Le nouveau conducteur dans Bruxelles et ses environs

Voorkant
C.J. de Mat fils et H. Remy, 1827 - 348 pagina's
0 Recensies
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 243 - Un officier d'état-major de la gauche fit le rapport que le maréchal Ney, au moment où il prenait les armes pour marcher à la position en avant des Quatre-Bras, avait été arrêté par la canonnade qui s'était fait entendre sur son flanc droit , et par les rapports qu'il avait reçus , que les deux armées anglo-hollandaise et prussosaxonne avaient déjà opéré leur réunion, aux environs de Fleurus ; que, dans cet état de choses, s'il continuait son mouvement, il serait tourné; que du...
Pagina 254 - Milbaud sur la droite, la cavalerie légère sur la gauche ; l'infanterie se plaça en deuxième ligne et les batteries se mirent en position. Un parti de cinq cents chevaux fut envoyé pour communiquer avec Frasnes , et avoir des nouvelles de la gauche. Comment était-elle encore dans son camp, elle qui devait être en marche depuis six heures du matin ? Arrivés à la lisière du bois, les hussards commencèrent à tirailler, mais ils ne tardèrent pas à se reconnaître avec les lanciers rouges...
Pagina 245 - L'armée française , y compris le sixième corps, qui resta constamment en réserve , était de soixante-dix mille hommes ; moins de soixante mille donnèrent. Le village de Ligny fut pris et repris quatre fois. Le comte GÉRARD s'y couvrit de gloire et y montra autant d'intrépidité que de talent. L'attaque fut plus faible au village de Saint-Amand , qui...
Pagina 246 - Girard, qui, ayant reçu l'ordre d'avancer par la gauche du ravin avec sa division, la 3e du 2" corps, y déploya cette intrépidité dont il a donné tant d'exemples dans sa carrière militaire. Il culbuta à la baïonnette tout ce qui voulut s'opposer à sa marche, et s'empara de la moitié du village ; mais il tomba blessé à mort. Le 3e corps se maintint dans l'autre partie de ce village.
Pagina 248 - La disproportion que l'on remarque entre tes pertes des armées prussienne et française provient de ce que les réserves de l'armée française furent tenues, pendant toute la bataille, hors de la portée du canon, de ce que les troisième et quatrième corps, qui étaient en première ligne , étaient masqués par des plis...
Pagina 253 - Wavres; cet ordre prescrivait qu'il y fût en même temps que lui ; si l'ennemi continuait à marcher sur Bruxelles et qu'il passât la nuit couvert par la forêt de Soignes, qu'il le...
Pagina 244 - Blùcher devait donc arriver avant deux heures du village de Marchais. La ligne qu'occupait l'armée près de Fleurus n'était pas offensive. Une partie était masquée ; l'armée prussienne dut être sans inquiétude.
Pagina 251 - Alors le maréchal Ney sentit le besoin de sa seconde ligne. Il l'envoya chercher, mais il était trop tard, il était six heures; elle ne pouvait arriver sur le champ dé bataille que vers huit heures.
Pagina 241 - Girard, la troisième du deuxième corps, qui était en observation vis-à-vis Fleurus reçut ordre de rester dans sa position, devant opérer sous les ordres immédiats de l'Empereur qui, avec le centre et la droite de l'armée, marcha pour combattre l'armée prussienne, avant que son...
Pagina 244 - Saint-Amand , le 4e à deux portées de canon de Ligny, la droite à deux portées de canon de Sombref. Le général Girard avec la 5e division du 2e corps, se trouva être en potence sur l'extrémité de la droite de l'armée prussienne. Le ravin qui couvrait le front de la position de l'ennemi prenait naissance entre le 3e corps et la division Girard , de sorte que cette division était sur la rive gauche de ce ravin. La garde et la cavalerie de Milhaud firent la même manœuvre et se trouvèrent...

Bibliografische gegevens