Lettres inédites de Joseph II, empereur d'Allemagne: précédes d'une notice historique sur ce prince, et suivies de détails sur ses derniers momens ; traduit de l'allemand par M. V.

Voorkant
P. Persan, 1822 - 144 pagina's
0 Recensies
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 109 - C'est avec le plus grand regret que je me » vois forcé de prier Votre Majesté de renoncer » à être médiateur dans les différends surve» nus entre moi et la Porte Ottomane.
Pagina 47 - ... mette à la place qui lui appartient , et qu'il ne lui laisse que l'Évangile en partage. En effet , n'est-ce pas un sacrilège d'empêcher par des lois que les fils de Lévi ne fassent le monopole de l'esprit humain ! < Le principe du monachisme depuis lepère Pacôme jusqu'à nos jours a été en opposition directe avec le sens commun.
Pagina 110 - équivalent ont-ils donné à l'Autriche pour les « possessions qu'elle a perdues dans le cours de « ce siècle ? « Mes prédécesseurs ont été forcés de céder « l'Espagne, lors de la paix d'Utrecht ; les royau« mes de Naples et de Sicile, par celle de Vienne; « quelques années plus tard, Belgrade et la Si...
Pagina 110 - Brandebourg consulta- 1- il la convenance des états, \oisins , lorsqu'il arracha le duché de Prusse à l'ordre dont il faisait partie ? Feu votre oncle ne prit-il pas à ma mère la Silésie , dans un moment où , entourée d'ennemis, elle n'eut d'autre soutien que la grandeur de son âme et l'amour de son peuple ? Qu'ont donc fait les cabinets qui prônent tant aujourd'hui leur équilibre européen?
Pagina 109 - ... ont détachées de ma couronne ? « Les Turcs, et peut-être ne sont-ils pas les « seuls, ont pour maxime de reprendre , dans des « temps opportuns , ce qu'ils perdirent dans des « temps de malheur. Pourquoi n'userais-je pas « de représailles ? « La maison d'Hohenzollern , pour arriver au « point d'élévation où elle se trouve, at-elle usé « d'autres principes? Albert de Brandebourg con...
Pagina 111 - J'espère que mes motifs pour faire la » guerre à la Porte paraîtront concluans à » Votre Majesté ; qu'elle ne méconnaîtra pas » la légitimité de mes prétentions , et qu'elle » ne sera pas moins mon ami quand même je » germaniserais quelques centaines de milliers » d'Orientaux. » Voire Majesté peut être sûre, au reste, que » dans les mêmes circonstances j'admettrai » même contre moi les principes que je pro
Pagina 111 - ... légitimité de mes prétentions, » et qu'elle ne sera pas moins mon ami quand même » je germaniserais quelques centaines de milliers » d'Orientaux. » Votre Majesté peut être sûre, au reste, que dans » les mêmes circonstances j'admettrai même contre » moi les principes que je professe aujourd'hui. » Je me recommande à la continuation de votre » amitié , et suis avec beaucoup d'estime, » De Votre Majesté , l'ami et bon frère.
Pagina 47 - Voilà ce qui a amené la décadence de l'esprit humain. Jamais un serviteur de l'autel ne voudra souffrir que le souverain le mette à la place qui lui appartient, et qu'il ne lui laisse que l'Évangile en partage. En effet, n'est-ce pas un sacrilége d'empêcher par des lois que les fils de Lévi ne fassent le monopole de l'esprit humain?
Pagina 10 - Mais il les connut à fond. Lorsqu'un jour le sanhédrin de l'ordre soupçonna son confesseur de probité , et que celui-ci manifesta plus d'attachement pour l'empereur que pour le Vatican , il fut cité à Rome. Prévoyant le sort cruel qui l'y attendait, il pria l'empereur de s'opposer à son voyage; mais tous les efforts du monarque furent vains : le nonce lui-même exigea le départ du confesseur. Irrité de ce despotisme, l'empereur déclara que « s'il fallait absolument » que ce prêtre allât...
Pagina 110 - Les Turcs, et peut-être ne sont-ils pas les » seuls , ont pour maxime de reprendre dans des » temps opportuns ce qu'ils perdirent dans des » temps de malheurs; pourquoi n'userais-je pas » de représailles ? » La maison d'Hohenzollern , pour arriver au » point d'élévation où elle se trouve , at-elle usé » d'autres principes ? Albert de Brandebourg con...

Bibliografische gegevens