Mémoires et mélanges historiques et littéraires, Volume 2

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 151 - J'y mis fin malgré moi ; et , après un silence de vénération , en regardant encore entre les deux yeux l'auteur de la Nouvelle Héloïse, je quittai le galetas, séjour des rats, mais sanctuaire du génie.
Pagina 154 - Ermenonville si la mort ne l'y avait pas surpris. Enfin , touché de l'effet qu'il produisait sur moi, et convaincu de mon enthousiasme pour lui , il me témoigna plus d'intérêt et de reconnaissance qu'il n'avait coutume d'en montrer à l'égard de qui que ce soit ; et il me laissa, en me quittant, le même vide qu'on sent à son réveil après avoir fait un beau rêve.
Pagina 156 - J'ai été huit jours dans sa maison, et je voudrais me rappeler les choses sublimes, simples, gaies, aimables qui partaient sans cesse de lui; mais en vérité c'est impossible. Je riais ou j'admirais, j'étais toujours dans l'ivresse. Jusqu'à ses torts, ses fausses connaissances, ses engouements, son manque de goût pour les beaux-arts, ses caprices, ses prétentions, ce qu'il ne pouvait pas être et ce qu'il était, tout était charmant, neuf, piquant et imprévu.
Pagina 387 - Oh! je vous avoue que je fus saisi d'étonnement ! ... Je n'avais jamais tiré qu'à la guerre sur des animaux qui parlent. Je n'en ferai rien, lui dis-je ; tu es sorcier, ou je meure. — Moi, point du tout, me répondit-il ; je suis un vieux lapin de La Fontaine. Oh ! pour le coup, je tombai de mon haut. Je me mis à ses petits pieds : je lui demandai mille pardons, et lui fis des reproches de ce qu'il s'était exposé. Eh ! d'où vient cet ennui de vivre ? — De tout ce que je vois.
Pagina 150 - Je n'en voulais que ce qu'il me fallait pour une espèce de passe-port ou billet d'entrée, et je lui dis que je croyais pourtant qu'il n'avait pris ces deux genres d'occupations serviles que pour éteindre le feu de sa brûlante imagination.
Pagina 362 - ... que mon bon protecteur Voltaire. Savez-vous que c'est lui qui m'a mise à la mode? il m'a bien payée du goût que j'ai pris toute ma vie à le lire, et il m'a appris bien des choses, en m'amusant.
Pagina 153 - ... pas mis tout le charme de son éloquence ; je tâchai de le tirer de là pour le ramener à ses jeux champêtres. Je lui demandai comment lui, qui aimait la campagne, était allé se loger au milieu de Paris?
Pagina 407 - Une sagacité sans bornes, une profonde finesse, une légèreté qui n'est jamais frivole, le talent d'aiguiser les idées par le contraste des mots, voilà les qualités distinctives de son esprit, à qui rien n'est étranger.
Pagina 165 - Le dimanche, il mettait quelquefois un bel habit mordoré uni, veste et culotte de même, mais la veste à grandes basques, et galonnée en or, à la bourgogne, galons festonnés et à lames, avec de grandes manchettes à dentelles jusqu'au bout des doigts : « Car avec cela, disait-il, on a l'air noble.
Pagina 410 - Conti, répondit un jour à quelqu'un qui lui reprochait d'oser dire qu'elle méprisait une femme qui avait un prince du sang : » Je veux rendre à la vertu par mes paroles ce « que je lui ôte par mes actions.

Bibliografische gegevens