Journal de pharmacie et des sciences accessoires, Volume 4

Voorkant
Chez L. Colas Fils, 1818
Beginning with vol.12, Bulletin de la Société de Pharmacie de Paris is included in the publication.
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 536 - ... un billet séparé et cacheté, renfermant leur nom, leurs qualités et leur demeure; ce billet ne sera ouvert que dans le cas où le Mémoire aura obtenu une distinction.
Pagina 536 - Le billet ne sera ouvert que dans le cas où le Mémoire aura remporté le prix ou l'accessit. Les membres du Comité central sont seuls exclus du concours.
Pagina 181 - Il emploie des sphères assez petites pour que leur conducibilité intérieure n'influe point trop sur l'extérieure; ses thermomètres ont leur réservoir au milieu de chaque sphère, et les surfaces sont ou simplement polies, ou enduites d'un vernis et d'un nombre de couches de ce vernis, reconnu par l'expérience le plus favorable au refroidissement. M. Desprets a rédigé ainsi une table des temps que mettent à se refroidir, au même degré, les principaux métaux employés dans les arts; et...
Pagina 183 - CHEYREUi, a remarqué qu'elle peut passer par toutes les teintes des anneaux colorés , et que l'on y produit alternativement les diverses. nuances, soit en ajoutant , petit à petit , de l'eau , de l'acide carbonique, de la potasse, etc., soit en mêlant, dans diverses proportions, les deux couleurs extrêmes ; on peut enlever toute couleur par certains acides, etc. MM. CHEVILLOT et EDWARDS, s'étant occupés de cette singulière substance , ont constaté d'abord qu'il ne peut se former de caméléon...
Pagina 518 - ... peut-être se formet-il aussi de l'ammoniaque et de l'acide carbonique; 5.° Que l'acide hydrocyanique forme directement, soit avec le fer , soit avec son oxide , du bleu de Prusse sans le secours, ni des alcalis, ni des acides ; que...
Pagina 26 - Huit onces d'eau , deux onces d'acide muriatique , et une d'acide sulfurique. Procédé. On verse un de ces mélanges chaud sur une feuille de fer-blanc, placée au-dessus d'une terrine de grès ; on le verse à plusieurs reprises , jusqu'à ce que la feuille soit totalement nacrée ; on la plonge dans de l'eau légèrement acidulée , et on la lave. Le moiré que...
Pagina 110 - Mémoire et rapports sur les fumigations sulfureuses appliquées au traitement des affections cutanées et de plusieurs autres maladies, 8vo.
Pagina 36 - Chamberlaine, the founder of the " Society for the relief of Widows and Orphans of Medical men in London and its Vicinity.
Pagina 285 - Tumul. pestis , etc.), toujours est-il vraisemblable que la nature , loin d'abandonner ses plus faiLles créatures , leur fournit les moyens de se garantir des maux. Quand on voit les moindres insectes , au sortir de l'œuf, et sans guide sur la terre , découvrir précisément la plante qui leur convient le mieux , le nectar caché au fond d'une fleur, et s'ils ne trouvent pas le végétal qui leur est naturellement destiné , se repaître des autres végétaux d'un même genre ou de...
Pagina 159 - ... celle que peut former l'ongle sur la cire ; les ronds ont l'œil également apparent , mais dépourvu de raie. A la troisième culture, ils ne présentent plus aucune différence avec la parmentière, que celle du volume. 3. L'un des premiers auteurs connus qui ait parlé de la pomme de terre , est un Espagnol qui avait fait la guerre en Amérique à la suite des vainqueurs du Pérou. Pierre Cieça (i) décrit ainsi ce végétal : « Dans » le voisinage de Quito ; les habitants cultivent, outre...

Bibliografische gegevens