Mémoires inédits de madame la comtesse de Genlis: sur le dix-huitième siècle et la révolution française, depuis 1756 jusqu'à nos jours, Volume 3

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 257 - Un ministre disgracié étoit sûr de la faveur du public, et, s'il étoit exilé, tout le monde s'empressoit de l'aller voir, non par véritable grandeur d'âme, mais pour suivre cette mode de dénigrer et de blâmer tout ce que faisoit la cour. Les finances étoient en fort mauvais état; on imagina, pour y remédier, d'assembler les états généraux. Il n'ya rien de pis que de demander des conseils en demandant de l'argent, car on reçoit toujours alors des conditions fort dures. Quelques personnes...
Pagina 247 - D'Ulysse fugitif semblaient suivre la trace , Elle croit voir encor son volage héros ; Et , cette illusion soulageant sa disgrâce , Elle le rappelle en ces mots...
Pagina 320 - J'ai soixante-seize ans, et je sors à peine d'une grande maladie qui a traité fort mal mon corps et mon âme pendant six semaines. M. Pigalle doit, dit-on, venir modeler mon visage; mais, madame, il faudrait que j'eusse un visage ; on en devinerait à peine la place. Mes yeux sont enfoncés de trois pouces, mes joues sont du vieux parchemin mal collé sur des os qui ne tiennent à rien.
Pagina 288 - ... côté de moi, et enfin ne s'occuper que de moi , ce qui lui donne l'air niais d'un petit garçon qui n'ose pas s'éloigner une minute de son mentor. D'ailleurs toutes ces préférences exclusives sont importunes et ne constituent pas la véritable amitié ; ce ne sont point ces petites démonstrations qui la fortifient : il faut laisser les caresses et ces manières aux femmelettes. La confiance, l'estime, les procédés soutenus, l'inviolable fidélité , voilà ce qui nourrit l'amitié.
Pagina 113 - Lafare, de l'ingénieux Lamothe, de madame de Staal, dont j'aime tant l'esprit, et elle me promit de me montrer une autre fois plusieurs petits manuscrits et beaucoup de lettres de l'impératrice de Russie. Madame du...
Pagina 196 - Soyons un peu les miennes. Elle avait mis zéro à chaque année ; ce qui était terminé par ces paroles : Total, satisfaction. Et elle aimait véritablement son mari ! Il ya dans cette plaisanterie une grâce , une pureté , une véritable philosophie qui ont quelque / chose de sublime. Elle fut regrettée dans la société comme je ' n'ai vu aucune jeune personne l'être. Je n'oublierai point que le roi (1) même en fut douloureusement frappé ; il mit ses deux mains sur ses yeux en s'écriant...
Pagina 318 - ... mademoiselle Necker ; et tandis que sa mère s'occupait des autres personnes, et surtout des femmes qui venaient la voir, les beaux esprits dissertaient avec mademoiselle Necker sur les passions et sur l'amour.
Pagina 302 - Je me trouvai à cette fête, et je pourrais en donner des détails que l'héroïne du jour a elle-même ignorés. M. de Voltaire se tourmenta toute la journée à faire un quatrain pour elle, et n'en put jamais venir à bout; le dieu des vers , prévoyant l'usage qu'il voulait faire de ses talens, s'était retiré de lui.
Pagina 302 - Colombiade , en lui faisant les cornes de l'autre main et tirant sa langue d'une aune aux yeux de vingt personnes qui étaient à table. Et moi qui crois religieusement à l'hospitalité , et qui la soutiens d'institution divine , j'étais assez fâché de voir le premier poète de France la violer envers une bonne femme qui prenait toutes ses pantalonnades au pied de la lettre.
Pagina 207 - Sauvenière lui ayant fait du bien, ses enfants firent autour de cette fontaine une promenade réellement ravissante , dans un bois qui était inculte et plein de pierres et de rochers. On enleva les pierres et les roches qui étaient dans les chemins , on traça des routes, les bois furent éclaircis et ornés de bancs, des ponts furent posés sur des torrents , et les bois parsemés de charmantes bruyères en fleur. A l'extrémité de cette promenade , qui est très-vaste, on...

Bibliografische gegevens