La France en Cilicie et en Haute-Mésopotamie: aux confins de la Turquie, de la Syrie et de l'Irak, 1919-1933

Couverture
Karthala, 2004 - 465 pages
0 Avis
Ce livre traite de l'histoire de la zone frontière entre la Syrie et la Turquie dans l'entre-deux-guerres, plus précisément de 1919 jusqu'au début des années 1930, lorsque la France était une puissance mandataire dans le Levant. Il soulève des problématiques liées au comportement des trois acteurs principaux le long de la frontière syro-turco-irakienne, de la Cilicie jusqu'à la Haute-Mésopotamie. Les protagonistes en question sont : la France cherchant des appuis auprès des minorités locales pour mieux s'infiltrer et s'implanter dans la région ; les forces locales - les nationalismes turc et arabe - s'efforçant de réinventer un nouvel ordre étatique ; les minorités de la région se conformant fidèlement à la ligne politique des puissances étrangères devenues, à leurs yeux, seules garantes de leur survie. Ces comportements continuent d'agir dans plusieurs conflits contemporains. L'ouvrage étudie et compare essentiellement les politiques conduites par le nouvel Etat turc, ainsi que par le pouvoir mandataire français vis-à-vis des minorités vivant des deux côtés de cette frontière artificielle, notamment dans les deux régions de Cilicie et de Haute-Mésopotamie. L'intérêt essentiel du travail est l'analyse de l'évolution de ces deux politiques, replacée dans l'environnement de la zone frontière turcosyrienne.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Références à ce livre

Informations bibliographiques