Histoire de France: pendant le dix-huitième siècle, Volume 2

Voorkant
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 41 - Gilbert se montra plus fidèle à l'honneur de son corps qu'à une fonction qui le rendait l'organe des volontés du souverain. Lorsqu'il eut à requérir l'enregistrement de l'édit , il déclara que le devoir qu'il remplissait lui était plus pénible que le sacrifice de sa fortune et de sa vie. Le jeune roi parut étonné de cette audace. L'édit fut enregistré. Le peuple, pour s'en consoler, voulait porter en triomphe l'avocat général ; mais ce magistrat craignit pour lui-même l'effet de...
Pagina 197 - Vous le connaissez tous, le trait de ce matelot qui fit, en 1740, résoudre la guerre de l'Angleterre contre l'Espagne. Quand les Espagnols, m'ayant mutilé, me présentèrent la mort, je recommandai mon âme à Dieu et ma vengeance à ma patrie.
Pagina 344 - Mon Henri Quatre et ma Zaïre, Et mon Américaine Alzire, Ne m'ont valu jamais un seul regard du roi ; J'avais mille ennemis avec très-peu de gloire : Les honneurs et les biens pleuvent enfin sur moi , Pour une farce de la Foire.
Pagina 47 - Roi, qui étoit des plus dures, et conçue en ces termes : « Je « vous ordonne, sous peine de désobéissance, de vous « rendre à Chantilly, et d'y demeurer jusqu'à nouvel
Pagina 280 - Prusse entrerait en campagne le 17 août, et qu'il emploierait cent mille hommes à la diversion qu'il allait faire en faveur de l'Alsace. Ce maréchal mit tout en usage pour donner aux armées françaises plus d'activité et de vigueur ; et peut-être y serait-il parvenu , si Louis XV ne fût pas tombé malade à Metz.
Pagina 72 - Lorsqu'après avoir reçu la barette des mains du Roi, il vint lui faire son remercîment, ce prince lui fit l'honneur de l'embrasser aux yeux de toute la cour, et témoigna autant de joie que le nouveau cardinal en pouvoit renfermer.
Pagina 230 - Qui va là? » Ne réponds rien. — Oui, mon colonel. — Elle tirera sur toi et te manquera. — Oui, mon colonel. — Tu la tueras. — Oui. mon colonel. — Et je suis là pour te soutenir.
Pagina 173 - Stanislas abdiquait la couronne de Pologne , et conservait le titre de roi. Ses biens lui étaient rendus. On lui donnait les deux duchés de Lorraine et de Bar , qui seraient réunis à la France après sa mort. Le duc de Lorraine était reconnu héritier du grand duc de Toscane. Les royaumes de JNaples et de Sicile étaient cédés à don Carlos , qui en était reconnu roi.
Pagina 173 - JNaples et de Sicile étaient cédés à don Carlos , qui en était reconnu roi. L'empereur cédait au roi de Sardaigne le pays de Novare et celui de Tortone. Les duchés de Parme et de Plaisance étaient cédés à l'empereur. La France lui rendait les conquêtes qu'elle avait faites en Allemagne; enfin elle garantissait la pragmatique sanction de Charles VI.
Pagina 254 - ... de toi-même, ce n'était que par un excès de vertu que tu n'étais point malheureux, et cette vertu ne te coûtait point d'effort. Je t'ai vu toujours le plus infortuné des hommes, et le plus tranquille.

Bibliografische gegevens