Lettres de M. de Marville, lieutenant général de police, au ministre Maurepas (1742-1747)

Voorkant
Chez H. Champion, 1745
0 Recensies
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Geselecteerde pagina's

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 102 - Sincère et tendre Pompadour, Car je peux vous donner d'avance Ce nom qui rime avec l'amour Et qui sera bientôt le plus beau nom de France, Ce tokai, dont Votre Excellence Dans Étiolles me régala, N'at-il pas quelque ressemblance Avec le Roi qui le donna?
Pagina 25 - Je suis d'autant plus frappé de cette vérité, que je suis actuellement occupé d'une fête' pour le mariage de M. le Dauphin, .dans laquelle il entre une comédie, et je m'aperçois plus que jamais que ce délié, ce fin, ce délicat, qui font le charme de la conversation, ne conviennent guère au théâtre. C'est cette fête qui...
Pagina 44 - K 1o22, n" 149153. On trouvera dans le tome III de la Correspondance des Contrôleurs généraux des finances avec les intendants des provinces...
Pagina 279 - J'ai reçu la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire par rapport à M. d'Estiau4, et je ne puis assez vous remercier de tout ce que vous avez bien voulu faire pour lui.
Pagina 34 - Fêtes publiques données par la Ville 'de Paris, à l'occasion du mariage de Monseigneur le Dauphin, les 23 et 26 février 1745.
Pagina 86 - M. le duc de Chartres, dont la femme est prête d'accoucher, et M. le prince de Clermont ne sont point à l'armée, dont ils sont bien fâchés ; le premier s'est démis la rotule du genou en jouant au mail à Saint-Cloud1; et le second aussi la rotule en jouant au volant avec mademoiselle Leduc, sa maîtresse.
Pagina 25 - Navarre*, avec des intermèdes exécutés par les acteurs de l'Opéra dont la musique a éte faite par Rameau, en sorte que pour ces préparatifs et les répétitions, il n'ya point eu à Paris opéra ni comédie, dimanche, lundi et mardi. On dit déjà sur ce qu'on en a vu que cette pièce est longue, ennuyeuse et mauvaise.
Pagina 26 - Luynes. ) encore parlé de sa figure; elle n'est pas grande, mais elle n'est pas petite ; elle est bien faite et a l'air noble ; elle est fort blanche et extrêmement blonde jusqu'aux sourcils même et aux paupières ; elle a les yeux vifs. Ce qui la dépare le plus est -son nez, qui est grand et peu agréable, et qui paroît tenir à son front sans qu'il ait ce qui s'appelle la racine du nez.
Pagina 8 - M. de Voltaire m'avoit écrit son aventure et mandé qu'il vous avoit aussi informé. J'ai bien compté que vous feriez en sorte de découvrir les personnages qui me paroissent lui avoir fait grand peur, et heureusement peu de mal, mais qui cependant ne méritent pas moins d'être punis, lorsqu'on aura su ce qu'ils sont3.
Pagina 257 - Il fut question de former une république ou association éternelle des puissances italiques, comme il y en a une germanique, une batavique, et une helvétique.