légation, chevalier des ordres de Léopold, de Saint Grégoire de Gand, de Saint Etienne de Toscane, de Saint Jean de Jérusalem, épousa, à Saint Josse Ten Noode, le 26 juillet 1848, Louise Caroline Desmanet de Biesme,

« PrécédentContinuer »