Eduquer contre Auschwitz

Voorkant
ESF éditeur, 1997 - 155 pagina's
0 Recensies
Depuis un demi-siècle maintenant, une question hante la mordernité : comment éduquer après Auschwitz ? Depuis que l'on sait, avec une terrible certitude, que la culture ne nous délivrera pas de la barbarie, les éducateurs se trouvent en face d'une impérieuse nécessité pédagogique : faire percevoir l'horreur de la Shoah pour en éviter le retour. Mais comment procéder ? Le discours rationnel est impuissant contre la violence aveugle : il ne ne nous a pas épargné l'holoscaute. La comparaison, aussi, a montré ses limites : les bourreaux pleurent parfois, à l'évocation littéraire de la douleur d'autrui avant d'aller perpétrer leurs crimes. Dans ce contexte, les travaux sur la tragédie de la déportation se multiplient. Des anciens concentrationnaires, des historiens, sociologues, juristes, psychologues, philosophes, cinéastes précisent les faits et s'efforcent de " garder intacte " la vertu d'indignation. Pourtant, les polémiques restent vers les différentes interprétations des événements, leurs spécifités, leur unicité, le degré de leur préméditation. Et l'on sait que les négationnistes continuent sans répit leur harcèlement. La tâche est donc plus difficile pour ceux qui veulent voir clair dans cette complexité et, plus encore, pour ceux qui recherchent les moyens d'approfondir et de transmettre la mémoire de la Shoah. Ce livre rend compte, en ne voulant éluder aucune question, de la recherche inlassable d'un enseignant pour tenter de faire rigoureusement la part des mythes et de la réalité. Mais il faut aussi réussir à parler de l'horreur extrême sans bouleverser en vain les sensibilités et sans produire le moindre intérêt sadique. Il s'agit, en fait, d'approcher la vérité la plus incontestable, de la confronter aux valeurs morales absolues et non négociables des droits de la personne humaine et de s'efforcer de faire s'éveiller dans la conscience l'imaginaire de la souffrance de l'autre. Ainsi ce livre propose-t-il un véritable projet pédagogique où la quête de la vérité et l'indignation devant l'atrocité s'articulent dans une même éthique. Pour y parvenir, il présente un choix de documents et souligne combien les œuvres d'art paraissent les meilleures médiations entre l'esprit des élèves et le monde inimaginable du Lager, en particulier dans la littérature, les livres de Primo Levi et dans le cinéma, Shoah, un film de Claude Lanzmann. Un livre essentiel pour tous ceux qui veulent espérer qu'enfin dans l'histoire de l'humanité, on ne verra " plus jamais ça ".

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Verwijzingen naar dit boek

Alle resultaten in Google Boeken »

Bibliografische gegevens