Pagina-afbeeldingen
PDF
ePub

de la ville de Fribourg sera dès le 1er Mai prochain réglée comme suit : 4. depuis la veille de la foire de Mai jus

qu'au jour de la foire de Septembre inclu. sivement l'ouverture aura lieu à 3 heures du matin et la fermeture à jo heures du

soir;

b. depuis le lendemain de la foire de Septem

bre jusqu'au jour de la foire de Novembre inclusivement l'ouverture aura lieu à 4 heures du matin et la clôturę à 9 heures du

soir; c. depuis le lendemain de la foire de Novem.

bre jusqu'à l'avant veille de la foire de Février inclusivement l'ouverture aura lieu às heures du matin et la fermeture à :

heures du soir; d. depuis la veille de la foire de Février jus.

qu'à l'avant-veille de celle de Mai inclusivement l'ouverture aura lieu à 4 heures

du matin et la fermeture à 9 heures du soir. 2. La retraite bourgeoise sera sonnée pendant dix minutes sur la tour à l'heure désignée pour la fermeture des portes, afin qu'elle serve d'avertissement à ceux qui sont dans le cas de profiter encore des portes ouvertes. La fer. meture ne sera effectuée que lorsque la cloche de la retraite aura fini de sonner.

3. Les Dimanches et fêtes de commandement les portes seront fermées le matin de 9 à 11

heures, et l'après-midi de 3 à 4 heures, durée ori dinaire de l'office paroissial de St. Nicolas, bien entendu que la petite porte restera toujours ou. verte, et que l'ouverture de la grande porte sera accordée à tout voyageur étranger entrant ou

sortant.

4. L'ouverture des portes sera toujours accordée gratuitement et sans le moindre retard: a. Lorsqu'un incendie hors de la ville impose

aux habitants de Fribourg le devoir d'y

apporter des secours; b. aux médecins, chirurgiens, accoucheurs,

et accoucheuses dans l'exercice de leur

état; c. à tous employés publics allait ou venant

pour le service du Gouvernement; d. aux diligences, postes ou messageries.

Tous autres individus en obtiendront de même l'ouverture de nuit pour entrer en ville, mais la sortie ne sera permise qu' aux étrangers ; par contre l'ouverture des portes pour la sortie sera accordée indistinctement dès une heure après minuit. Pour obtenir l'ouverture des portes de nuit il sera payé un batzen par personne et deux batzen par char ou voiture. Cette

rétribution sera perçue au profit de l'État. 5. Pour assurer l'exécution des deux arti. cles précédents il est statué que les clefs resteront toujours aux portes sous la garde de l'inspecteur et du chef de poste, à moins que

S. E.

t'Ávoyer en charge dans des cas extraordinaires n'en ordonne momentanément autrement.

6. Il sera tenu un état de toutes les personnes à qui l'ouverture aura été accordée pendant la nuit et de ce qui aura été perçu pour cela à teneur de l'art. 4. Cet état, dont il sera fait sur des tabeltes à ce destinées quatre expéditions, sera remis chaque matin à S. E. l'Avoyer en charge, à la Direction de police centrale, à la Police locale et au Commandant de placé. Celui-ci se fera remettre par chaque poste les argents perçus, et en rendra compte chaque trimestre à notre Conseil des finances

7. Nos Conseils de la guerre et de police et le conseil municipal, chacun pour ce qui le concerne, soit chargés de l'exécution du présent arrêté, qui sera rendu public par insertion dans la feuille officielle. Donné à Fribourg le 2 Avril 1823.

Chancellerie de Fribourg.

[ocr errors]

Nous

ous l'Avoyer eť Conseil d'État de la Ville et République de Fribourg,

savoir faisons : Que, considérant que le règlement du 2 avril 1823, concernant l'ouverture et la fermeture des portes de la ville de Fribourg, n'a pas dé

terminé par quelle autorité les permissions né. cessaires pour sortir de la ville après la clôture des portes doivent être accordées ; et, voulant faire cesser les inconvénients qui résultent de cette lacune, Nous avons, sur la proposition de notre Conseil de police, et en adjonction au règlement du 2 avril 1823 , arrêté, et Nous

[ocr errors]

1. Quiconque aura des motifs pressants et suffisants pour demander la permission de sortir de la ville aux heures, où l'ouverture des portes est prohibée, devra s'adresser à cet effet au Préfet de Fribourg, qui est en droit de dé. livrer cette permission, s'il trouve que ce soit le cas.

2. Le présent arrêté sera rendu public par 'insertion dans la feuille officielle et affiché aux portes de la ville.

Donné à Fribourg le 2 Mars 1829.

Chancellerie de Fribourg.

PUBLICATION

du 3 Avril 1829,
concernant le retrait du billon helvéliquë.

Nous l’Avoyer et Conseil d'État de la Ville et République de Fribourg,

savoir faisons : Que, quoiqu'ayant la conviction que le billon helvétique, qui ensuite de nos ordonnances précédentes a été retiré et mis hors de cours, a totalement disparu de notre canton, Nous nous trouvons, afin de satisfaire au Conclusum fédéral en date du 24 Juillet 1828, par lequel le retrait ainsi que la liquidation générale de ce billon a été arrêtée, dans le cas de faire connaître au public ce qui suit :

1. Tout porteur ou détenteur de billon hel. vétique au-dessus d'un franc suisse, savoir de pièces de cinq baches, d'un bache et de demibache à l'empreinte de la ci-devant république helvétique, peut les échanger, à leur valeur nominale, auprès des Receveurs de l'État jusques et compris le dernier jour de ce mois.

2. Après l'expiration de ce délai, qui est le même dans les autres cantons, le billon helvé. tique sera généralement prohibé et mis hors

de cours

« VorigeDoorgaan »