Lettres sur la chimie et sur ses applications à l'industrie, à la physiologie et à l'agriculture, Volume 1

Voorkant
Charpentier, 1845 - 331 pagina's
0 Recensies
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 257 - Aucun corps azoté dont la composition diffère de celle, de la fibrine, de l'albumine et de la caséine n'est propre à entretenir la vie des animaux.
Pagina 229 - Le premier effet de la faim , c'est la disparition de la graisse ; mais cette graisse ae se trouve ni dans les excréments solides, qui sont alors peu abondants, ni dans les urines; son carbone et son hydrogène ont été évacués par la peau et par le poumon , sous forme de combinaisons oxygénées ; il est évident que les parties constituantes de cette graisse ont servi à la respiration. Autre exemple en sens inverse. La première condition pour que la graisse se forme, pour que les éléments...
Pagina 236 - Dans le travail vital , l'albumine et la librine du sang peuvent , l'une et l'autre devenir fibre musculaire, et réciproquement la substance des muscles peut se transformer de nouveau en sang. Les physiologistes sont depuis longtemps...
Pagina 257 - ... sanglui même doit lui être ', à la forme près , offert tout préparé ; et s'il n'en est pas ainsi , cette circonstance met un terme à la formation du sang et à l'existence. D'après ce point de vue , il est facile d'expliquer comment il se fait que les tissus gélatineux , la gélatine des...
Pagina 222 - Dans l'oxygène pur la combustion se fait d'une manière plus rapide et la température est plus élevée. Dans l'air la combustion est plus lente et la température est moindre, mais aussi elle se maintient plus longtemps.
Pagina 212 - Mais il n'ya aucune force dans la nature qui , d'elle-même , soit capable de produire et de créer quelque chose ; il n'y en a aucune qui puisse détruire la cause qui donne à la matière ses propriétés. Le fer ne cesse jamais d'être du fer ; le carbone...
Pagina 223 - Les observations les plus dignes de toi constatent que la température de l'homme , ainsi que celle de tous les animaux dits à sang chaud , reste la même dans tous les climats ; dans la zone tempérée comme sous l'équateur ou sous les pôles ; et pourtant , quelles différences n'existe - t - il pas dans leurs conditions d'existence!
Pagina 2 - Son point de départ est, comme on le sait, une vue nette et eu apparence très-simple , du phénomène de la combustion. Nous savons maintenant tout ce qui s'en est suivi, quels profits elle a produits, quels bienfaits elle a répandus. Depuis la découverte de l'oxygène , le monde civilisé a éprouvé tout une révolution dans ses mœurs et dans ses habitudes.
Pagina 110 - Je me procure cette quantité déterminée d'électricité au moyen de l'affinité chimique qui, sous une forme, me donne de la chaleur, et, sous une autre, de l'électricité ou du magnétisme. Avec une certaine somme d'affinité, nous produisons un équivalent d'électricité; de même, en sens inverse, avec une somme déterminée d'électricité, nous décomposons des équivalents de combinaisons chimiques.
Pagina 144 - L'équilibre de leurs attractions respectives est détruit , les atomes s'arrangent d'une autre manière; il s'est opéré un mouvement dans l'atome composé. Le mouvement survenu est la cause même qui fait que l'Kction se continue. Lorsque la fermentation a une fois commencé dans le suc d'une plante, dans lelait, dansl...

Bibliografische gegevens