Images de page
PDF
ePub

Gand, le 20 décembre 1709, mort le 12 novembre 1781, membre de l'état noble de Hainaut, épousa, à Gand, le 24 avril 1746, Marie Catherine de Lanfranchy de Cruybeke, née à Gand, le 2 février 1720, morte à Thielt, le 12 octobre 1777, fille de Charles Baudouin de Lanfranchy, seigneur de Bueren, et de Catherine Angélique van Hoorn, dont trois enfants, savoir :

A. Bernard Joseph Amand, qui suit, X. B. Ludger Charles François De Saint Gerois, né le 1er juillet 1755, épousa, à Lille, cn 1782, Thérèse van den Berghe.

C. Charles Maximilien de SAINT GENois, mort en bas âge.

X. BERNARD JOSEPH AMAND DE SAINT GENOIS, né à Gand et baptisé le 6 février 1749, mort à Lennick Saint Quentin , Brabant, le 10 février 1810, épousa , à Bruxelles, Marie Thérèse Everaerts, née à Louvain, le 28 septembre 1745, morte en 1799, fille de Jean et de Jeanne van Mechelen, dont trois enfants, savoir :

A. François Bernard, qui suit, XI.
B. Gustave Alexandre, qui suit, XI, après son frère François Bernard.

C. Édouard Jean Nicolas, qui suit, XI, après ses frères François Bernard et Gustave Alexandre.

XI. FRANÇOIS BERNARD, BARON DE SAINT GENOIS DES MOTTES, par diplôme de reconnaissanee de noblesse et de titre de Sa Majesté le roi Guillaume ser des Pays-Bas, en date du 14 avril 1827, né à Bruxelles et baptisé le 6 juillet 1771, mort en février 1833. Enseigne dans l'armée patriote en 1790, officier au régiment de Stein infanterie, au service d'Autriche après la restauration, il se signala au siége de Mantoue, où il servait en qualité de cadet volontaire dans le corps des pionniers du major Radetzky, en portant, à travers le lac, sous le feu de l'ennemi, une dépêche importante du comte feld-maréchal de Wurmser au général marquis Provera.

7

Retiré du service autrichien après le traité de Campo Formio, il entra dans l'administration du département de finances.

Il épousa Rose Désirée de Bailièvre, née à Mâcon, près de Chimay, le 9 avril 1796, dont quatre enfants, savoir :

A. Henri, qui suit, XII.
B. Gustave, BARON DE SAINT GENOIS, décédé.
C. Joséphine.
D. Albertine,

XII. HENRI, BARON DE SAINT GENOIS, décédé.

XI. GUSTAVE ALEXANDRE, BARON DE SAINT GENOIS DES MOTTES, par diplome de reconnaissance de noblesse et de titre transmissible à toute sa descendance, avec exemption de l'obligation de lever des preuves, de Sa Majesté le roi Guillaume ser des Pays Bas, en date du 6 avril 1826, né à Bruxelles, le 20 août 1778, mort à Namur, le 7 avril 1852, membre du corps équestre du Hainaut, épousa, par contrat des 27 avril et 17 mai 1799, Thérèse Marie Louise, baronne de Haveskercke, née le 28 décembre 1769, fille de Louis Joseph, baron de Haveskercke, et de Jeanne Thérèse van der Varent, dont sept enfants, savoir :

A. Charles François, BARON DE SAINT GENois, mort à Bruges, le 23 novembre 1849, capitaine d'infanterie.

B. Théubalde Gustave, BARON DE SAINT GENOIS, né à Bruxelles, le 13 avril 1805, mort à Mons, le 27 octobre 1850, capitaine d'infanterie.

C. Jules, mort jeune.
D. Emilie Adèle.

E. Cécile Pauline, morte à Namur, le 26 avril 1852, épousa, å Bruges, en février 1841, Gérard Henri Joseph Colsoulle , capitaine de cavalerie.

F. Clémence.
G. Joséphine.

XI. EDOUARD JEAN NICOLAS, BARON DE SAINT GENOIS DES MOTTES, titre transmissible à toute sa descendance, par brevet de reconnaissance de noblesse et de titre, avec exemption de fournir des preuves, comme appartenant à une famille admise dans les anciens états nobles du pays, diplôme délivré à la Haye, le 16 juillet 1823, par Sa Majesté le roi Guillaume Ier des Pays Bas, né à Bruxelles, le 2 avril 1782, mort à Bruxelles, le 27 juin 1834, épousa, le 5 février 1812, Eugénie Jeanne Françoise Ghislaine van der Gote de Metz Blanc Bois, née à Bruxelles, le 12 juin 1782, morte à Bruxelles, le 8 octobre 1846, fille de arles Ghislain van der Gote et de Catherine Dominique de Moor, dont deux enfants, savoir :

A. Jules Ludger Dominique Ghislain, qui suit, XII.

B. Édouard Octave Léon, BARON DE SAINT GENOis, né à Bruxelles, le 18 janvier 1816.

7

XII. JULES LUDGER DOMINIQUE GHISLAIN, BARON DE SAINT GENOIS, chevalier de l'ordre de Léopold et du Lion Néerlandais, né à Lennick Saint Quentin, Brabant, le 22 mars 1813. Depuis 1836, il a rempli les fonctions de conservateur des archives de la Flandre orientale, et en 1843, il devint bibliothécaire et professeur extraordinaire à l'université de Gand, fonctions auxquelles il joignit, de 1855 à 1858, celle d'échevin de cette ville. D'abord nommé correspondant de l'académie royale de Belgique en 1838, il en est membre effectif depuis 1846. Il est aussi président de la commission chargée par ce corps savant de diriger la publication de la Biographie nationale.

Ses principaux ouvrages sont :

Hembyse, histoire gantoise du seizième siècle ; Bruxelles, 1835, 3 vol. in-18.

Histoire des avoueries en Belgique; Bruxelles, 1837, in-8°, mémoire couronné par l'académie royale de Belgique,

[ocr errors]
[ocr errors]

La cour du duc Jean IV, chronique brabançonne , 1418-1424; Bruxelles, 1837, 2 vol. in-18.

Le faux Baudouin (Flandre et Hainaut); Gand, 1840, 2 vol. in-18, traduit en hollandais.

Un premier amour de Charles Quint; Bruxelles, 1840, in-8°.

Notice sur le dépôt des archives de la Flandre orientale; Gand, 1841, in-8°.

Inventaire analytique des chartes des comtes de Flandre; Gand, 1843-1846, in-40

Anna, historisch tafereel uit de Vlaemsche Geschiedenis, tydens Maria vun Bourgonje (1477); Gand et Rotterdam, 1844, 2 vol. in-8°.

Le château de Wildemborg, ou les Matinées du siège d'Ostende; Bruxelles, 1846, 2 vol. in-8°, traduit en hollandais.

Les Voyageurs belges du treizième au dix huitième siècle ; Bruxelles, 1847, 2 vol. in-18.

Catalogue méthodique et raisonné des manuscrits de la bibliothèque de Gand; Gand, 1849-1852, in-8°.

De Grootboekhouder; eene gentsche Vertelling, Gand, 1851, in-8°,

Feuillets détachés; Gand, 1851, in-18.
Historische Verhalem ; Gand, 1854, in-18.

Missions diplomatiques de Cornélius Sepperus; Bruxelles, 1856, in-4.

Anthoine Sanderus, une page de notre histoire littéraire, Gand, 1859, in-8°

Profils et portraits; Gand, 1860, in-18.

Les Flamands d'autrefois nouvelles historiques ; Gand , 1866, in-8°.

Le baron de Saint Genois a inséré des travaux divers dans les Mémoires et les Bulletins de l'Académie royale de Belgique, les Bulletins de la commission royale d'histoire et dans les recueils. suivants : Messager des sciences historiques de Belgique, Bulletin

de l'académie d'archéologie de Belgique, Annales de la Société royale des beaux-arts , le Trésor national, Revue belge, Revue de Brucelles, Revue générale, Revue de Belgique, Revue britannique, Belgisch museum, De Eendragt, la Renaissance , Album des Schoone Kunsten.

Il épousa, à Gand, le 24 avril 1837, Albine Henriette van der Bruggen, née à Gand, le 16 décembre 1811, fille de Charles Jean Etienne van der Bruggen, et de Marie Josèphe Colette van Pottelsherghe de la Potterie, dont sept enfants, savoir :

A. Lucie Octavie Ghislaine, née à Gand, le 12 avril 1839, épousa, à Gand , le 6 mai 1865, Prosper Marie Ghislain Heynderycx, né à Gand, le 8 avril 1846, fils de François de Paule Philippe Charles, haron Heynderycy, et de Virginie Thérèse de Volder.

B. Albert Frédéric Ghislain, BARON DE SAINT Genois, mort à Gand, le 23 juillet 1857.

C. Georges, BARON DE SAINT GENOIS.
D. Anne.
E. Valentine.
F. Marie.
G. Adrienne.

Branche de Silésie.

IV. JEAN, BARON DE SAINT GENOIS ET DU SAINT EMPIRE ROMAIN, épousa Jossine de Zuutpenne, fille de Marc et d’Anne de la Cornhuuse, dont neuf enfants, entre autres, Jean Baptiste, qui

V.

suit,

V. JEAN BAFTISTE , BARON DE SAINT GENOIS ET DU SAINT EMPIRE ROMAIN, seigneur d'Aneaucourt, épousa Marie de la Ghizeule, fille de Philippe et d'Isabelle d’Assignies, dont un fils, Philippe Gaspard, qui suit, VI.

« PrécédentContinuer »